Couverture_JardinerSolVivantrecadree_petiteCliquez sur l’image pour afficher la quatrième de couverture.

Voici mon dernier livre, Jardiner sur Sol Vivant, paru en avril 2015 chez Larousse.

Au programme :

– Un voyage à travers la litière et le sol pour découvrir la vie qu’il contient et ses principales propriétés

– la présentation et l’explication des deux principes de la fertilité du sol : « c’est la plante qui fait le sol » et « c’est la vie du sol qui gère sa fertilité »

– La présentation d’un ensemble techniques de jardinage qui permettent de mettre en application ces deux prinicpe, ce qui passe par la réduction, voire la suppression du travail du sol, l’apport de matières organiques et la production de biomasse au jardin

– la visite de 5 jardins pour s’inspirer : Bernard Bertrand (Haute Garonne), Jacques Subra (Hautes Pyrénées), Abro Der Aprahamian (Ardèche méridionale), Guylaine Goulfier et Jean-Luc Féat (Loiret), Fraternités Ouvrières de Mouscron (Wallonie).

 

Le livre est actuellement indisponible ici mais vous pouvez le commander chez mes amis de la librairie permaculturellehttps://librairie-permaculturelle.fr/jardinage/56-livre-jardiner-sur-sol-vivant-gilles-domenech.html

 

29 Responses to Jardiner sur sol vivant – Quand les vers de terre remplacent la bêche

  1. DELHOMMEAU (2 comments) dit :

    Je viens de lancer mon activité de conseil en agroécologie et permaculture et ai choisi le carabe comme animal symbole… C’est dire si le sol est pour moi un champ d’investigation que je veux promouvoir auprès des personnes que je contribuerai à sensibiliser et former.

  2. Inka (1 comments) dit :

    Je viens de commander ton livre et ai hâte de te lire!
    Bonne journée
    k

  3. pphilippe13 (4 comments) dit :

    Le carabe ? Bonne idée, moi c’est le scarabée sacré ou bousier tout simplement. Sand doute un souvenir de l’exposition Toutankhamon vue quand j’étais tout jeune.
    Dans un exposé récent sur la vigne, j’ai comparé le sol au chef d’orchestre du vignoble … En effet il coordonne à peu près … tout du fonctionnement de la plante.
    Bonne journée

  4. Benoit Magnin (1 comments) dit :

    Salut!
    je suis tres intéressé parce que tu fais. J ai une ferme à Atuntaqui en Equateur. Je travaille sans travail du sol et sans machine agricole. J ai lu les ouvrages de Soltner, Claude et Lydia Bourguignon et Jean Martin Fortier entre autres. nous avons de bons résultats en production mais la commercialisation reste difficile car faire du bio en Equateur où le pouvoir d achat n est pas le meme qu en France reste une de nos problématiques. nous sommes sur facebook et instagram si tu veux voir des photos de la ferme: fincaelazadon.
    je suis interesse par ton livre mais je crois que le plus simple serait de l envoyer d abord à ma famille.
    Tiens moi au courant.

    Au plaisir de lire tes publications sur le blog.
    A bientôt.

    Benoît

  5. […] ça y est, vous pouvez commander sur mon blog votre exemplaire dédicacé ! C’est ici : http://jardinonssolvivant.fr/?p=2649 Si le lien, ne fonctionne pas, vous pouvez y accéder directement sur la page d’accueil de […]

  6. eches (1 comments) dit :

    je souhaite commander un exemplaire mais j’ai peut être mal lu,
    la carte e carde n’est pas acceptée reste le reste chèque à quel nom et quelle adresse ??
    merci par avance des renseignements !!!

    • Gilles Domenech (858 comments) dit :

      Il y a trois mode de paiements acceptés :
      – la CB via PayPal
      – le virement
      – le chèque
      Il suffit de cliquer sur le mode de paiement pour avoir toutes les indications (le lien cliquable est en bas de la page, juste après la liste des prix selon la destination).

  7. […] Jardiner sur sol vivant – Quand les vers de terre remplacent la bêche […]

  8. cottet pierre (153 comments) dit :

    mon voisin a une méthode particulière pour repiquer ses tomates . il gratte légèrement le sol ,pose la tomate sur le sol fixée a un piquet puis il met de l’herbe du bac de la tondeuse légèrement sèchée autour de la motte et c’est tout . il complète le paillis d’herbe en cours de saison.il faut y voir pour y croire mais ses tomates sont plus belles que les miennes .

    • Gilles Domenech (858 comments) dit :

      étonnant en effet. As-tu des photos de ses tomates

      • cottet pierre (153 comments) dit :

        j’attends les premières tomates pour immortaliser le résultat. il y a de la vigueur dans les plants . elles sont plus belle que les miennes repiquées dans des trous remplis de compost.il fait ce que je pratique avec les pommes de terre.

  9. Fred N. (2 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    J’ai bien reçu ton livre. Je viens de commencer sa lecture et dès le début on est plongé dans l’univers passionnant du microcosme qui compose nos forêts, nos potagers … Passionnant et facile à lire.
    Et puis la dédicace est vraiment très sympa … MERCI !!!

  10. Gouttebel (1 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    mes livres sont arrivés hier, super rapide, merci pour les dédicaces, j’ai déjà goulument feuilleté, ils sont super, des heures de plaisirs pour mes vacances qui approchent, lecture + mise en pratique, encore merci et bonne saison potagère à vous.

    max

  11. THIOU Stéphane (1 comments) dit :

    Bonjour,

    Après l’avoir commandé pour moi, je viens de commander un exemplaire de votre merveilleux livre pour un ami.

    Pourriez-vous lui faire la dédicace suivante s’il vous plaît ?
    « Pour Manu, le formidable saxophoniste jardinier. »

    Par avance merci,
    Stéphane Thiou

  12. Raymond Liljeros (6 comments) dit :

    Quand j’ai vu ce livre, j’ai pensé que j’avais déjà tout lu depuis 6 ans maintenant que je m’intéresse aux cultures. Eh bien ! Ce livre est pour moi un des meilleurs que j’aie lus et j’ai appris plus de choses qu’avec aucun livre auparavant. J’avais déjà lu quelque chose sur le fait que les vegetaux utilisent en grande majorité l’air et soleil pour croitre et que le sol et les minéraux jouent un rôle très timide dans la croissance d’une plante. La preuve c’est bien sûr que les cultures « hors sol » marchent aussi et même très bien car j’ai mangé des fraises et tomates, etc. hors sol bio avec un goût tout à fait correct. Mon challenge avec mes cultures de fruits et legumes, c’est d’obtenir un goût excellent, à la fois pour le plaisir gustatif que pour la santé car le goût et la densité nutritionnelle vont de pair. Je conseille ce livre à tout le monde, amateurs et professionnels qui cultivent, ça serait dommage de le rater.

  13. […] Jardiner sur sol vivant – Quand les vers de terre remplacent la bêche […]

  14. Agnès Groix (2 comments) dit :

    J’ai reçu ton livre il y a déjà quelques semaines et je n’ai pas encore eu le temps de t’écrire à quel point je l’apprécie. Tout est très intéressant et très prometteur pour notre jardin. Le point de vue (du collembole…) est radicalement différent de tout ce qu’on peut lire par ailleurs et remet bien les choses importantes au premier plan. Tout cela est très inspirant et je ne manquerai pas de te poser à nouveau plein de questions dès que nous en aurons fini avec les semis de couverts hivernaux et autres travaux urgents.
    Bien à toi
    Agnès

  15. Iannis (3 comments) dit :

    Je viens de commander votre livre. Ça était un peu plus cher en incluant le prix du transport hors France (en comparant avec amazon), mais j’espère que en passant ma commande directement à vous, je puisse supporter plus votre effort et votre travail.
    J’ai hâte vous lire et s’inspirer pour la suite de notre projet en permaculture en Grèce!

    • Gilles Domenech (858 comments) dit :

      En effet, les coût d’expéditions sont assez élevés dès que ça quitte la France Métropolitaine. Je vous remercie pour le soutient ainsi exprimé ! J’espère de tout cœur que ce livre inspirera vos projets en Grèce !

  16. auteur libre (1 comments) dit :

    Félicitation pour votre livre qui me paraît réellement intéressant. Il est édité par quelle maison d’édition car je suis également à la recherche d’une maison sérieuse.
    Merci d’avance.

  17. […] Jardiner sur sol vivant – Quand les vers de terre remplacent la bêche. Voici mon dernier livre, Jardiner sur Sol Vivant, paru en avril 2015 chez Larousse. Au programme : – Un voyage à travers la litière et le sol pour découvrir la vie qu’il contient et ses principales propriétés – la présentation et l’explication des deux principes de la fertilité du sol : « c’est la plante qui fait le sol » et « c’est la vie du sol qui gère sa fertilité » – La présentation d’un ensemble techniques de jardinage qui permettent de mettre en application ces deux prinicpe, ce qui passe par la réduction, voire la suppression du travail du sol, l’apport de matières organiques et la production de biomasse au jardin – la visite de 5 jardins pour s’inspirer : Bernard Bertrand (Haute Garonne), Jacques Subra (Hautes Pyrénées), Abro Der Aprahamian (Ardèche méridionale), Guylaine Goulfier et Jean-Luc Féat (Loiret), Fraternités Ouvrières de Mouscron (Wallonie). […]

  18. […] article a été très fortement inspiré par le livre que nous vous recommandons Quand les vers de terre remplacent la bêche !  de Gilles […]

  19. […] Jardiner sur sol vivant – Quand les vers de terre remplacent la bêche […]

  20. Muller stéphane (1 comments) dit :

    Bonjour,
    Je viens de commander ton livre, je suis venu à la permaculture grâce à la chance que j’ai eu d’assister à la conférence passionnante sur le BRF de Jacques Hébert et Eléa Asselineau Au Bois de Vincennes à l’Ecole Du Breuil et au Parc Floral Organisé par le Jardin Botanique de la ville de Paris.
    J’ai aussitôt utilisé le BRF chez moi du coté de Chartres avec succès tant dans mes massifs floraux qu’au potager.
    J’ai depuis 2 ans déménagé dans le Var où j’ai beaucoup plus de mal à me fournir en BRF, mais je ne désespère pas de pouvoir appliquer ici les mêmes principes.
    A au fait je suis formateur CAPA et je ne manques pas de vanter tous les biens-faits du BRF et de la permaculuture à mes stagiaires.
    Cordialement,
    Steph.

  21. Didier Roches (1 comments) dit :

    Bonjour,
    Je souhaite acquérir 3 exemplaires de votre ouvrage Jardiner sur sol vivant.
    Pouvez-vous me dire le montant de la commande y inclus les frais d’envoi (1 coli) en Suisse. Je réglerai par virement bancaire.
    Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir mon cordial salut.
    Didier Roches

  22. SAUVÉ François (1 comments) dit :

    Bonjour Gilles,
    En retraite sous peu, nous avons en projet, mon fils Basile et moi-même, de produire et commercialiser des légumes dans un cadre innovant. En effet, très influencé par Dominique Soltner, j’ai créé en 2000 plusieurs clos entourés de haies taillées et certaines libres, également en brise-vent pour ce qui est des limites. En tout 820 arbres et arbustes des forêts caducifoliées en 67 espéces. Ces jardins ont été laissé à leur état sans aucune intervention depuis 17 ans. Nous avons réinvesti ces lieux en novembre 2017 en respectant les hôtes présents. aucun engin mécanique n’a été utilisé : la scie et les sécateurs pour l’élagage, la houe, la pioche pour l’essartage, et tout çà sur 2600m2. Du BRF produit sur place, élagage des tilleuls tétards de la place du village, a été étalé sur 2 clos et le futur jardin-verger va recevoir le BRF issu des tailles de nos haies. J’ai été enthousiasmé à la lecture de  » Les Bois Raméaux Fragmentés », et j’ai lu avec avidité « Les jardiniers de la nature » de Serge BAHUCHET, « Le sol, la terre et les champs » de Claude et Lydia BOURGUIGNON, mais surtout « Des vers de terre et des hommes » de Marcel BOUCHÉ.
    Neuf nichoirs ont été installé dans les haies et nombre de passereaux investissent les lieux. Grand merci pour vos conseils et à bientôt de vous rencontrer. François et Basile SAUVÉ des Jardins de La Dame Blanche de CHAMPIEN en Picardie.

  23. CHAPUT Jean Louis (1 comments) dit :

    Bonjour,
    J’ai 52 ans, je suis jardinier amateur et comme tout le monde du moins je pense j’ai commencé par jardiner en travaillant la terre. Puis par hasard je suis tombé sur une chaine YouTube parlant de la culture sous foin et là tout a commencé pour moi. Je me suis documenté et je cherche a approfondir mes connaissance. Je compte sur votre ouvrage pour me donner les bonnes pratiques.
    Merci

  24. Actualités dit :

    […] Comme le nom de l’un de ces livres l’énonce « Quand les vers de terre remplacent la bêche ! […]

Répondre à pphilippe13 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.