fermer la fenetre

Recevez la lettre d'informations de Jardinons Sol Vivant !

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Le blog « Jardinons Sols Vivants » vous passionne et vous souhaitez aller au delà de la simple lecture des articles du blog ou le visionnage des conférences en ligne !

Je peux vous proposer de nombreuses prestations pour vous accompagner :

Des conférences et animations

Vous êtes une association, une collectivité, un collectif qui souhaite proposer une conférence ou une animation sur le jardinage ? Je propose ce type de prestation régulièrement à travers la France et même au delà puisque je suis déjà intervenu en Suisse et en Italie.

Tarif de base : 300€HT par prestation pour l’organisme demandeur, hors frais de mission

Des formations

J’anime très régulèrement des formations sous diverses formes à des public variés incluant bien sûr les agriculteurs mais aussi les paysagistes, les agents d’espace vert, les animateurs nature, les représentant d’organisation internationales… J’ai notamment animé de telles formations en France mais aussi en Afrique (Maroc, Ghana, Togo, Bénin).

J’anime également très régulièrement des formations auprès de vendeurs en jardinerie sur les différentes gammes de produits qu’il vendent (arrosage, pompes, engrais, gazons, terreaux, maladies et ravageurs, désherbage…). Ces formations sont majoritairement animés par visioconférence.

Tarif de base : 800€HT par jour pour l’organisme demandeur, hors frais de mission.

Des stages

Essentiellement à l’attention de jardiniers amateurs, ces stages proposent d’explorer le jardinage sol vivant le temps de 2 ou 3 jours afin de vous donner les meilleures bases pour le mettre en pratique dans votre jardin !

Tarifs variables et dépendant de l’organisateur.

Des accompagnement de groupe

Ces accompagnement ont lieu en ligne et réunissent de 5 à 10 personnes tout au long d’un cycle de 5 à 7 sessions autour d’un thème spécifique (démarre un potager, réussir ses couverts végétaux, gérer les maladies du jardin…).

Ces programmes sont régulièrement proposés aux lecteur du blog jardinons sol vivant.

Des études de sol

Vous agriculteur, paysagiste, jardinier et vous avez besoin d’information sur la fertilité du sol que vous cultivez ou souhaitez cultiver ? Là encore je réalise ce type de prestation .

il s’agit plus précisément de sondages à la tarière et de descriptions de profil de sol afin d’identifier les difficultés éventuelles à la mise en culture. Il est possible de compléter ces observations de terrain par des analyses réalisées par un laboratoire partenaire.

Cette prestation est éventuellement incluse dans un accompagnement individualisé plus complet.

Tarif de base : 800€HT hors frais de mission.

Des accompagnement individualisés

J’accompagne également des agriculteurs ou des jardiniers sur du plus long terme afin de les aider à améliorer leur pratique, leur productivité, la qualité de leur sol…

Ces accompagnement sont personalisés et adaptés à la demande et au besoin du client.

Si vous êtes intéressés par l’une de ces prestation, je vous invite à remplir le formulaire préalable à une entretien individuel (surtout si vous êtes jardinier ou agriculteur) ou à me contacter via le formulaire de contact.

Soyez informés par email des prochaines conférences et formations de Gilles Domenech !

 

20 Responses to Nos prestations

  1. DURAND TOIRON dit :

    Suis intéressé(e) pour conférences ou visite sites pratiquant bois raméal
    cordialement,

    Dominique

  2. Anne dit :

    pourrait_on me redonner les coordonnées de la conférence qui aura lieu à AUCH le 10-02-2012(semis sous couvert végétal…)
    Merci.Anne.

  3. Gilles Domenech dit :

    Tu as toutes les infos ici:
    http://www.terre-en-seve.fr/evenements-a-venir
    Au plaisir de t’y voir!

  4. Anouk dit :

    Bonsoir Gilles,
    J’ai assisté à votre conférence à Nyons ce soir et j’ai passé un moment agréable et passionnant.
    J’ai trouvé l’échange qui a suivi (bien que court, n’ayant pas pu rester pour le verre!) riche en expériences et d’une belle ouverture d’esprit.
    Encore étudiante, cela me donne beaucoup d’espoir dans l’avenir de l’agriculture.
    Merci.

  5. Gilles Domenech dit :

    Salut Anouk et merci pour ton témoignage!
    Au plaisir d’échanger avec toi sur ce blog!

  6. Loulie dit :

    bonsoir,
    j’ai pas eu le temps de lire, oups ! mais j’ai une interrogation… on doit le sélectionner le bois du brf ?, car y a des bois qui se dégradent très lentement…
    comme le sapin, j’en étalais par terre(issu de la taille des haies) pour couvrir le sol en hiver, au printemps il était toujours vert, et même il avait poussé sans besoin de racine…
    par contre, en dessous quel beaux vers de terre bien grassouillets et la terre un vrai terreau.
    c’était un bois raméal non fragmenté :)…

  7. Gilles Domenech dit :

    Effectivement, ce type de pratique commence à se répandre sous le nom de BREF, j’y ai consacré quelques articles. Intéressant aussi de l’avoir testé avec du résineux. Sur les essences on a aujourd’hui plus d’à priori que de connaissances réelles, alors tout est à essayer!

  8. serge dit :

    Bonjour Gilles
    Tu as scotché ton auditoire hier à Vendôme ! Tout le monde a apprécié la grande qualité de ta conférence, la remise en question de nos pratiques (y compris bio), ta pédagogie, ton ouverture d’esprit. Cela a été aussi pour moi une belle rencontre, et j’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir sur les projets que tu m’a encouragé à lancer avec le Convivial’Café
    Encore merci

  9. le rolland dit :

    bonjour gilles (yen a plusieurs?)
    j ai aimé lire votre livre
    je débute ac un pti jardin de 45m2
    le sol est assez limon-sabloneux
    j envisage de semer à la volée des engrais verts (seigle et vesce) sur un sol à NU !
    dois je le laisser à nu?ou mettre un léger mulch (histoire que les graines poussent à travers quand meme)
    si oui, quel type de mulch?
    j envisage de mettre des bouts de cartons et papiers pour ajouter du carbone (ai-je raison?)
    j ai un énorme laurier également. comment puis je l ‘uitiliser?

    merci. goulven

  10. Lacrotte Sylvie dit :

    J’aimerai recevoir les dates des formations ou des conférences;
    Merci d’avance

  11. Pauline Mazet dit :

    Avez-vous un calendrier des conférences à venir? Histoire de pouvoir également connaitre les villes dans lesquelles vous participerez

  12. Jules dit :

    je suis intéressé aussi par un calendrier des conférences qui auront prochainement lieu, je suis dans le sud de la France, vers Signes

    • Bonjour Jules,
      Pour l’instant je n’ai pas de conférence prévue dans le sud mais ça peut s’organiser si tu connais une association ou une collectivité intéressée par me faire venir.
      Pour être tenu au courant des prochaines dates, tu peux aussi t’inscrire sur mon site http://www.terre-en-seve.fr.
      Bonne journée

  13. Emmanuel dit :

    Bonjour
    Juste pour signaler que terre-en-seve semble ne plus être en ligne ?

    Lors de la conférence de mai il y a eu une annonce d’une formation devant se dérouler en Bretagne (Cotes d’Armor ?) et je voulais vérifier si la date et le lieu étaient connus.

    Cdlt

    • En effet, il y a un soucis techniques que je suis en train de résoudre. Pour les Côtes d’Amor c’est prévu le WE qui suit le 15 août (du vendredi après midi au dimanche soir) à l’écocentre de la Pâture es Chênes.

  14. lejdad dit :

    je suis un ancien officier de la marine marchande qui a eu la chance d exercer comme de conservation dans le parc nationale du banc d Arguin lieu où j ai appris à observer et aimer les espaces verts. Aujourd hui je rentre chez moi à la campagne et possède des terres et de l’eau mais aucune expérience de jardinage, c’est dans contexte que je m’adresse à vous pour apprendre l’ABc d un potager

  15. Daniel dit :

    Bonjour M Domenech
    Produire du vert dense et varié, du vivant m’intéresse autant que l’optique jardiner pour obtenir du comestible.
    Sur une toute petite surface expériementale, depuis l’apport de sables de rivière et un lit de feuilles et bois en décomposition, je ne fais aucun apport extérieur de terres et compostes sur ce lieu. J’ai obtenu une récolte l’an dernier de tomates avec cette même manière recommencée cette année:
    lorsque j’ai semé sur cette surface que je ne retourne pas mais remue, je laisse monter tout ce qui pousse en plantes locales, tout ce qui vient avant mes semis. Puis je casses ces racines de premières pousses pour faire comme un pailli, en ce moment, en Avril. Est-ce juste ou non?
    Enfin, si vous connaissez des gens voulant proposer une méthode respectueuse de jardinage, je suis lu pour être un protecteur acharné de la nature, interdit parce que trop lu, je cherche des partenariats. Voir même du boulot. En échange, ce que je divulgue fournit du public pour les professionnels. 1 Milliards 200 de vues, et cela n’est pas sur un site.
    A qui veut promouvoir son jardinage, je peux servir de booster.
    Cdt

    • Gilles Domenech dit :

      Bonjour,
      Je ne suis pas sûr de bien comprendre votre demande/ proposition en fin de commentaire. Je vous invite à m’expliciter cela plus en détail par mail terre.en.seve(AT)gmail.com.
      Concernant vos méthodes culturales, c’est en effet une option ! La difficulté peut être que les plantes locales sont parfois des vivaces compliquées à gérer. Cela dit votre métohde ressemble beaucoup à celle de Bertrand Bertrand que je décris dans mon dernier livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *