Acariens :

Arthropodes proches des araignées. Ils ont quatre paires de patte, un corps non segmenté et sont très présent dans les sols riches en matières organiques.

Acide urique :

Composé organique de formule C5H4O3N4 , composant essentiel de l’urine des oiseaux et des reptiles.

Actinobactéries :

Lignée de bactérie qui forme des colonies en forme de filaments, ressemblant à un mycélium de champignon.

ADN :

Cigle signifiant Acide Désoxyribo-Nucléiques, c’est la molécule qui contient l’information génétique de l’individu.

Aérobiose :

Etat d’un milieu (biotope) suffisamment riche en oxygène pour que les organismes qui y vivent utilisent cet élément pour leur respiration.

Amibe :

Protozoaire de grande taille (jusqu’à 3mm) qui se nourrit de bactéries et de plus petits protozoaires.

Anaérobiose :

Etat d’un milieu (biotope) trop pauvre en oxygène pour que les organismes qui y vivent utilisent cet élément pour leur respiration.
Annélide : Embranchement du règne animal regroupant l’ensemble des « vers à anneaux ». La grande majorité des annélides vit dans l’eau (douce ou marine) mais deux groupes sont toutefois fortement représentés dans les sols, les lombricidés (les vers de terre) et les enchytréïdes.

Arbuscule :

Structure typique de la symbiose MA qui se développe dans les cellules pénétrées par le mycélium du champignon et au niveau de laquelle ont lieu les échanges entre la plante et le champignon. Cette structure doit son à sa forme qui rappelle celle d’un arbuste.

Ascomycètes :

Embranchement du règne fongique regroupant des champignons très évolués formant pour certains des fructifications (carpophores) visibles à l’œil nu. Ces fructifications portent les spores dans des structures appelées « asques » qui ont la forme de coupelles (cas des pézizes) parfois repliées sur elles mêmes (cas des truffes et des morilles).

ATP :

Cigle pour Adénosine Tri-Phosphate, molécule qui intervient dans l’extraction de l’énergie à partir de l’oxydation du glucose dans les cellules des eucaryotes.

Bactériorhize :

Symbiose associant une plante et une bactérie, le contact ayant lieu au niveau des racines. La bactériorhize la plus connue est celle associant les légumineuses aux rhizobium, bactéries fixatrices d’azote.

Basidiomycète :

Embranchement du règne fongique regroupant des champignons très évolués formant pour la plupart des fructifications (carpophores) visibles à l’œil nu et se présentant souvent sous forme de « pieds chapeau » (cèpes, girolles,…). Ces fructifications portent les spores dans des structures appelées « basides »

Biotope :

Ensemble des paramètre physico-chimique d’un écosystèmes (température, hygrométrie, concentration en oxygène, azote, matière organique…)

Bois Raméal(-aux) Fragmenté(s) (BRF) :

Broyât de branches le plus souvent fraîche et issus d’essences feuillues utilisée par pour le paillage ou l’amendement des sol.

Brassicacées :

Famille botanique fortement représentée au potager comprenant l’ensemble des choux, les radis, les navets, les colzas, les moutardes, la caméline… Ces plantes sont souvent appelées par leur ancien nom de crucifères dans le langage courant.

BRF :

Abréviation de Bois Raméal Fragmenté.

CIPAN :

Abréviation de « Culture Intermédiaire Piège A Nitrates ». Couvert végétal dont le but est de prélever les nitrates non utilisés par la culture précédent afin qu’il ne partent pas dans les eaux souterraines. L’azote ainsi retenu sera alors disponible pour la culture suivante

Chénopodiacées :

Famille botanique fortement représentée au potager comprenant les épinards, les blettes, les betteraves, la quinoa…

Cloportes :

Proches cousins des crabes et des crevettes, ils sont pratiquement les seuls crustacés à s’être acclimatés à la terre ferme. Ils sont très présent riches en matières organiques en décomposition.

Collemboles :

Ensembles d’arthropodes proches des insectes très fréquents dans les sols riches en matières organiques, ils ont trois paires de pattes, ne présentent pas de phase larvaire et sont systématiquement dépourvus d’ailes. De nombreuses espèces possède une « furca », sorte de catapulte située à l’arrière de leur corps leur permettant de faire des bond de plusieurs centimètres afin d’échaper à un prédateur.

Couvert Végétal :

Culture composée d’une ou plusieurs plantes dont le rôle est de préparer le terrain à la culture suivante. Un couvert végétal n’as pas pour vocation d’être récolté. Voir aussi engrais vert et CIPAN.

Croûte de battance :

Horizon plus ou moins imperméable créé par une compaction de la surface sous l’effet de l’irrigation ou des précipitation.

Crucifères :

Voir Brassicacées.

Cyanobactérie :

lignée des bactéries capable de réaliser la photosynthèse.

Détritivore :

Se dit d’un animal qui se nourrit de matières organiques en décomposition.

Diplopode :

Mille patte possédant 2 paires de pattes par segment et spécialisé dans la consommation de résidus ligno-celllulosiques.

Ectomycorhize :

Association mycorhizienne associant une espèce ligneuse avec un champignon supérieur (par exemple : truffe, cèpe, amanite…). Dans ce type de symbiose, le mycélium du champignon forme un manchon qui entoure la racine en la pénétrant légèrement en passant entre les cellules les plus superficielles.

Enchytréides :

Vers de petite taille (2 à 3 cm de long maximum) qui vivent essentiellement dans les litières à tendance acides de certains sols forestiers.

Endomycorhize :

Voir Mycorhizes Arbusculaires

Engrais vert :

Couvert végétal mis en place dans le but d’apporter au sol des élément nutritif, typiquement de l’azote grâce aux légumineuse.

Exsudats racinaires :

Composés organiques (sucres essentiellement) libérés par la plante directement dans le sol à travers l’activité des racines. Ces exsudats nourrissent les bactéries, champignons, protozoaires et nématodes de la rhizosphère.

Fertilisation :

Ensemble des pratiques visant à améliorer la nutrition des plantes. Par exemple, par un apport d’engrais organique ou minéral.

Fongivore :

Se dit d’un organisme qui se nourrit de champignons (fungus).

Franc (arbre fruitier) :

Arbre fruitier issu de semis.

Gloméromycète :

Embranchement du règne fongique regroupant des champignons archaïques au mycélium invisible à l’oeil nu et ne formant pas de fructification (carpophore). La totalité des espèces de cet embranchement sont inféodés à la symbiose endomycorhizienne.

Glomaline :

Substance collante (glycoprotéine) sécrété par les gloméromycètes, extrêmement résistante à la dégradation, qui est un agent de structuration des sols parmi les plus important. Cette molécule est aussi la plus abondante dans de nombreux sol et serait responsable de plus du tiers de la séquestration de carbone dans les sol !

Horizon (d’un sol) :

Couche horizontale homogène au vu de ses propriétés physiques, chimiques et biologiques. Un profil de sol est composé d’un ou plusieurs horizons.

Légumineuse :

Famille de plante ayant en commun de réaliser une symbiose avec des bactéries capable de fixer l’azote de l’air.

Litière :

Couche de matières organiques fraîches recouvrant le sol. En forêt, celle-ci est composé essentiellement de feuilles et de bois mort.

MA :

Abréviation de « Mycorhize Arbusculaire ».

Mycorhize :

Symbiose rencontrée très fréquemment dans la nature association une plante et un champignon, le contact ayant lieu au niveau des racines. La plante fournit au champignon du carbone et en échange le champignon lui offre des nutriments (azote, phosphore…), de l’eau et divers autres avantages (protection contre certaines maladies, amélioration de la structure du sol environnant…).

Mycorhize Arbusculaire (MA) :

Forme de mycorhizes très archaïque (elle est apparue lors de la colonisation des continents par les végétaux au Dévonien, voici 450 millions d’années) associant un champignon de l’embranchement des gloméromycètes avec un végétal. La particularité de cette symbiose est que le mycélium du champignon pénètre à l’intérieur même des cellules de la plante hôte (d’où son autre nom d’endomycorhize). Les échanges de nutriments et de carbone ont lieu dans les cellules ainsi occupées par le champignon au niveau de petites structures appelées arbuscules du fait de leur forme qui rappelle des arbustes. Aujourd’hui cette symbiose a fort bien vieillit puisque plus de 85% des espèces végétales forment des symbioses de ce type.

Nématodes :

Petits vers ronds microscopique très abondants dans les sols. Ce sont des organismes très simples composés d’un simple tube digestif.

Nitrification :

Transformation des ions ammonium (NH4+) en nitrites (NO2) puis en nitrates (NO3) sous l’action de bactéries spécialisées, dites nitrifiantes.

Nutriment :

Composé minéral que les plantes prélèvent dans l’eau du sol pour se nourrir. Ils représente 2 à 3% de la nutrition d’une plante.

Pédofaune :

Ensembles des animaux du sol depuis les protozoaires unicellulaires jusqu’aux vers de terres et aux taupes.

Pédoflore :

Ensemble des organismes non animaux du sol : bactéries, champignons, algues, myxomycètes.

Porosité (du sol) :

Proportion d’espace vide dans un horizon. L’eau et l’air circulent au sein de cette porosité.

Protéine :

Ensemble de macro-molécule composé de l’assemblage un grand nombre d’acides aminés et entrant dans la composition des tissus de l’ensemble des êtres vivants, depuis les bactéries jusqu’aux plantes et animaux.

Protozoaire :

Organisme microscopique unicellulaire se nourrissant de bactéries ou de plus petits protozoaires. Ils sont extrêmement nombreux dans les sols et influencent fortement les équilibres qui y règnent. Les plus connus d’entre eux sont les amibes et les paramécies.

Rhizobium :

Ensemble bactéries capable de fixer l’azote de l’air et d’élaborer des symbioses avec des plantes de l’ordre des Fabales (plus couramment appelées légumineuses) ou du genre tropical Parasponia (famille des Ulmacées).

Rhizodéposition :

Libération de composés organique dans la rhizosphère par les racines vivantes des végétaux.

Rhizosphère :

Zone du sol qui est directement influencée par les racines vivantes des végétaux. On considère souvent qu’elle correspond à la terre qui reste accrochée aux racine lorsqu’on secoue vigoureusement une plante déracinée. Cette zone reçoit en abondance de la part de la plante des exsudats, ce qui rend cette zone biologiquement très active, mais en revanche très élective du point de vue des espèces en présence (la biodiversité y est faible au regard de celle du sol « distant »). Les organismes qui s’y développent sont surtout des bactéries, mais aussi des champignons, des protozoaires, des nématodes…

Saprotrophe :

Se dit d’un organisme qui se nourrit de matières organique morte ou en décomposition.

Turricule :

« Tortillon » de terre rejeté en surface ou au sein du sol par l’activité des vers de terre anéciques. La terre qui compose ces turricules est fortement modifiée par le passage dans le tube digestif des ces animaux et en ressort fortement enrichie en bactéries, protozaire et nutriments.

Urée :

Composé organique de formule CH4ON2 , composant essentiel de l’urine des mammifères.

7 Responses to Glossaire

  1. Mahamadou (1 comments) dit :

    Je vais une rèference pour ces definitions

  2. […] différentes lignées de ce domaine (cyanobactéries, protéobactéries, actinobactéries…), les rhizobium qui vivent en symbiose avec les légumineuses sont des exemples de ces bactéries. Elles possèdent […]

  3. […] de l’ADN…, le phosphore entre dans la composition de l’ATP et de l’ADP et de certaines protéines (les fameuse lécithines), participe à la mise à fruit… et le potassium enfin régule […]

  4. […] rhizodéposition : encore plus discret et trop peu connu, ce phénomène consiste en la sécrétion de composés […]

  5. […] mon Père le long des haies et dans les bois de notre Ferme Ariégeoise à la recherche de jeunes Francs d’arbres fruitiers pour les greffer. Principalement des merisiers, pommiers, […]

  6. poele a bois (1 comments) dit :

    Même si on n’est pas le domaine agronomique comme celui ci, il est important pour une personne dans le seteur des énergies renouvelables de les connaîtres !!

  7. MArjorie (1 comments) dit :

    Merci beaucoup pour ces definitions, très utiles!

Répondre à Jardinons Sol Vivant ! » Le greffage : pourquoi ? Par Jacques Subra Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.