Suite à l’article de Jacques sur les taupes, de nombreuses personnes m’ont questionné au sujet des rongeurs, bien plus problématiques au jardin que les tranquilles prédateurs que Jacques nous a décrit. Au cours de mes conférences et formations, j’ai plusieurs fois entendu des praticiens parler du tourteau de ricin comme solution adapté, j’ai donc proposé à mon collègue blogueur Christian Lanthelme, du blog conseil coaching jardinage, utilisateur de ce produit de nous en dire un peu plus.

Le ricin est une Euphorbiacée tropicale qui peut atteindre 2m de haut en une saison ! Elle est très utilisée en France en ornement, comme ici dans un espace vert urbain. Dans les pays tropicaux, elle est cultivée dans de nombreux but : énergétique, cosmétique, pharmaceutique…

Le tourteau de ricin est le reliquat de l’industrie de l’huile de ricin. Il se présente sous la forme d’une poudre assez grossière et quasiment sèche. Il s’agit du reste des graines de ricin broyées, écrasées, dont on a extrait l’huile. Le tourteau de ricin est vendu en jardinerie comme forme d’engrais de fond contenant principalement de l’azote (N).

Vous vous rappelez? La formulation des engrais se donne en N.P.K.

N c’est l’azote, P pour le phosphore et K pour la potasse. Pour le tourteau de ricin, la formule est N=5 à 6 %, P=2 à 3 % et K=1%. Ces données sont des chiffres moyens. Ils peuvent varier suivant la provenance du ricin. Donc le tourteau de ricin est équivalent à un engrais de type 6.3.1, à la différence près qu’il est à diffusion lente car il faut d’abord que les micro organismes du sol le dégradent avant que les éléments nutritifs puissent être disponibles pour la plante.

Vu son effet à moyen terme, il vaut donc mieux s’en servir comme engrais de fond. Mettez le 3 à 4 semaines avant vos plantations pour qu’elles puissent en profiter dès le départ. C’est un amendement qui n’acidifie pas le sol, son PH étant de l’ordre de 6 à 7 et son taux de M.O (matières organiques) avoisinant les 80% favorise la vie du sol.

Le tourteau de ricin est toxique

Attention le tourteau de ricin est très toxique pour les animaux et les hommes.

Les graines de ricin contiennent une substance appelée « ricine » qui  est un poison violent même à petites doses. Une  graine peut contenir de 0.2 à 5 % de ricine suivant sa provenance.

Pour une souris, la DL50 en voie orale est de l’ordre 20 – 30 mg ricine /kg de poids corporel. Pour ceux qui ne connaissent pas, la DL50 est La dose létale médiane, c’est un indicateur qui mesure la dose de substance causant la mort de 50 % d’une population animale donnée.

Si elles sont consommées, 3 graines peuvent être fatales à un enfant et 6 à 8 graines pour un adulte et même une seule pour un chien.

Toutefois le tourteau ayant été déshuilé, il peut être un peu moins toxique.

Prenez vos précautions

Manipulez le tourteau avec des gants. Lorsque vous en épandez dans votre jardin, enfouissez-le de suite à l’aide d’une griffe. S’il vous en reste dans votre sac, fermez celui-ci solidement et mettez-le hors de portée des enfants et animaux domestiques.

Cette toxicité est tout de même un atout majeur pour votre jardin.  Elle élimine ou chasse bon nombre de ravageurs. Le tourteau de ricin fait fuir ou tue les campagnols et mulots qui y goûtent et de même pour les vers blancs. Il  aurait également un pouvoir nématicide , mais cela est très difficile à constater dans son jardin, à moins d’avoir du matériel de laboratoire.

Pour ma part, j’incorpore 25 kilos de tourteau de ricin, tout les deux ans, en fin d’hiver, dans mon potager et je n’ai aucun souci de campagnols.

Si vous avez des problèmes avec des campagnols ou mulots dans un coin de votre jardin, préparez des pommes coupées en petits dés, mélangez avec du tourteau de ricin. Vous mettez cette préparation dans leurs galeries et vous rebouchez soigneusement le trou. La gourmandise de ces petits ravageurs va leur jouer un mauvais tour et vous en serez vite débarrassé.

Si vous voulez juste vous en servir comme engrais de fond sans prendre de risque avec la toxicité, sachez qu’il existe du tourteau de ricin détoxifié. C’est un tourteau qui sert en général pour l’alimentation animale. Ce tourteau a été passé dans une étuve durant 15 mn à 125°c et ainsi la toxine  est détruite. Malheureusement ce genre de tourteau détoxifié est difficile à trouver.

Normalement le tourteau utilisable comme engrais suit également ce processus, mais pour cet usage, le traitement par chauffage est souvent insuffisant ou tout simplement non effectué, si bien que ces engrais peuvent contenir plus ou moins de ricine.

Voilà, si vous décidez de mettre du tourteau de ricin classique dans votre jardin comme engrais de fond ou répulsif des ravageurs, gardez à l’esprit que c’est quelque chose de toxique pour vos enfants et animaux de compagnie.

N’ayez craintes, cette toxicité ne se transmet pas du tout aux plantes de votre jardin.

Pour compléter le texte de Christian, je vous partage quelques autres pistes évoquées par les agriculteurs présent lors de ma formation de vendredi dernier (22 mars 2013 à Mane (04)) :
– cultiver du ricin et/ou du sureau Yèble en interculture ou à proximité des cultures attaquées par les rongeurs ;
– utiliser des préparations à base de sureau ;
– favoriser les prédateurs naturels des rongeurs, en particulier les renards.


133 Responses to Rongeurs et tourteau de ricin par Christian Lanthelme

  1. Marc (131 comments) dit :

    Mais laissez les campagnols et les mulots en paix !

    • Gilles Domenech (792 comments) dit :

      Certes mais alors comment gères-tu leurs dégâts au potager ou au verger qui peuvent être considérables ?

      • jean-paul Bellamy (3 comments) dit :

        Bonsoir,
        Mes deux chattes protègent les limaces en faisant fuir les oiseaux, mais règlent impérieusement la question des campagnols -et même des rats- chez moi et chez mes voisins. 1 à 2 prises par jour au printemps, puis une par jour et de moins en moins en fin de saison à leur plus grand dépit.
        Je n’utilise plus de tourteau à cause de mes deux fauves (la mort avec ce poison est en plus horrible), et ce n’est pas la peine de cultiver bio pour avaler des quantités déraisonnables de nitrates…
        Du côté des bulbes sensibles aux taupins et aux rongeurs j’utilise ce qui me reste d’un vieux paquet, mais je n’ai rien constaté de miraculeux. Peut-être suis-je trop économe, mais les quantités (25 kg) évoquées me semblent vertigineuses.
        J.Paul

      • Marc (131 comments) dit :

        Pour l’instant je n’en ai jamais eu ! lol J’ai eu une réaction épidermique quand j’ai vu qu’on en revenait au NPK …

        • Gilles Domenech (792 comments) dit :

          Dommage, les réactions épidermiques sont rarement constructives… Dans le cas qui nous intéresse ici, il est important de connaître la teneur en azote de l’apport afin d’éviter une surfertilisation justement.
          Refuser une agronomie basée sur NPK ne doit pas signifier nier l’existence et l’importance de ces nutriments, je parle d’ailleurs souvent d’azote sur ce blog.

        • Christian- conseils jardin (10 comments) dit :

          Il n’y a aucune raison à réagir comme ça à la vue des lettres NPK. Vous vous êtes fait une image qui correspond à « chimie industrielle » et pourtant ce n’est pas du tout le cas. Les éléments NPK sont dans toutes les pantes, dans vos engrais verts, dans votre compost et probablement dans votre eau d’arrosage. Je comprends tout à fait que les engrais chimique vous rendent épidermique mais là on ne parle pas du tout de ça.

        • Marc (131 comments) dit :

          De plus je suis rentré hier d’Abondance et il a fallu que je m’occupe de tous les Mails que l’on reçoit même quand on part quelques jours …
          Amitiés à vous deux Christian et Gilles !

    • lanvin (1 comments) dit :

      A ce compte la , autant limite utiliser des produits pesticide comme celui la

  2. carlier (113 comments) dit :

    bonsoir,

    si j’use du ricin comme plante dans le potager pour doryphore, le tourteau est bien trop toxique pour les chiens pour que j’ose l’utiliser dans les potagers même sous forme de tourteau .

    amicalement
    Bertrand

    • Christian- conseils jardin (10 comments) dit :

      Attention si vous laissez vos plantes de ricin monter en graines, vous êtes confronté au même problème de la toxicité si des graines restent au sol.

      • CHAUVIN (1 comments) dit :

        Bonjour,
        je viens seulement d’apprendre la toxicité du tourteau de ricin, alors que je cherchais à en fabriquer pour épandre sur ma pelouse, conseil de l’Ami des jardins et de la Maison N° 1027 de Février 2013 ! Il me semble urgent de le crier haut et fort. Nous avons 2 chats que nous chérissons…
        J’ai semé des ricins à l’extérieur des murs de mon jardin (en Tunisie), ils sont magnifiques et j’avais remarqué que les moutons ne les mangent pas, alors qu’ils dévorent les palmiers et les daturas (eux aussi toxiques, je crois ?).
        Ma question est donc, puis-je faire un extrait de feuilles comme avec les orties? puisque ce sont les graines toxiques ?
        merci d’avance

        • Christian @ conseil jardin (1 comments) dit :

          Même si la toxicité du ricin et beaucoup plus concentrée dans ses graines, sachez que la plante entière contient de la ricine et donc est toxique.

        • bertrand (7 comments) dit :

          bonjour,

          en Tunisie , il me semble que le ricin peut devenir vivace. C’est donc des plantations qui peuvent atteindre une certaine taille .

          Pourquoi ne pas s’en servir dans la fabrication de compost ?

          amicalement
          Bertrand

  3. bernard désamoré (3 comments) dit :

    produit dangereux a exclure totalement et pour moi utiliser un tel
    produit en bio est une abération et une honte

    pour les taupes le systéme des pétards ( le détaupeur ) marche trés bien sans aucune toxicité

    • François B. (15 comments) dit :

      Le « Détaupeur » fonctionne avec un explosif bio et non dangereux, n’est-ce pas?

    • Gilles Domenech (792 comments) dit :

      Je ne prétend pas que cette solution soit idéale, mais la question des rongeurs est suffisamment gênante dans la thématique du non travail du sol pour s’y pencher sérieusement et entamer tous ensemble une réflexion sur ce thème. J’ai choisit de commencer par le tourteau de ricin car c’est une solution couramment utilisée en bio. Il me semble donc important de nous y pencher. J’ouvre toutefois le débat sur d’autres pistes en fin d’article.
      Quant au détaupeur, son utilisation reste dangereuse et faire appel à un professionnel présente un coût important.

      • Sandrine (13 comments) dit :

        Bonjour à tous,
        Je suis productrice de safran et je peux vous dire que quand vous vous faites bouffer plusieurs centaines de bulbes, z’êtes pas tellement jouasse ! Je tombe sur cette page car je souhaiterais utiliser le tourteau de ricin mais j’ai entendu des choses contradictoires sur la façon de l’utiliser. Comment fait-on au final ? Le met-on avec le bulbe au moment de la plantation ? Le met-on en surface en l’incorporant à la terre ( et si oui quelle quantité ? Apparemment une petite pincée pourrait suffire ?) ? Le met-on dans les galeries (et alors là bon courage parce qu’il y en a un bon paquet partout) ?
        En espérant que quelqu’un de bons conseils a encore l’ oeil sur cette discussion. Merci de vos réponses.

        • Christian @conseil jardin (6 comments) dit :

          Bonjour Sandrine,

          la dose est de 200 à 250 gr au M². L’idéal est bien entendu de l’incorporer à la plantation, voire même un peu avant. Sinon il est possible de la mettre en surface et de suite l’incorporer à la terre dans les 10 à 15 premiers centimètres. Si vous avez des animaux de compagnies qui trainent dans le coin, je vous déconseille cette technique, privilégiez plutôt la mise en place à la plantation de manière à ce que le tourteau soit bien sous terre.
          Dans les zones déjà plantées, vous pouvez bien entendu en mettre par ci par là dans les galeries qui vous posent problèmes.

          • Sandrine (13 comments) dit :

            Merci beaucoup de cette réponse…rapide en plus !
            Vous avez raison, le fait d’en mettre dans le sillon n’empêche pas de « farcir » aussi les galeries. Qui d’ailleurs se trouvent toujours aux mêmes endroits !!! J’ai remarqué ça, je les cassais régulièrement (pensant bien naïvement que la bêbête allait se décourager…) et bien le lendemain, elle était intacte. Certaines sillonnent même entre les bulbes sans en endommager aucun alors qu’à d’autres endroits les bulbes sont mangés sur 5 mètres. C’est surprenant. Si quelqu’un à passé un diplôme en rat taupier (mais sont-ce des rats taupiers ?)?
            Je souhaiterais dans l’idéal que le tourteau de ricin soit davantage répulsif, n’ayant pas à coeur de tuer ces rongeurs, mais après…je ne serai pas là pour voir (c’est mon côté hypocrite) .
            Je confirme le manque de sélectivité du piège Topcat qui a fait passé de vie à trépas 2 pauvres taupes qui n’avaient rien fait… J’étais pas fière.

          • Christian @conseil jardin (6 comments) dit :

            Vous pouvez aussi essayer le purin de sureau pure en arrosage direct sur les raies de safran. Lui à un effet seulement répulsif. Ca devrait éviter qu’ils vous grignotent trop de bulbes.

        • Louane (3 comments) dit :

          Si ces rongeurs mangent des centaines de bulbes alors planter des centaines de bulbes en plus<; c'est tout simple non!!!!

          • Jean6philipe (1 comments) dit :

            Je suis envahi de mulots,à tel point que je ne peux plus semer ni des radis ,ni des carottes,ni les iris ,poireaux etc..Obligé de me contenter de cultiver tomates et courgettes qu’ils ne dévorent pas encore.Est ce que le tourteau de ricin peu m’aider à me débarrasser de ce nuisible (le mulot)

    • Christian- conseils jardin (10 comments) dit :

      Avez vous déjà vu un chat qui a pris un coup de détaupeur dans le nez ? Eh bien ce n’est pas beau à voir. Eh il arrive que les chats creusent les taupinières et y trouvent une très mauvaise surprise.

      La toxicité du ricin est totalement biodégradable à court terme et de tout manière elle ne se répand en aucune cas dans le sol, elle agit que sur les animaux qui le consomme.

    • cultivateur (1 comments) dit :

      on se demande pourquoi la nature a inventé une tel plante !!!!!!!!!!!

  4. François B. (15 comments) dit :

    La ricine, rodonticide et nématicide bio, est elle inoffensive pour les vers de terre et toute la faune que nous cherchons à développer?
    Sur quelle superficie incorporez vous ces 25 kg de tourteau tous les deux ans?

    Le ricin fait partie de la famille des Euphorbiacées. Les euphorbes sont réputées repousser les taupes par leur latex, liquide blanc qui apparaît à la cassure et qui est très toxique en raison de l’euphorbone qu’il contient…

  5. krauch (2 comments) dit :

    Il me semble qu’il est interdit en Belgique. Pour les mulots, le piège guillotine  » topcat  » fonctionne bien.

  6. alain17 (22 comments) dit :

    Moi aussi je me pose cette question : Quel impact du tourteau sur les vers de terre ? Quant aux mulots, je vide le compost pour en chasser les intrus. Je regrette que les chats des voisins ne soient trop bien nourris et vagabondent sans envie de chasser.

  7. Agnès (11 comments) dit :

    Bonjour à tous,
    Merci Gilles d’avoir ouvert ce sujet, merci à Christian de nous avoir fait un retour d’expérience et surtout de donner les chiffres des doses létales et des précautions à prendre même avec des produits « inoffensifs » (ces infos font partie de ce qu’on ne nous dira jamais et qui peuvent avoir des conséquences hyper tragiques, merci).

    Même si je pense ne jamais utiliser du ricin (ben oui j’adoooore ma petite centaine d’animaux), et pourtant en ornement il serait sympa, je pense qu’il est important d’évoquer les problématiques qui ne sont pas uniquement celle du « jardinier du dimanche » mais aussi celle de l’agriculteur.
    Les agriculteurs gagnent leur vie en cultivant, ils ne peuvent pas se permettre ce que nous pouvons tolérer, voire prendre du plaisir à observer (moi la première).

    Les agriculteurs utilisent parfois des méthodes … euh … éh ben celle du ricin est largement un moindre mal (par ex le cadavre de la corneille accrochée en plein champ …).

    NPK, ce n’est pas un dogme ce sont les besoins nutritionnels d’1 plantes comme pour nous les protides, glucides, lipides, ensuite il y a les vitamines …

    NPK, je ne fais pas attention aux proportions tout en sachant que si je le faisais mon petit monde végétal serait sûrement plus prolifique, mais c un choix encore une fois de « testeur du dimanche », je m’amuse plus à tester qu’à avoir une récolte, les gens dont c le métier ne peuvent échapper aux connaissances scientifiques, c comme si on rejetait l’allopathie dans son entier ou toute autre pratique basée sur une connaissance qui évolue.
    J’ai pensé allopathie car un adulte médecin de ma famille m’avait fait cette remarque quand j’étais jeune : « pour faire de la mayonnaise on n’utilise pas un batteur électrique, ça se fait à la main » à quoi je lui ai répondu « et toi tu utilises les pratiques du siècle dernier dans ton métier ? ».

    Il y a les connaissances et il y a la soif du profit qui en trafique les usages, je crois que ce sont des notions à ne pas confondre.

    Et pour que les industriels de la plante redeviennent des cultivateurs encourageons ces pratiques, somme toute, progressistes.

    Bon pour les petites bêtes, j’essaie le caca de chien dans leurs trous, mais je doute de la réussite de cette pratique car j’avais déjà essayé la Toilette à Litière Biomaîtrisée et les mégots : elles font vite le ménage ! Finalement, elles sont très propres, lol!

    Alors mes bulbes d’oignon et d’ail commencent leur vie dans des godets ou bien avec une bouteille plastique enfoncée dans la terre en cloche.

    Lors de mes recherches sur les bulbes de safran, j’ai lu que des producteurs plantaient des mets plus goûteux au palais des petites bêtes comme les carottes pour éviter de mettre en péril la culture principale … Avez vous des expériences similaires ?

    Bonne journée
    Agnès

  8. Debroux (1 comments) dit :

    Pour éviter les rongeurs,mettre des chevepour en avoir tout près des bulbes et planter des euphorbes qui n’agissent que pendant deuxieme année .Comme elles se reproduisent d’elles meme il faut s’arranger .our en avoir toujours de la deuxiieme année .
    Bonnes cultures
    Jacqueline

  9. feuilledechoux (98 comments) dit :

    Pour parler des méthodes qui fâchent, il faudra évoquer l’utilisation de bactéries…si si ça eût existé et ça existe encore en version cubaine : http://environment.org.ly/mouce/imge_flash/Dossier%20Biorat.pdf

    Jean Danysz, chercheur de l’Institut Pasteur d’origine polonaise avait initié la destruction des campagnols avec une bactérie qu’il avait isolée Salmonella entertidis ( http://www.academie-polonaise.org/pl/images/stories/pliki/PDF/Roczniki/R9/topilko.pdf ) [avec quels résultats ? on se le demande]

    Certains « biojardiniers » sont plein d’admiration pour Cuba ( http://mneaquitaine.wordpress.com/2010/01/15/l%E2%80%99energie-de-la-communaute-comment-cuba-a-survecu-au-pic-du-petrole/ ) . Iront-ils jusqu’à adopter ces biorats ?

    [c’était mon « coup du parapluie » ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Parapluie_bulgare ) / « in cauda venenum »]

  10. Donatien (44) (20 comments) dit :

    Bonjour à tous
    Je n’ajouterai pas mon grain de sel au débat « Ricin or not ricin » vu que je n’y connais absolument rien. Je voulais juste faire part de ma surprise quand un technicien « Faune sauvage » est venu visiter mon petit jardin tout récemment : en une seule visite matinale il a trouvé les traces d’un blaireau, d’un renard et d’une fouine… C’est pourtant en zone pavillonnaire et ça confirme donc que le renard est de plus en plus présent dans les zones habitées, souvent à l’insu des habitants. Un seul renard mangerait de 6 à 10.000 rongeurs par an… Peut-être une solution supplémentaire ?
    PS : Euh… il semble que le renard apprécie aussi les vers de terre…

    • Gilles Domenech (792 comments) dit :

      D’après un de mes stagiaires de vendredi, un renard c’est 10 rongeurs par jour ! C’est donc effectivement très intéressant de les attirer vers les parcelles cultivées.

  11. zwahlen (1 comments) dit :

    bonjour,

    l’année dernière, j’ai surélevé mes planches, environ 15cm et les dégâts ont été largement amoindris en comparaison à 2011 où je n’ai absolument rien récolté. je crois que les campagnols restent sous le niveau du sol.
    cette année, comme ma terre commence à être friable (argileuse cultivée depuis 3 ans), je me suis lancée dans la confection de buttes définitives, style permaculture et j’espère n’avoir pas plus de dégâts que l’an passé. (4 ou 5 pieds, courgette, concombre…)

    Si ça ne marche pas comme je veux, je reprendrai un ou deux chats en plus certes, (la mienne en mange déjà), mais je passerai au ricin, car les explosifs n’ont pas donné grands résultats, 5 en 2011, 0 en 2012.

    la solution la plus bio, c’est de laisser son potager en friche et d’aller aider son maraicher local contre qques légumes.

    Romina

    • Sandrine (13 comments) dit :

      Moi mes bulbes sont sur planches surélevées et ça n’a pas empêché nos amis aux yeux si doux de me les boulotter. C’était l’hiver d’il y a 2 ans. Cet hiver beaucoup moins. J’en ai tiré comme conclusion qu’il y avait des années à rongeurs et d’autres moins. Bah oui on fait ce qu’on peut…

  12. LAJOYE (2 comments) dit :

    Le tourteau est cher mais efficace . Je l’utilise en l’incorporant à la terre autour
    du carré de jardin à protéger et effectivement ni taupes ni mulots ne rentrent dans le carré . Par ailleurs les chiens en sont friands et c’est un poison violent alors il faut l’incorporer tout de suite en le mélangeant à la terre .Mais c’est une trés bonne solution pour protéger un carré de jardin.

  13. FRED (3 comments) dit :

    bonjour,
    j’ai pas mal de galeries dans mon jardin, et avec une terre souple… j’ai mis des pièges (2) type Topcat ; très efficaces, les pièges! malheureusement c’est 2 taupes que j’ai pris et je voulais limiter les campagnols, pas les taupes! donc pour l’instant, je ne les ai pas remis en place, je laisse faire mes deux chats et les autres prédateurs…A la prochaine poussée de campagnols, je les remettrais peut-être (les pièges…)

    • Christian- conseils jardin (10 comments) dit :

      Petite astuce. Avant de poser votre piège, mettez un bout de carotte ou de pomme et poser ensuite le piège. Cela attirera en priorité les campagnols et pas les taupes.

      • duprai (1 comments) dit :

        moi j’utilise l’ écorce du celeri rave piqué sur un bout de fil de fer planté verticalement entre 2 pièges, sans qu’il touche le sol de la galerie, en suspension de la sorte l’odeur circule ds les galeries . Voila j’ai trouvé ça tout seul, après avoir essayé carottes et autres, un légumes qui a de l’odeur, ça les interpelle, essayer c’est l’adopter…… c’est interpelant…..

  14. PETIT (6 comments) dit :

    Bonjour,
    Je suis toujours surpris de lire qu’il faut éliminer telle ou telle race d’animaux pour une raison de gêne dans les cultures. On utilise alors force produits divers pour éradiquer l’espèce en question. Produits ou nocifs pour l’environnement ou violents (pièges) pour les animaux. Je jardine avec toutes les bêtes du jardin et je fais avec: petits rongeurs, écureuils, blaireaux, oiseaux, taupes et chevreuils. Tout ce petit monde navigue dans mon jardin dès que je n’y suis plus. je ne tue personne et mes cultures ne soufrent pas de dégradations. Alors vivons en paix plutôt que de nous éliminer les uns les autres.
    Daniel

    • Gilles Domenech (792 comments) dit :

      Il me semble que le terme « éradiquer » est trop fort : le but ici est plutôt de maintenir une population de ravageurs en dessous d’une limite acceptable. Lorsque que le milieu naturel n’y parvient pas, il faut trouver d’autres solutions…

      • Louane (3 comments) dit :

        avec un sourire. Pensez si tout le monde se mettait sous vos conseils à utiliser du tourteau de ricin, ne pensez-vous que cela mène à une éradication comme c’est le cas actuellement des abeilles face aux nombreux pesticides.
        Donc, c’est bien une éradication.

        • Andrea (3 comments) dit :

          Vous vous considérez en paix quand vous êtes mordu par un rat qui a faim? Les animaux prolifèrent très vite au rythme exponentiel et on arrivent à cela. De plus, ils forment des groupes qui attaquent pour plus de efficacité. Ils sont pas bêtes du tout. Le poison n plus touché

  15. Claude (53 comments) dit :

    Quelle coïncidence pour moi. Cet article sur les tourteaux de ricin m’est tombé sous les yeux alors que je suis en cours de lecture d’un polar de Val McDermid qui commence par l’agonie longue et pénible d’un sportif empoisonné à la ricine. Les cellules du corps ne peuvent plus utiliser les protéines et, bloquées, elles meurent lentement. La mort est inévitable au bout de plusieurs jours. À cause de ces souffrances prolongées, cette agonie provoquée par la ricine m’est insupportable et l’imposer à d’autres êtres vivants me répugne.
    Essayez autre chose.

  16. carlier (113 comments) dit :

    bonjour,

    une graine de ricin attire moins un chien que le tourteau. Un point, non évoqué, pour la limitation des mulots c’est les perchoirs et ou reposoir à rapaces . Maintenant , je comprend que certains en usent . L’argument de dire que cela est toxique me semble non juste. Il y a bien des choses qui tuent dans les jardins: bienheureux les ignorants.

    Mais, les recommandations d’usage doievnt permettre à ceux qui veulent savoir d’être informés.

    amicalement
    Bertrand
    ps lorsque j’ai confié des graines à des marocains vu le problème de doryphore, chez eux, la réponse fut: c’est les graines pour tuer les chiens.

    Mais cela marche aussi pour d’autres choses …

    • Gilles Domenech (792 comments) dit :

      Les perchoirs à rapaces sont en effet une solution couramment utilisée en grandes cultures, surtout celles menées en semis direct. Je n’en ai pas parlé ici car dans les jardin il y a généralement assez d’arbres pour jouer ce rôle.

    • Christian- conseils jardin (10 comments) dit :

      « La graine pour tuer les chiens » Effectivement c’est une graine qui était très utilisée autrefois dans le monde agricole pour fabriquer des appâts empoisonnés pour éradiquer renards et blaireaux.

      • carlier (113 comments) dit :

        merci,

        renard et blaireaux et autres choses, fonction du niveau de connaissance des acteurs. Au Maroc, par exemple cela permettait aussi de limiter les naissances.

        en culotte courte, j’étais, aussi, sur les genoux de l’auteur de Raboliot , mais vu le comportement indigne de la pseudo science officielle : INRA, il faut, trop souvent , faire comme en ce temps là …

        amicalement
        Bertrand

        ps:
        dommage que pour les tourterelles la dose soit plus grande…

    • PETIT (6 comments) dit :

      Je vais arrêter de lire les messages sur ce sujet. je constate malgré tout le désir de supprimer telle ou telle race d’animaux. C’est comme entre humains, ne pourrions nous pas vivre ensemble ? C’est pourtant simple à faire.
      Daniel

      • Louane (3 comments) dit :

        Je partage le même avis que petit. Cette obsession de toujours vouloir détruire l’autre plutôt que de partager. Si les Campagnols mangent une centaine de vos bulbes à Safran, alors cultivez une centaine de bulbes en plus, c’est pas cela qui vous tuera.. ou bien plantez d’autres mets pour ces créatures. Le profit financier fait de l’homme une vermine plus nuisible que n’importe quelle autre espèce. C’est peut être lui qu’il faudrait éradiquer?
        Mon terrain est rempli de taupes (qui font travail remarquable d’aération) et de campagnols et de toutes sortes d’animaux qui ne nuisent en rien à ma culture, sont les bienvenus… Je leur ai même planter des pommiers sauvages.

        • jacques (8 comments) dit :

          je vie avec 450 euro par mois avec ma femme et mon enfant je cultive un petit potager que cette année les campagnols pillent à tout va tomates blettes patates pois mange tout et courgette mon potager il est vital pour moi alors vos pensées de protéger les nuisibles infectes que son les mulots campagnols et autres salles bêtes le tourteau de ricin je vais en acheter et tant pis pour les bestioles j’ai un poulailler et je suis fier et content d’avoir tuer un renard qui y était entré je ne suis pas un sadique j’aime les animaux mais quand ils me nuisent je n’hésite pas une seconde

          • sarah (2 comments) dit :

            bonjour, Je suis d’accord avec votre message ! Je viens de commander ce produit, car en effet les degats sont important, les mulots ravagent tout mon potager et laisse mon jardin en chantier. C’est beaucoup de travail qui part pour ces sales petites betes !! J’espere que cela fonctionnera

          • Undertaker (3 comments) dit :

            « j’ai un poulailler et je suis fier et content d’avoir tuer un renard qui y était entré. »

            Vous n’arrivez pas à bâtir un poulailler inaccessible à un animal qui pourrait régler naturellement vos problèmes de campagnols et vous êtes fier de vous ? J’imagine que c’est dans l’air du temps de se boursoufler l’égo pour avoir marché sur la tête.

      • Andrea (3 comments) dit :

        Je trouve étrange votre attitude. Préférez vous peut être vivre en Inde? Pourquoi pas? Sauf que nous vivons en France. La leptospirose est une maladie très dangereuse qui provoque entre autre la perte totale de vue et qui est propagation en France aux animaux et aux petits enfants principalement par les rats. Chaque année nous sommes obligés de sacrifier des animaux à cela. Pourquoi ne pas essayer en premier de vivre sans viande et sans aucun produit animal avant de venir avec vos propos insolents?

    • de Reilhac (1 comments) dit :

      Mon grand perchoir planté au milieu du potager n’a donné aucun résultat, Les mulots courrent toujours …

  17. carlier (113 comments) dit :

    je suis d’accord, mais je pense que ce sont comme tous les chasseurs des fainéants, par nécessité, donc, économie d’énergie. Et que quand on optimise l’emplacement des reposoirs, on optimise les résultats. En fait l’idée c’est de les guider là ou l’on veut qu’ils travaillent.

    amicalement
    Bertrand

    ps: un bonheur les échanges en ce lieu , rare…

  18. Jean-Paul Bellamy (3 comments) dit :

    Bonsoir,
    Vous me faites un peu peur, j’espère pour mes chattes adorées, que mes voisins n’entendent jamais parler de tourteau de ricin. Elles sont bien nourries et chassent par instinct, mais je tremble à l’idée qu’elles puisent goûter un campagnol mal assaisonné.

    Pour le « NPK » ce n’est pas un gros mot, c’est juste de la chimie et je vous invite à lire « Introduction à la science du sol » édition Dunon de Ph. Duchaufour. C’est un manuel de pédologie, cela fait du bien intellectuellement (cela force à réviser nos lointaines études de chimie), et cela nous permet de comprendre, par exemple, l’efficacité à court terme d’un double bêchage, et des raisons qui doivent nous pousser à ne pas le faire…
    Si je m’intéresse plus volontiers à la biochimie, c’est que j’éprouve une terreur pour les expressions du type « terre mère », car il se trouve que l’une de mes minettes est toute noire, et je ne voudrais pas que l’on me la brûlât sur un bûcher.
    Bien à vous
    J.Paul

    • jacques (8 comments) dit :

      tes chats n’ont rien à faire chez les voisins si ils « gobent du tourteau « c’est pas la faute aux voisins mais leur fautes à eux et à toi

      • Undertaker (3 comments) dit :

        « tes chats n’ont rien à faire chez les voisins. »

        C’est ça, et puis chassez aussi les oiseaux qui ne sont pas chez eux, les hérissons, les limaces, les escargots, tout ce qui ne vous paye pas de loyer…

        on s’étonne de là où va le monde en lisant des inepties pareilles ?

    • Undertaker (3 comments) dit :

      Les chats sentent si l’animal est en bonne santé ou malade, voir empoisonné. Dans ce dernier cas ils ne touchent pas à la bestiole.

  19. carlier (113 comments) dit :

    bien, suite à la demande de gilles , quelques éclairages pour border ce type de sujet :

    – le jardin doit rester un espace de liberté
    – les animaux domestiques ont certes des droits mais aussi des devoirs
    – les animaux sauvages sont de trois catégories, les nuisibles , les protégés, les gibiers.

    pour avoir du, de par mon métier, gérer des situations de conflit, concernant les animaux domestiques, les chats sont en tête de liste pour les jardiniers, car ils adorent les zones de semis des voisins.

    http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2666_mortalite_oiseaux_Etats-Unis.php

    Maintenant , en France on aime beaucoup rendre les actions impossibles, deux exemples concrets :

    – il ne faut pas planter d’arbres fruitiers dans les écoles , car cela peut attirer les guèpes et donc …

    – il ne faut pas non plus le faire à coté d’arrêt de bus pour la même raison

    Concernant les toxiques, certains ont voulu interdire la vente des ricins, daturas et brugmansia , car ce sont des plantes toxiques.

    Mon impression est celle-ci : bienheureux les ignorants , mais en revanche pour le produit cité donc le tourteau je trouve normal que celui qui paye avec un ticket de caisse pour ce produit soit informé certes des avantages mais aussi des inconvénients.

    amicalement
    Bertrand

    ps: pour les chats la technique mise en oeuvre et respectant la loi est piège de première catégorie:
    http://www.unapaf.com/pieges.php

    lors de prise de chat direction mairie, puis fourrière, donc coût de récupération. Mais cela n’aide pas dans la construction de bons rapports de voisinage…

    La technique usuelle, plus simple et non légale est le poison. Cela se fait tous les jours…

  20. carlier (113 comments) dit :

    complément:
    Recommandations d’emploi : Conserver hors de portée des enfants. Conserver à l’écart des aliments et boissons y compris ceux des animaux. Ne pas manger, ne pas boire pendant l’utilisation. Ne pas ingérer, ne pas respirer les poussières. A ne pas utiliser par des personnes allergiques. Éviter d »épandre par temps venteux. Enfouir l’engrais dans le sol. Se laver les mains à l’eau savonneuse après application. Conserver dans son emballage d’origine, à l’abri de l’humidité. Tenir le sac hors de portée de votre chien. Ce produit 100% attire certains chiens et en cas d’ingestion provoque des troubles graves. Respecter les précautions et mode d’emploi. En cas d’urgence contacter le 15 ou le centre anti-poison.
    http://www.jardindeco.com/Tourteau-De-Ricin-Repulsif-a-Taupe-Mulot-Campagnol-sac-De-15kg–F-123,564

    ce me semble mieux que

    Attention : le tourteau de ricin étant toxique en cas d’ingestion, ne pas le laisser en surface mais toujours l’enfouir dans les 10 premiers cm du sol.

    http://www.magellan-bio.fr/produit_tourteau-de-ricin-5-kg-136-1653.html?popup_newsletter=2

    Maintenant, quand les humains savent les possibles d’un produit , comme pour les pesticides seuls certains respectent les recommandations …

    amicalement
    Bertrand

    ps:

    Au XVII siècle, C. La Voisin et la marquise de Brinvilliers furent toutes deux emprisonnées et exécutées, pour s’être servie entre autre de la digitale pourpre de façon un peu trop imaginative : vêtements venimeux, bague de la mort, chandelle toxique…

    http://www.univers-nature.com/durable-co/flore/digitale-51300.html

  21. feuilledechoux (98 comments) dit :

    Adoptez une couleuvre ! ( en attendant la vipère génétiquement modifiée )

    • REDON CHRISTINE (2 comments) dit :

      J’ai des couleuvres dans le jardin dont une de 2 mètres qui était rentrée chez moi, il y a des vipères. des rapaces de toutes sortes tournent autour du jardin, ils m’ont même mangé 2 poules dans le poulailler avant que je mette un filet et les campagnols sont toujours là, je cherche toujours une solution efficace pour les éliminer sans mettre en danger la vie de mes animaux domestiques (chiens et chats)

  22. feuilledechoux (98 comments) dit :

    Ce n’était que la moitié d’une boutade.
    L’autre moitié : http://serpent.cheloniophilie.com/Serpent/Serpent-jardin.php
    http://bernard.aminot.pagesperso-orange.fr/annee_au_jardin/faune_du_jardin/couleuvre.htm
    voir aussi : La lutte biologique au jardin, de Vincent Albouy consultable en ligne

    Une difficulté peu mentionnée : s’habituant à la présence d’une couleuvre , ne plus faire attention et se méprendre sur la présence d’un autre serpent, la vipère…

    On trouve en région parisienne des moutons à louer pour brouter les quelques m2 de jardin : bientôt des couleuvres à louer le temps d’une saison ?

  23. Constant Depièreux (3 comments) dit :

    Un python réglerait aussi le problème du chat 😉

    • feuilledechoux (98 comments) dit :

      Dessines-moi un mouton 😉

    • feuilledechoux (98 comments) dit :

      Chats et serpents ne font pas bon ménage. Il faut choisir entre les uns et les autres…(sachant qu’en France les serpents et les amphibiens sont des espèces menacées de disparition).

      C’est ce qu’on apprend en écoutant l’émission la tête au carré d’hier : http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-reptiles-et-amphibiens ( pour le passage sur les chats : curseur sur 26:16 )

      • Gilles Domenech (792 comments) dit :

        En effet, j’étais aussi à l’écoute de l’émission, je profite de ton commentaire pour donner le conseil donnée par l’invité de l’émission, Françoise Serre Collet, herpétologue au muséum d’histoire naturelle, à tous ceux qui aiment les chats autant que les bèbètes de leur environnement : mettre au chat un collier avec un grelot pour signaler sa présence auprès des animaux sauvages et ainsi « en faire un mauvais chasseur en lui mettant de gros sabots » comme l’a résumé Mathieu Vidart ;-).

      • Christian- conseils jardin (10 comments) dit :

        Personnellement j’ai 3 chats et régulièrement des serpents dans mon jardin et il n’y a aucun soucis, ça fait bon ménage. J’ai déjà vu un des chats se trouver nez à nez avec une grosse couleuvre vert et jaune (Hierophis viridiflavus) de plus d’un mètre de long, chacun souffle l’autre et chacun reprend sa route, sans plus. Les chats sont attirés quand ils entendent le bruit du serpent dans l’herbe, mais dès qu’ils s’aperçoivent que c’est un serpent, ils s’écartent.

        • Gilles Domenech (792 comments) dit :

          Tu as raison de préciser cela. Dans l’émission ils parlaient des reptiles et des amphibiens en général. Pour ce qui est des reptiles, je pense que c’est surtout pour les lézard (du moins ceux de petite taille) que les chats sont préjudiciables.

  24. sabine (24 comments) dit :

    je suis fort surprise que personne ne connaisse le rôle joué par les petits mustélidés et particulièrement les belettes et hermines dans la régulation des populatons de rongeurs.
    Ces bestioles sont fort discrètes et on les observe rarement, elles sont néanmoins présentes et rès éfficaces puisqu’elles sont assez petites pour s’introduire dans les galeries de rongeurs et aller les chasser directement sous terre. Alors imaginez ce qui leur arrrive lorsqu’on utilise un poison pour détruire les rongeurs. En fait il faut proscrire toute forme de lutte contre les rongeurs en les empoisonnant car on prends le risque par la même occasion de détruire les prédateurs, ce qui va donc favoriser la pullulation des rongeurs à terme. Je suis abasourdie de constater qu’on puisse encore conseiiller ce genre de lutte.
    Par ailleurs, les petits mustélidés sont souvent classés comme nuisibles et piégés ou empoisonnés, alors que ce sont d’excellents auxiliaires qu’il importe de protéger voire d’attirer dans son jardin. On peut leur aménager des nichoirs en particulier, cachés sous des amoncellement de pierres ou de bûches par exemple dans un coin du jardin laissé un peu à l’abandon. Quand on habite à la campagne on a beaucoup de chances de les voir s’installer.
    Plutôt que de détruire un ravageur, aidons les prédateurs à s’installer pour arriver à un équilibre naturel.

    quelques liens:

    http://ecologie.nature.free.fr/pages/mammiferes/belette.htm

    http://www.roc.asso.fr/protection-faune/belette.html

    http://les-amis-des-animaux.be/2011-La_Foret/Foret25_belette

    http://www.natagora.org/files/author/rudi.vanherck/nierson_nichoir.pdf

    http://www.me77.fr/IMG/fichiers/Gite%20a%20belette.pdf

    • carlier (113 comments) dit :

      merci,

      mais en France cela est vraiment difficile de devenir efficient. On préfère cultiver la bétise . Je suis vétérinaire, pour respecter les règles j’ai demandé à suivre le stage de piègeurs, pour pouvoir être acteur officiel. Il m’a été dit qu’avec ce statut je devais détruire tous les nuisibles capturés, sauf les sangliers. N’ayant nullement envie de tuer une fouine, vu les services qu’elle rend, j’ai renoncé. Celles que je prend légalement , donc chez moi avec pièges ad hoc, c’est un bonheur de les relacher. Un détail, j’ai des poules et bizarrement elles n’attaquent que celles des autres. mais ce serait trop long à expliquer …

      La bétise est la nouvelle religion en France,

      que cela se sache

      amicalement
      Bertrand

      ps: en Corse j’ai eu l’honneur et le bonheur, avec une personne, hors norme ( président de chambre d’agriculture) de faire mon repas du midi avec leur belette. C’est, de mon point de vue, le vrai luxe, mais il faut se taire…

    • Danièle (9 comments) dit :

      vos liens m’ont donné beaucoup de plaisir à lire
      merci

    • REDON CHRISTINE (2 comments) dit :

      ah oui j’avais oublié j’ai des fouines aussi certaines avaient nichées dans la soupente à côté de ma chambre et la petite famille faisait la fiesta toute la nuit mais ne fonçait pas sur les campagnols

  25. Bernadette Bauer (1 comments) dit :

    Sac de 20kg de Tourteau de ricin. Le tourteau de ricin est un engrais naturel pour le jardinage biologique. Le tourteau de ricin est un engrais à base de fumure 100% végétale avec une action progressive et soutenue. Le Tourteau de ricin est l’engrais naturel idéal pour les pelouses. Utilisation : 2.5kg pour 10m² à épandre lors du bêchage durant quelques semaines avant semis ou plantations 3 épandages par an : printemps – été – automne Arrosage après épandages Dosage en cultures légumières : 20 à 25 kg pour 100 m² / en fumure de fond : 40 à 50 kg pour 100 m² engrais organique d’origine végétale utilisable en agriculture biologique en application de RCE N°834/2007. Attention : le tourteau de ricin présente un danger pour les animaux domestiques, bien respecter les préconisations sur l’emballage.

  26. Nadine (1 comments) dit :

    Bonjour,

    Je retiens que le tourteau de ricin est un produit toxique pour les animaux, toxique pour l’homme, toxique pour les vers blancs donc toxique pour les vers de terre.

    C’est un poison pour toute la faune du sol, un poison qui tue tout sans discernement mais qui est biodégradable. Ouf !

    C’est un vrai pesticide à spectre large ou je ne m’y connais pas. Vive les sols vivants !

    Heureusement qu’il est inoffensif pour les taupes, mais aussi pour les serpents, les rapaces et les renards qui peuvent consommer ces rongeurs ricinés.

    Je crois savoir que la Rotenone a été interdite pour beaucoup moins que cela…

    Une question : d’où vient-il ?

    • Sandrine (13 comments) dit :

      Apparemment si la toxicité pour les rongeurs, les animaux de cie et les hommes ne fait aucun doute, elle ne l’est pas pour les vers de terre. Sinon je ne vois pas comment un tel produit serait autorisé en culture biologique… Si le risque de tuer les sols existait, ça paraîtrait en total inadéquation avec les préoccupations des personnes qui bossent en bio. Ne nous emballons pas !

      • carlier (113 comments) dit :

        bonjour,

        je cultive du ricin rouge , notamment pour protéger mes pommes de terre. Je récolte les graines , Ces graines mises dans les galeries sont efficaces?

        amicalement
        Bertrand

          • carlier (113 comments) dit :

            merci,

            là on a avancé:

            donc en France, on cultive du ricin pour la beauté du feuillage, pour la production de graines, mise en réserve pour l’année d’après et ou alimenter dans les galeries ceux qui veulent venir là ou l’on ne veut pas.

            Comme la récolte des graines se fait au moment des gelées , cela donne un temps de présence en absence de fanes de pomme de terre active suffisamment long pour avoir maitriser en plus le problème , notamment doryphore ( je dit à souhait notamment) .

            C’est ce qui m’avait , en son temps fait écrire que les maires qui plantes des ricin dans les massifs municipaux participent à l’harmonie communale…

            amicalement
            Bertrand

            ps: le tourteau est un sous produit d’un production industrielle qui peut rendre des services à ceux qui n’ont pas anticipé .

      • Christophe (29 comments) dit :

        Bonjour,
        Bonjour,

        Je confirme que la Rotenone a été interdite pour beaucoup moins que cela…

        La ricine, la protéine en question, est d’après wikipédia 6 000 fois plus toxique que le cyanure et 12 000 fois plus que le venin du crotale.

        Comme vous dites, il ne faut pas s’emballer mais je vous invite tout de même à consulter les liens suivants
        http://www.sante.gouv.fr/ricine.html
        http://www.invs.sante.fr/publications/guides_biotox/guide_ricine.html

        La probable toxicité de cette molécule contre les vers de terre est très forte.

        Outre d’ignorer l’intérêt d’empoisonner toute la faune à l’aveugle, pourquoi faire la promotion d’un fertilisant qui est produit à l’autre bout du monde par des travailleurs exploités ?

        • Sandrine (13 comments) dit :

          Bonjour,

          Ces documents mettent en évidence la toxicité du produit que personne ici ne discute. Cela n’établit pas de preuve quant à la nocivité pour les sols. Bien au contraire, le tourteau de ricin peut être employé comme engrais de fond ! Ce qui montre au contraire que la chaîne bactériologique n’est pas rompue par son épandage. Je le répète : où serait l’intérêt de l’utilisation de ce produit en maraîchage par exemple, si c’était une menace pour le sol ? Les professionnels n’ont pas à coeur de se tirer une balle dans le pied (enfin en bio j’entends, pour le conventionnel c’est une autre histoire…) et sont sensibles à leurs pratiques.

          Quant à la comparaison avec d’autres poissons violents, il semble que vous parliez ici de ricine pure et non de tourteau qui doit présenter, je pense, une concentration nettement moins importante et tailler en brèche des comparaisons aussi spectaculaires.

          Quant à l’aspect antisocial de ce produit, décidément diabolique, du moins pour le sac que je viens d’acquérir, il est produit en France…

          Je vous causerai de la santé des vers de terre de ma parcelle d’ici quelques semaines et je pense que tout le monde sera rassuré. A moins que les utilisateurs habitués ou des scientifiques ne viennent apporter leur témoignage. Ce qui serait intéressant.

          Bonne suite.

          • Christian @conseil jardin (6 comments) dit :

            Bonjour Sandrine,

            Je suis tout à fait d’accord avec toi.
            1°- Il ne faut pas confondre et mélanger les chiffres concernant la ricine et le tourteau de ricin.
            2°- les tourteaux sont détoxifiés par un processus de chaleur ( plus ou moins bien , je le reconnais)
            3°- la ricin est hydrosoluble et biodégradable et donc disparait rapidement du sol.

            j’utilise le tourteau de ricin depuis plusieurs années et je n’ai constaté aucun problème avec les vers de terre ou autre vie du sol.

            Le seul problème possible, qu’on m’ait rapporté, est avec les chiens. Certains sont friands du tourteau, en mangent s’il est en surface, et évidement s’intoxiquent. Donc veillez bien à enfouir le tourteau une fois épandu.

          • Danièle (9 comments) dit :

            j’aime beaucoup les poissons violents !

        • Christian @conseil jardin (6 comments) dit :

          Ici on parle de tourteau de ricin, et non pas de ricine. Ce n’est pas la même chose.

          C’est comme si je parlais de nicotine. La Nicotine est très toxique et peu être mortel. Il y a déjà eu des cas lors de traitement phyto dans le passé. Elle est d’ailleurs interdit en France et pourtant beaucoup de gens fument tout les jours.

          Ne faites pas l’amalgame entre les matières actives pures et la plante qui peut la produire.
          N’oubliez pas que de nos jours bon nombre de plantes alimentaires sont transgéniques et produisent elles même leur insecticides de défenses et que c’est autorisé à la vente pour votre consommation…..

          • christophe (29 comments) dit :

            Bonjour,

            Une chose m’échappe : les 3/4 de votre article sont consacrés à la toxicité du tourteau de ricin alors que vos deux derniers commentaires tendent à l’amenuiser.

            En gras souligné, vous écrivez le tourteau de ricin est toxique.

            Effectivement, le tourteau de ricin est aussi utilisé pour ses propriétés toxiques dans la lutte contre certains rongeurs, … alors il n’est pas imprudent d’émettre des réserves quant à son impact négatif sur la vie du sol.

            Bonne journée.

          • Sandrine (13 comments) dit :

            Ces 2 aspects du produit doivent être distingués. L’un n’entraîne apparemment pas l’autre.
            Bonne journée.

  27. MARIE (10 comments) dit :

    bonjour j’ai trouver ce matin des caca de rat dans mon potager ,beaucoup sur mes tomates j’ai mis mes tomates dans l’eau avec du vinaigre blanc est e que je peux quand meme les mangez ? ou mieux faut les mettre dans mon composte merci

  28. marie (10 comments) dit :

    j’ai bien envie t’utiliser le ricin mais en trouver ??C POUR TUER SES RATS !!

    • bertrand (7 comments) dit :

      merci,

      les poules et les rats, je connais bien . Le ricin je doute du résultat. En revanche, pour avoir des poules avec du plaisir et non que des ennuis, il faut d’abord l’implanter correctement et effectivement faire une protection proactive contre ce qui veut venir .

      amicalement

      Bertrand

      • marie (10 comments) dit :

        c que mes poules étaient av en liberté !!aujourd’hui elle toutes seul dans le poulaille ensuit ns ns fermons la porte le soir et l’ouvre le matin !!

    • Christian @ conseils jardinage (5 comments) dit :

      Le tourteau de ricin se trouve dans presque toutes les jardineries, en général au rayon engrais et amendements naturels.

      • marie (10 comments) dit :

        brs vs pensez que ça peut tuer ses rats ??
        ps : j’ai vu vos info pour le thym etc…c ‘ets super cool merci !!

        • Christian @ conseils jardinage (5 comments) dit :

          en mélangeant le tourteau avec d’autres choses plus appétissante pour les rats, je pense qu’on peut faire un appât mortel pour les rats. J’ai déjà fait ça pour des rats taupiers avec succès.

          • Cg (45 comments) dit :

            Bonjour,

            Dans votre cas, le piégeage est la seule solution écologiquement responsable.
            Cela vous permettra d’enlever seulement la bestiole responsable et non de tuer tout ce qui bouge.

            Autant le conseil de Christian me semble efficacement dangereux pour la biodiversité, autant celui de Bertrand est judicieux.

            Si vous voulez élever des poules totalement en liberté, il vous faudrait choisir une race adaptée nichant dans les arbres comme certaines poules naines.

  29. bertrand P (1 comments) dit :

    Bonjour, je n’ai pas eu le courage de lire tous les commentaires… Je partage néanmoins qq expériences et réflexions personnelles :
    j’ai déjà vu un trou de campagnol débouchant au pied d’une grosse euphorbe… donc pas très efficace, il est vrai qu’elle était de l’année, peut-être qu’au bout de 2 ans c’est plus efficace, mais s’il faut planter une haie d’euphorbe autour du jardin….
    Le tourteau de ricin, je l’utilise sur de petites surfaces (dans la serre) et cela semble relativement efficace., la dose? une poignée par m2 environ, cela suffit. ou bien je ceinture un terrain sain par une zone traitée sur un m de large. aucun de mes chats n’y a succombé, il est que respecte le mode d’emploi : tout de suite l’enfouir !
    Je n’ai pas de taupe (terrain trop humide) mais une quantité de campagnol. Le renard qui vient de temps en temps prendre une poule me laisse aussi des campagnols, je pense plutôt favoriser des prédateurs plus spécifiques : belette et hermine. Je voudrais fabriquer des nichoirs, mais pas le temps, alors… je ne cultive pas de légumes racines. (cf commentaire de Sabine)
    Pour distinguer les taupes des campagnols (rats taupiers, quatredents chez moi…) : la taupe fait un joli volcan de terre régulier avec un trou au sommet, alors que celui du campagnol n’a qu’exceptionnellement un trou au sommet et est plus aplati et irrégulier… et il en fait plus !
    La taupe, d’après mes lectures, ne fait de trous que la première année, ensuite, une fois son réseau établi, elle se contente de le parcourir. détruire les galeries, ou tuer la taupe (ce qui libère un territoire pour une autre) ne fait donc qu’aggraver les choses.
    Pour la toxicité du ricin, et de toutes les plantes réputées l’être, il faut être raisonnable : si elles étaient si toxiques, nous ne serions plus de ce monde (et ce serait tant mieux) je ne met jamais de gants pour manipuler le tourteau, mais je me lave les mains après, c’est suffisant !… Selon les animaux la résistance aux toxines est très variable, le cassis est bon pour nous mais toxiques pour certains oiseaux (il paraît) etc..
    Pour répondre à Marie, je doute que ce soit les rats qui mange ses poules mais plutôt un mustélidé, un loir, voire un chat (il y en a un qui m’a amoché un coq il y a quelques années, j’ai du me lever pour le faire fuir, et soigner le coq…). Ton poulailler est il bien construit ? étanche aux petites bébêtes ? Les rats chez moi se délectent plutôt des oeufs que des poules !
    Soit tu élèves tes poules en liberté et elles en payent le tribut : elles risquent de se faire manger, et elles vont vite comprendre que plus elles dorment haut plus elles seront en sécurité, donc élever des poules qui ont appris à voler, soit tu leur construis un abris étanche aux intrus que tu fermes tous les soirs, soit tu les enfermes dans un grand poulailler également étanche, enfin, tu peux les mettre dans un petit poulailler déplaçable, toujours étanche aux intrus qui leur offrira de l’herbe fraîche et leur permettra de tondre la pelouse…
    Marc, ton intention louable de laisser vivre toutes les bêtes ne doit pas faire oublier que certaines nous disputent notre espace vital… ou prolifèrent en raison du manque de prédateurs, ou autre (tues-tu les moustiques, ou as-tu passé un pacte avec eux). Il faut trouver un juste milieu entre l’éradication des espèces nuisibles à l’homme (et lui, il est peut être pas nuisible ?) et l’éradication de l’homme (ce qui aurait ma préférence, d’ailleurs, en dépit de ma condition humaine…). le tourteau de ricin, dont je ne sait s’il tue ou repousse les rongeurs, je pense plutôt qu’il le fuient, ces animaux sont moins bêtes que nos compagnons à 4 pattes dénaturés, le tourteau de ricin est à mes yeux une moins mauvaise solution.
    Bonne journée à tous

    • Gilles Domenech (792 comments) dit :

      Bonjour Bertrand et merci pour tout ce partage d’informations précieuses !

      • Jacqueline (3 comments) dit :

        Ce sont les euphorbes lathiris qui éloignent les taupes et les campagnols .Elles n’ont d’effet que la DEUXIEME année .Leurs racines ne sont pas assez importantes la première année .Il parait que si on a des semences,il faut les mettre dans les trous des campagnols .Ceci n’est pas nocif ne les tue pas .

        • Christian @conseil jardin (6 comments) dit :

          Bonjour Jacqueline,

          Les racines de cette plante ont un effet à très courte distance car elles ne sont que très peu étalées. De plus c’est une plante bisannuelle ( qui fleurie et meurt la 2eme année) donc peu de temps d’action via ses racines. Par contre très efficace quand on casse un bout de branche et qu’on l’enfile dans les galerie des taupes. Elles n’aiment vraiment pas ça et changent de coin.
          Attention la sève de cette plante (latex) est très corrosif pour la peau et surtout très allergène.

          • forsans (1 comments) dit :

            Bonjour, qu en est il selon vous des dégâts collatéraux possibles: exemple, un rapace mangeant un mulot ayant ingéré du ricin?
            J ai de nombreux rapaces chez moi, et ne voudrais pas leur faire du .mal
            J attend avec impatience une réponse merci

          • Christian@jardinage (1 comments) dit :

            Bonjour,
            je ne sais pas vraiment si la ricine a une persistance d’action dans la chaine alimentaire. Je me suis beaucoup renseigné et n’ai trouvé aucune donnée de ce côté. Tout ce que je peux vous dire c’est que j’en ai utilisé plusieurs fois, j’ai des chats qui chassent les mulots et rats taupiers, il y a plein de rapaces ici aussi et je n’ai jamais vu aucun problème apparent.

          • Jacqueline (3 comments) dit :

            Il suffit de s’arranger pour en avoir toujours de la deuxieme année .La première fois que j’ai eu des semences,j’en ai garées pour semer l’année suivante et j’en ai qui repoussent chaque année .Je n’ai jamais eu d’animaux morts tout pres des plantes .On m’a dit qu’ils évitaient l’espace où il y en a à cause de leur odeur .On peut,parait-il aussi mettre des semences dans les trous des galeries mais je n’ai plus jamais eu de campagnols dans mon jardin .
            Jacqueline

  30. kt (1 comments) dit :

    Le jardinier de ma mère a mis du tourteau de ricin dans son jardin, dont la moitié était creusé de trous et galeries.
    On a fait un repas de famille hier et je me suis absentée pendant la sieste du plus petit (2 ans), à mon retour il était dans le jardin avec ma nièce (3 ans) et mon frère m’a dit que les enfants avaient joué dans l’herbe. Y a-t-il un risque et devons nous surveiller des signes chez les enfants, qui n’ont probablement pas gratté la terre comme le font des chiens ou des oiseaux (une pie est morte dans le jardin), mais ont pu mettre les doigts à la bouche?

  31. http://www.masszor.eu (1 comments) dit :

    Using ingenious technology and innovation the
    Romans made an Empire that withstood the test of time.
    An attractive attractive website is essential within the technologically advanced and
    highly competitive market of current age, for the success of business.
    Birthdays, Anniversaries, Housewarmings, Weddings, Baby Showers, Christmas and
    Valentines Day.

    my site; http://www.masszor.eu

  32. lombard (1 comments) dit :

    Le purin d’euphorbe épurge remédie (provisoirement) aux attaques de rongeurs. Il faut en préparer régulièrement et en déverser sur les zones vulnérables et dans les galeries. Je ne crois pas que cela tue quiconque ?

    • Gilles Domenech (792 comments) dit :

      Intéressant, avec quelle euphorbe faites vous cela ?

      • Christian (12 comments) dit :

        c’est avec l’euphorbia lathyris, appelée aussi euphorbe épurge. Attention ce purin est très agressif pour la peau et très allergisant. Le purin de sureau fait aussi l’affaire et est moins dangereux.

        • Muriel Demondion (1 comments) dit :

          J’ ai trouvé près de chez moi quelques petits sureau, pas encore bien grand, et coupé quelques branches, replantées dans mon potager, suite à vos indications, afin de faire fuir les campagnols, cela n’ aguère été bénéfiques, malheureusement. Toutefois quelques unes ont repris. Ma question est la suivante : quand ces arbriseaux auront grandi, quelles sont les proportions pour faire du purin. Merci par avance de votre temps, et de votre implication. ( Je pratique le potager en sol-vivant)

  33. fallecker (1 comments) dit :

    Bonjour,
    Tres interressant votre page sur le tourteau de ricin car cet été je suis envahi de rongeur soit des campagnols soit des mulots et une grande partie de mes legumes en ont soufferts.
    Mon potager fait 100 m2 dois je y mettre le tourteau des cet automne ou bien en fin d’hiver,en sachant que je vais tres certainement couvrir mon potager de fumier de vache tout l’hiver car ma terre que je cultive depuis 15 ans est devenue moins productive.

    • Christian (12 comments) dit :

      Bonjour,

      je pense que le plus judicieux serait de le faire aux 2 périodes. A l’automne les campagnols mangent beaucoup pour pouvoir passer l’hiver et donc l’impact est très fort et au printemps, ceux qui sortent de l’hiver ont très faim en général et cherchent activement de la nourriture et donc le tourteau a encore là un impact fort.
      N’oubliez pas de ne pas laisser de tourteau en surface de sol, cela pourrait être dangereux pour d’autres animaux.

  34. […] sur la toxicité du tourteau de ricin, et les façons de s’en servir, allez lire l’article sur le tourteau de ricin que j’ai écris en tant qu’invité sur le blog de mon ami Gilles Domenech,  […]

  35. gossens (1 comments) dit :

    Les copeaux de Rixin sont ils en vente en belgique svp? notre potager verger petit bois est un matelas et tout meurt meme les arbres adulte
    merci

  36. Aubert (1 comments) dit :

    .
    Christian Jacques Aubert a partagé la publication de Agathe Andrieux.
    Hier, à 10:28 ·
    Photo de Agathe Andrieux. »sur facebook »
    Photo de Agathe Andrieux.
    Photo de Agathe Andrieux.
    Photo de Agathe Andrieux.
    Photo de Agathe Andrieux.
    Agathe Andrieux a ajouté 5 nouvelles photos.
    19 octobre, 12:45 ·

    Voici un communiqué qui mérite toute votre attention!
    Nous venons de perdre à notre grand regret 3 de nos meilleurs compagnons d’un empoisonnement au TOURTEAU DE RICIN .
    Le ricin est une plante tropicale toxique utilisée dans les engrais BIO, que l’on vous vend dans vos magasins pour le jardin.
    Cette plante est connue pour avoir des vertus particulières quand elle est traitée par chauffage ou extraite en huile .
    Cependant, à froid elle reste la toxine ( de ricine) la plus toxique et sans antidote qu’il existe pour le chien comme pour l’homme.
    Elle est aussi malheureusement appétente pour nos amis à 4 pattes .
    Nous l’avons appris à nos dépends mais souhaitons que cette tragédie serve à quiconque pourrait s’éviter de vivre la même chose. Car c’est triste mais ce départ est aussi il faut le dire d’une violence incroyable pour l’animal comme pour son maitre impuissant et plein de culpabilité d’avoir acheté ce type de produit qui ne comporte aucun avertissement clair et distinct pour nous mettre en garde.
    Communiquez un maximum, partagez et renseignez vous. Vous observerez que malgré notre savoir faire ce genre d’incident n’est pas isolé et qu’il est important de le faire connaitre.
    J’en profite pour remercier du fond du coeur ma véto ( Caroline Fedry)qui à passer 4 jours à veiller et faire son maximum toute aussi impuissante que nous et qui nous à sauvé le 4ème qui est de retour à la maison parmi nous . Alors ci-joint les documents pouvant vous renseigner et un hommage à nos adorables trésors  » JOUKA, PAMPA et BONNIE » qui nous manque terriblement et laisse un vide incroyable dans nos vies.
    Merci à tous pour votre soutien! Agathe et Thomas. et attention a nos bambins qui jouent sur la pelouse !

    • Gilles Domenech (792 comments) dit :

      Bonjour Jacques,
      Je suis vraiment désolé pour la tragédie que vous vivez !
      Concernant la toxicité du tourteau, je trouve que justement l’article de Christian fournit des données chiffrées et précises.
      Pour ce qui est de l’utilisation, normalement, il est indiqué sur les emballages qu’il doit être enfoui dans le sol (ou recouvert d’un mulch), ce qui réduit les risques d’intoxications des animaux domestiques.

  37. […] Données indicatives… je n'ai pas tout testé moi-même, renseignez-vous, et essayez en prenant vos responsabilités… 😉 Les insectes des jardins. Rongeurs et tourteau de ricin par Christian Lanthelme. […]

  38. Andrea (3 comments) dit :

    Bonjour, j’ai des problèmes avec les mulots qui mangent tout ce qui pousse au jardin. Même les racines des arbres. Je voudrais utiliser le tourteau de ricin. À quel le dose me conseillez vous sachant que j’ai 2000 m2 de verger. C’est vrai que vous avez des chats aussi et qu ils chassent les mulots et ils ne sont pas empoisonné? Le tourteau je vais bien l enfuir.

    • Christian (12 comments) dit :

      Bonjour,
      Personnellement voilà comment je procède. Le tourteau broyé étant assez fin, je le mets dans une bouteille plastique. Ensuite quand je fais le tour des zones attaquée par les campagnols, à l’aide du gros bâton, je perce leur galerie et je verse la valeur d’un demi verre de tourteau et je rebouche bien l’orifice. je fais en général 3 ou 4 trous comme cela autour des fruitiers. Quand je plante des bulbes, je mets de même, 1/2 verre de tourteau au fond du trou de plantation. Comme vous pouvez vous en rendre compte, je ne touche jamais le tourteau avec les mains par précaution ( certaines personnes peuvent être très allergiques). Je remplie mes bouteilles avec un entonnoir et dans un endroit ventilé. Le sac de tourteau est toujours bien fermé avec un lien et dans un placard à l’écart des animaux.
      Mes chats chassent tout les jours devant la maison dans le verger et il n’y a jamais eu de soucis.

      Les problèmes arrivent quand on met le tourteau directement sur une pelouse à la portée de tous les animaux, ou quand on en met dans le potager et qu’on passe le rotavator (des grains reviennent en surface) ou encore quand on laisse un sac ouvert à la portée des animaux et personnes.

  39. CANDAU (1 comments) dit :

    j’ai demandé dans plusieurs jardineries du tourteau de ricin, réponse invariable: on n’en a plus, c’est interdit.
    Alors si vous avez une astuce pour s’en procurer….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.