Je suis depuis peu en contact avec la jeune entreprise bourguignonne INOCULUMplus qui commercialise des inocula d’endomycorhizes (ou mycorhizes à arbuscules) sous le nom de Symbivit. Pour en savoir plus sur les mycorhizes, symbioses en champignons et plantes, je vous invite à lire mon article de février 2011 sur le sujet.

Spore de champignon endomycorhigène
(crédit photo : INOCULUMplus)

Cela fait bien longtemps que je suis intéressé par les inocula, j’avais fait un essai en 2006, mais n’avais pas réussi à bien isoler les paramètres pour identifier clairement un effet de l’inoculum. Aujourd’hui, je vous propose une expérience à l’échelle du réseau des lecteurs de Jardinons Sol Vivant grâce à ce partenariat naissant avec INOCULUMplus.

Je vous propose donc d’être volontaire pour une expérience d’inoculation de plantes de votre jardin potager ou ornemental avec des champignons mycorhigènes afin de mieux cerner le domaine d’efficacité de cet inoculum et sa pertinence dans le cadre d’un jardin sol vivant.

Vous pouvez tous mener l’expérimentation, que vous soyez en milieu tropical, méditerranéen, tempéré, montagnard ou boréal, car ces champignons sont présents sous tous les climats du monde et vivent en symbiose avec 80% des végétaux !

Au plaisir de vous retrouver pour participer à cet essai !


Tagged with →  

56 Responses to Et si nous participions tous ensemble à une expérience sur les mycorhizes ?

  1. BASYN Guy (1 comments) dit :

    je suis consultant en permaculture en Belgique
    voir+ de détails sur GOOGLE :Basyn Guy -Siegfried
    Ou voir dans « Graines de permaculture »les acteurs en Belgique

    • Fred (3 comments) dit :

      Bonjour Guy,
      En quoi consiste votre métier exactement ? Qu’est-ce que la permaculture ? Je suis situé en Belgique et recherche une personne capable de traiter les champignons (moisissures).
      Merci et excellente fin de journée

  2. Laurent (16 comments) dit :

    Le lien vers le site d’Inoculumplus contient une coquille. Il manque le O.
    Je connais les EM (micro-organismes efficaces) mais pas ce principe de mycorhizes à arbuscules. S’agit-il d’une sélection des mycorhizes du sol qui font le lien entre les systèmes racinaires de différentes plantes ? Ne sont-ils pas présents dans le sol naturellement ?

  3. Ute (7 comments) dit :

    je suis en Cévennes Sud et cultive un potager style Soltner – en gros…

    • Janie BOUVET (2 comments) dit :

      Bonjour à toutes et à tous!

      Je représente la société INOCULUMplus, partenaire de cette expérimentation.
      Contente que l’expérience plaise à beaucoup de personnes!
      N’hésitez pas à me contacter pour toute demande et/ou commande.

      Je reste bien entendu à disposition pour vous apporter tous les conseils nécessaires à la mise en place de cette expérimentation grandeur nature.

      Je reste également ouverte à tout débat sur notamment l’intérêt ou non d’apporter des micro-organismes dans un sol donné.

      Vous pouvez commander via le site internet dans l’onglet contact en remplissant le formulaire! http://www.inoculumplus.eu/

      Merci à tous pour l’intérêt porté aux mycorhizes.
      Faites-vous votre propre idée en essayant!!

      A bientôt

      • chahboub (1 comments) dit :

        bonjour
        moi je travaille sur les ectomycorhizes du cèdre.
        est ce que vous pouvez me donner une techniques d’inoculation du cèdre en pépinière.
        merci

  4. jean-michel (4 comments) dit :

    ben non je vais pas financer les recherches d’une entreprise qui surf sur la vague nature, ré-invente la roue (le compost, la terre) fait l’apologie de la science a encore trouvé un remède miracle qui va guérir la terre et dont on n’a tous besoin! lol! l’agriculture naturelle et la permaculture sont déjà la depuis longtemps et n’ont plus rien a prouver et n’a pas besoin de la science, des entreprises et en plus ces techniques sont gratos! lol!

  5. eric (13 comments) dit :

    je suis très intéressé par ce genre d’expérience collective, qui redépose la science entre les mains de tout un chacun.

    je suis sensible aussi aux EM (bactéries efficaces), j’en ai un peu ici et me demande s’il y eu une recherche similaire, avec un protocole relativement précis

    • Gilles Domenech (811 comments) dit :

      @ Laurent :
      Merci pour ta vigilance, c’est corrigé ! Pour ce qui est des mycorhizes à arbuscules, c’est exactement cela. Ils sont en effet présent dans le sol mais suivant les pratiques antérieures, leur population peut avoir été décimée, il y a donc des cas où il est intéressant de les ramener. Je m’interroge depuis longtemps sur l’impact réél de cet apport sur les cultures, c’est pourquoi j’ai proposé ce partenariat à INOCULUMplus.

      @ Jean Michel :
      Je respecte ton choix de ne pas participer à cette expérience collective. Je précise juste que c’est moi qui ai sollicité ce partenariat auprès d’INOCULUMplus et non le contraire. Les inocula ne sont certainement pas miraculeux, si les pratiques culturales ne suivent pas l’inoculum sera inutile, en revanche j’aimerai vraiment savoir dans quel contexte il apporte quelque chose et quel est ce quelque chose. Libre à chacun de participer ou non 😉 !

      @ Eric:
      EM et champignons mycorhigènes sont deux choses différentes, mais si tu souhaite faire un essai à trois modalités avec témoin, mycorhize et EM, c’est bien entendu très bienvenu !

  6. dany (11 comments) dit :

    L’idée de participer à cette expérience me passionne.
    je souhaite que cette expérience soit suffisamment démonstrative pour permettre de progresser dans ce domaine que les « scientifiques intellectuels » ont volontairement ou pas rendu rébarbatif par l’ utilisation d’ un vocabulaire pour le moins inusuel.
    aucune solution n’est miraculeuse le seul miracle est de progresser; pour cela il faudra démontrer.

  7. Enault (1 comments) dit :

    Interesse par ce projet d’experience.potager verger en Basse Normandie.
    Dominique

  8. Christel (1 comments) dit :

    je m’occupe de Jardins Solidaires, c’est à la fois le lieu idéal pour les expériences et la retransmission auprès du public, et en même temps, c’est un lieu où on peut manquer de temps et de disponibilité, car on est toujours à la bourre ! Mais tant pis, je veux bien tenter le coup…

  9. Victot Jacky (1 comments) dit :

    Je souhaite participer à cette expérience.
    Plus spécifiquement sur arbres fruitiers, pommiers, poiriers, pêchers.

  10. Elodie (1 comments) dit :

    Je suis également intéressée pour participer à cette expérience. Notamment sur un essai à trois témoins, comme tu l’as suggéré, Gilles, lors de ta réponse à Eric; car j’utilise aussi des EM sur les cultures.

  11. saida slama (2 comments) dit :

    bonjour
    je represente l association permaculture medoc groupe passinne de permaculture allez voir le site vous en saurez plus merci
    saida

  12. saida slama (2 comments) dit :

    ps je suis interresser pour l experience des mycorhises

  13. JAUGEY (1 comments) dit :

    Bonjour,

    je n’ai pas trouvé le lien du formulaire d’inscription.

    Ce genre d’essai est une bonne idée mais il faut que le protocole soit très rigoureux pour pouvoir en tirer une conclusion…

  14. lubac (1 comments) dit :

    je suis toujours partant pour des experimentations.mon terrain est habitué,alors j’y vais,merci Gilles.

  15. Salut Gilles

    Moi ca me tente bien cette expérience ! :)

  16. nicolas (8 comments) dit :

    A priori, je suis intéressé mais je voudrais en savoir plus sur l’expérience en question. Ces champignons sont présents partout dans le sol, quel intérêt d’en rajoutter? N’y a t il pas un risque de déséquilibre la terre du jardin?

  17. Hervé (23 comments) dit :

    Salut à tous,
    Cela pourrait être intéressant, mais il faudrait que soit fixé un protocole de test afin de pouvoir clairement évaluer les résultats . La saison dernière j’ai fait des essais d’inoculation avec des spores achetés en growshop, et j’avoue ne pas avoir constaté de différence significative . Maintenant à savoir si mes conditions d’utilisations étaient les bonnes .
    La durée d’une saison de jardinage pour des légumes annuels est-elle propice à la mise en place d’une mycorhize et à son fonctionnement ? une des questions que je me pose entre autres . J’aurais plutôt tendance penser que l’inoculation serait plus efficace sur des plantes pérennes ( des framboisiers ou des rosiers par exemple )

  18. Gilles Domenech (811 comments) dit :

    Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais le formulaire avait disparu, le revoici, tous ceux qui désirent participer peuvent à nouveau s’inscrire !

    @ Nicolas:
    Ces champignons sont en effet présent dans des sols en bonne santé biologique. Mais ils ont parfois disparus du fait des pratiques antérieures. Je pense qu’il serait intéressant de voir dans quelles situations justement ce type d’apport est utile et accélère la revitalisation du sol ! Sur un sol déjà biologiquement très actif, il est fort possible qu’il ne soit plus très utile d’en remettre, mais en tous aucun risque de déséquilibre avec ces organismes là.

    @ Hervé:
    Peut être es-tu déjà trop avancé dans la revitalisation de ton sol pour que l’inoculum apporte quelque chose. Pour ce qui est du protocole, j’en parle dans les messages automatiques que reçoivent les personnes qui s’inscrivent. tu peux tester aussi bien sur annuelles que pérennes, et même sur arbres fruitiers et ornementaux (là encore les espèces sont détaillées dans les mails adressés aux inscrits).

  19. Mazen Jean-Paul (1 comments) dit :

    Je me suis inscrit et cette expérimentation me semble très intéressante.
    Je cultive depuis 10 ans sur une méthode de « banquettes » sur-élevées.
    14 banquettes de 6m par 2m.
    Certains échecs m’interpellent et je pense que c’est dû au sol complètement stérilisé et très pauvre.
    Je connais personnellement un chercheur de l’INRA (Francis MARTIN) spécialiste des mycorhizes et qui actuellement participe à un colloque en Inde ,pays qui a développé à grande échelle cette expérience.
    C’est une alternative très efficace contre les engrais chimiques très chers pour ce pays émergeant.
    L’inoculum est produit par les racines de poireaux…
    Même si par nature je suis méfiant pa

  20. Yannick (24 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    Je participe avec grand plaisir, je pense que plus nous serons nombreux à réaliser cette expérience et plus les résultats parleront.

    A bientôt
    Yannick

  21. elka (11 comments) dit :

    je suis intéressée par l’expérience

  22. franck (30 comments) dit :

    je veux bien tenter l’expérience mais je ne vois aucun lien pour s’inscrire

  23. Solange (5 comments) dit :

    Je suis intéressée à faire cette expérience dans mon jardin mais je n’ai pas trouvé pour m’inscrire.
    A bientôt.
    Solange

  24. Olivier (5 comments) dit :

    Jer suis partant pour un essais! Ou doit on s’inscrire je n’ai pas accés au formulaire.
    A bientôt
    Olivier

  25. Jean-Philippe (1 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    Nous sommes intéressés de participer de cette expérience, d’autant que j’avais déja vu les travaux d’Inoculum, que je trouve très intéressants. Nous pourrions essayer sur une parcelle de l’ecocentre du Bouchot en Sologne.
    bien cordialement et merci de nous tenir au courant de la suite.

  26. Brigitte Leyssenne (23 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    Moi aussi je suis très intéressée par cette expérience ! j’ai découvert votre e-mail qu’hier car j’étais en déplacement, j’espère que cela n’est pas trop tard parce que je ne trouve pas le formulaire en dessous de votre article…
    Je connaissais plus ou moins le bénéfice de ces champignons suite à mes différentes recherches sur le net, et de sites en sites, j’étais tombée sur le sujet tout à fait par hasard…en mai 2012 nous avons emménagé en Ardèche, j’avais hâte de mettre en pratique certaines expériences mais une grosse déception m’attendait, la terre de notre jardin est très argileuse, il me fallait donc procéder autrement pour des cultures au potager, des plantations de plantes d’ornements, etc…j’avais donc commencé à creuser et j’avais constaté que la terre est très caillouteuse…je m’étais dit que finalement la terre est bien drainée malgré tout…cet été la terre était tellement dure que je désespérais, j’avais commencé un compost et je me disais que jamais les vers allaient pouvoir  » remonter « , il faisait si chaud et ici la pluie a été rare…puis depuis l’automne dernier, avec toutes les pluies que nous avons eu quelle a été ma surprise de voir apparaître ces fameux petits vers dans mon tas de compost et surtout en dessous des feuilles mortes aux pieds des arbres…j’étais trop contente, moi qui pensais que j’avais une terre  » stérile « …comme les anciens propriétaires utilisaient des produits chimiques pour traiter et amender la terre, j’étais plutôt septique quant à la  » survie  » du jardin, je suis contre toutes ces cochonneries…donc depuis mai 2012 il se débrouille tout seul, j’ai eu des maladies, certes, mais je pense qu’il faut qu’il en passe par ce  » cheminement  » non seulement pour se désintoxiquer mais aussi pour lui  » apprendre  » qu’il n’aura plus toutes ces aides chimiques, je sais qu’il lui faudra quelques saisons pour  » comprendre « …je l’aiderai tout de même avec des produits bio, mais je ne veux pas travailler la terre, j’ai amassé des sacs entiers de feuilles mortes et de BRF et si j’ai bien compris tous vos articles et tous les témoignages, pour une terre argileuse il ne faut pas étaler une couche trop épaisse et ne pas mettre que du BRF là où je veux planter ou cultiver ?
    Et j’en viens au sujet de votre article sur cette page :
    pensez vous que le fait de lui apporter ces champignons, les mycorhizes lui apportera un énorme bénéfice alors que le terrain du jardin est très argileux ? arrivera t’il à assimiler ? mais comment faire pour savoir s’il en a réellement besoin ?

    Veuillez m’excuser pour ce long commentaire mais comme je me suis inscrite il y a 8 jours, c’est la toute première fois que je viens poster ici.

    Cordialement,

    Brigitte

    • Gilles Domenech (811 comments) dit :

      Le formulaire avait à nouveau disparu, je comprends pas ce qui se passe… Je l’ai à nouveau remis en ligne!

  27. Brigitte Leyssenne (23 comments) dit :

    Et bien voilà je viens de m’inscrire !

  28. Denis (8 comments) dit :

    bonjour Gilles,

    Pourquoi pas essayer si c’est compatible avec mon jardin , comme tu le sais , « inondé » de brf !
    A bientôt
    Denis

  29. Gerard (9 comments) dit :

    Bonjour à tous mes futurs camarades de jeu !

    C’est parti pour un essai même si j’ai également mis pas mal de brf dans mon jardin que j’ai commencé l’an dernier à partir d’une prairie.

    A bientôt
    Gérard

  30. Jérôme Dehondt (1 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    Intéressé pour participer, en profitant de ma nouvelle (mais seulement seconde) saison de maraîchage – donc en situation de production agricole.
    Je fais par ailleurs suivre la proposition aux adhérents de Terra vitae.

    Merci et à bientôt,

    Jérôme

  31. Bernard (35 comments) dit :

    Bonjour Gilles
    Je pense faire un essai d’inoculum plus sur tomate, je ne sais
    si le produit se conserve, comptant l’utiliser quand début mai?
    Merci. Pierre.

  32. Gilles Domenech (811 comments) dit :

    D’après l’entreprise, le produit, stocké dans un endroit frais et sec se conserve 2 ans. En t’inscrivant tu recevras les informations nécessaires pour mener l’essai.

  33. Marc (131 comments) dit :

    Très bonne initiative Gilles.
    Je suis partant !

  34. Claude (53 comments) dit :

    Quel est le coût de cette expérience pour nous ?

    Cela vaut-il le coup d’essayer pour un petit potager (quelques m2 ici, et quelques autres ailleurs) ?

    • Gilles Domenech (811 comments) dit :

      Oui, bien sûr, tant que tu peux faire 2 planches identiques pour le témoin et le traitement, c’est bon!

  35. Murielle (9 comments) dit :

    Bonjour,
    bonne initiative que cet essai collectif! je suis a priori partante,
    toutefois, j’ai mis du BRF sur l’ensemble de mes plate-bandes à l’automne dernier et justement après épandage de BRF, on a une colonisation par des champignons qui vont consommer la lignine. Ces champignons ce ne sont pas des mycorrhizes ? et donc çà fait pas double emploi de mettre des inoculum sur du BRF ?
    et pour la mise en oeuvre en surface, il suffit d’arroser avec le produit ? et ensuite de couvrir sans travailler le sol? je n’ai pas vu ces précisions dans les mails des inscrits ;o)

    • Gilles Domenech (811 comments) dit :

      non, en effet, cemycelium est celui de champignons lignivores, ce ne sont pas des mycorhigenes.
      Pour ce qui est des techniques d’applications, il vaut mieux voir avec inoculum plus.
      quant au fait d’inoculer sur des BRF, il n’y a aucune contradiction car a priori les BRF ne stimulent pas directement la mycorhization.

    • Gilles Domenech (811 comments) dit :

      non, en effet, cemycelium est celuivvyde champignons lignivores, ce ne sont des mycorhigenes

  36. feuilledechoux (98 comments) dit :

    Ci-dessous, un article paru dans The Scientist du 1er janvier 2013 « Fighting Microbes with Microbes » (à vos dicos !!!)
    http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/33703/title/Fighting-Microbes-with-Microbes/

    • GOMISRen (9 comments) dit :

      je porte beaucoup d’intéret au SYMBIVIT, je viens de l’utiliser sur une plantation d’ail,mais il me semble que j’ai retenue beaucoup ma main, et que la dose conseillée n’y est pas.
      Ce message reçu il y a longtemps, a échappé à mon attention: j’aurais pu profiter des 40% de ristourne.
      Je dois refaire une expérience sur melon au printemps et je ne manquerai pas de passer par notre groupement.
      Cordialement,
      René

  37. Brigitte Leyssenne (23 comments) dit :

    Bonsoir à tous,

    Je viens aux nouvelles de ceux qui ont participé à l’expérience avec les mychorizes…
    En tous les cas pour moi y’a pas photo !
    Mes légumes ont été paillé et ont résisté énormément à la sècheresse, à cause du printemps tardif que nous avons eu j’avais du acheter des plants de légumes au marché parce que mes semis dans la véranda avaient tous  » filé  » , mais l’année prochaine je m’y prendrais autrement puisque l’on peut semer par dessus les mycorhizes, je pense qu’en faisant ainsi les jeunes plants seront plus costauds pour tenir le coup…

    Et pour vous alors ? expérience concluante ?

    Cordialement,

    Brigitte

  38. Feuilledechoux (98 comments) dit :

    Écoutant distraitement l’émission La tête au Carré, j’apprends qu’il existe des champignons « carnivores » amateurs de nématodes http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-la-biologie-des-champignons ( à quand les champignons amateurs de mulots 😉 ?)

  39. BERODE (1 comments) dit :

    Bonjour,
    Voilà c’est fait, deux bonnes choses de faites : vous contactez sur ce forum et bloquer 1000 bulbes de crocus pour démarrer un essai avec du safran. Je suis sur terre sablo-argileuse dans le Sud 47 du côté de Sos. Quelqu’un a-t-il déjà pratiqué la culture de safran ?Et deuxième question qu’en est-il de l’amélioration par inoculum de mycorhizes d’une parcelle plantée en bulbes de crocus s.
    Je préparerai deux planches l’une traitée, l’autre non (témoin) mais j’attends vos conseils
    Jipe

  40. […] y a aussi les expériences en réseau comme l’expérimentation mycorhizes que j’ai lancé il y a un an et pour laquelle je vais très bientôt lancer un appel à retours […]

  41. Cécile (6 comments) dit :

    Bonjour, je suis intéressée par l’expérience mycorhizes
    J’ai un échantillon de 750g obtenu grâce à une amie de la filiale italienne et nous allons l’utiliser pour des plantations dans un parc de Marseille probablement sur quelques cultures potagères et peut être vigne et olivier.
    Si les participants à l’opération 2013 ont eu quelques retours malgré les intempéries, je suis preneuse
    bon jardinage à tous

  42. Moilamain (7 comments) dit :

    Salut tout le monde, salut Gilles

    2 an ce sont écoulés depuis le lancement de l’expérience.
    Est-ce que les participants ont des choses à partager ?

    a+

  43. Jérôme (5 comments) dit :

    Bonjour,
    Plus de trois ans maintenant depuis les débuts de cette expérience…
    Quels retours ??
    On est impatients !
    Bien cordialement,
    Jérôme.

    • Gilles Domenech (811 comments) dit :

      En effet, reccueillir les résultats s’est avéré plus compliqué que je ne le pensais en lançant l’expérience. J’ai eu au final très peu de retour et des résultats tellement différents les uns des autres qu’ils étaient très difficiles à exploiter… Du coup, j’ai un peu laissé de côté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.