Gilles DOMENECH
Mas de Robiac
La Vabre
07460 – Saint Sauveur de Cruzière
France
Tél : 06 30 03 97 11
Mail : terre.en.seve(AT)gmail.com (remplacer le (AT) par @)

82 Responses to Me contacter

  1. Loic (20 comments) dit :

    Salut Gilles,

    Je voudrais te présenter un personnage fantastique, autodidacte des cevennes Augustin Thyssent, crueze.com
    L’homme dans la forêt.

    by

  2. loic martin (8 comments) dit :

    Bonne année Gilles j’espère que nous aurons l’occasion de nous rencontrer cette année encore. j’aimerais bien que tu passes voir mon premier potager qui ne cesse de grandir.
    Mon sol est magnifique et d’une fertilité déconcertante.
    J’ai également une serre de 50 m Sans Travail du Sol ou c’est dingue l’équilibre qui peu y régnier. A part les acariens qui necessitent un rinçage à l’eau (aspersion), aucun souci. Le sol est aussi habité par les mulots, toujours pas de solutions je crois?
    Salut et toi tes bonnes résolutions?

  3. Claude (53 comments) dit :

    Bonsoir et merci.

    La lecture est gênée par un cadre en dessous de Recherche d’article par catégorie ».

    Merci pour vos indications et pour les commentaires qui les suivent. L’un des correspondants mentionne le troêne et un autre le pin comme base de leur BRF. Or je croyais que l’emploi de ces végétaux était déconseillé. Le troêne était cité dans un article de ékopédia ( je crois ). Et j’étais persuadé que l’acidité des résineux était néfaste …… Si ce n’est pas le cas, j’aurai bien plus de matière à broyer, et je ne dédaignerai la sciure de la scierie proche.

    Bien à vous. Claude.

  4. Yolande (1 comments) dit :

    Bonjour,
    j’ai obtenu 2 bennes de BRF frais(avec aussi des branches plus grosses broyees – tilleul, peuplier). Elles sont en tas dans le champ. Puis-je m’en servir pour le pied des arbres fruitiers et laisser le reste composter jusqu’en automne??? Ou vout-il mieux tout étaler??

  5. Spinnato Marie Thé (1 comments) dit :

    Bonsoir Giles,
    Je suis en demande de conseils pour les semis à venir sur du BRF installé l’année dernière.Un passage de grelinette est-il souhaitable car risquant d’enterrer le broyat ?
    Les résultats au potager l’an dernier ont été plutôt satisfaisants avec notamment des tomates magnifiques et indemnes de toute maladie. Le semis de carottes n’avait apparemment pas apprécié du tout…
    Je suis installée à Thoard dans le 04, région qui me semble t-il ne t’es pas inconnue ?
    Merci pour toutes les info que tu dispenses et pour les renseignements que je te demande.
    Cordialement, Marie Thé.

  6. MOLLIER Bernard (1 comments) dit :

    bonjour,
    je ne suis pas très compétent en jardinage, je n’utilise que du compost comme engrais et pas de paillage (réputé « entretenir les maladies » cf conseil jardinerie) mais votre site m’ouvre des perspectives, j’ai un potager (dans le Tarn) avec un sol très argileux qui sèche très rapidement et devient dur avec des fissures de dessiccation, est ce que je peu utiliser les chutes de tailles de buis (réputé toxique) en paillage et/ou BRF ?
    Sinon est il utilisable au pied des rosiers et arbre fruitiers ?
    Merci pour votre site très intéressant.
    Bernard

  7. Thérèse Fassier (1 comments) dit :

    Bonjour , j’ai découvert la culture BRF par Loic Martin dans le Gard , un idéaliste , il croyait fort a ce qu’il faisait , un petit gars bien ce Loic , dimanche un coup de folie , un coup de déprime , il s’est pendu dans sa serre ! aurevoir Loic

  8. Stéphane Morvant (1 comments) dit :

    Bonjour, je viens de découvrir ton Blog qui est très intéressant. Je suis agriculteur en Bretagne, producteur de lait depuis 11 ans, et j’ai décidé d’arrêter cette année. En 2000, nous avions 40 vaches et 50 ha aujourd’hui le double et nous ne sommes pas plus heureux. Compte tenu de la complexité d’un élevage à grande échelle (administratif, normes, alimentation, hygiène, …) je me dis que l’avenir est dans les plantes et donc dans le sol. Aussi dans un soucis de reconversion je cherche une idée autour du sol, des légumes, du couple producteur-consommateur, de la formation des enfants et adultes. Aurais-tu des conseils à me donner ou des sites à visiter ou de livres à lire.
    Merci pour les infos que j’ai pu lire sur ton Blog.

  9. Moreau François (3 comments) dit :

    Bonjour, j’aimerais savoir si la fabrication du BRF avec un pourcentage à environ 95% d’un même arbre (saule) peut être gênant ?
    Merci pour votre aide :-))

  10. jana (4 comments) dit :

    Je fais une expérience de jardin sans labour depuis le mois de janvier 2011. J’ai installé la première parcelle sur une prairie sans aucun labour au préalable, je l’ai recouverte d’un tas de feuilles d’arbres fruitiers de 20cm environs. La première année j’ai eu des courges de belle taille sans jamais arroser (malgré le printemps sec). Je tiens un petit blog amateur sur mes expériences. Vous êtes bienvenus.

  11. Alain17 (22 comments) dit :

    Bonjour, voici l’automne et les pluies bienfaitrices .
    Malgré la sècheresse j’ai eu un excellent rendement sur les tomates.
    Avec 42 pieds, j’ai estimé la production à + de150kg.
    La raison de ce succès : paillage à la feuille de chêne et goutte à goutte (1/2h tous les 4 à 5 jours) avec au début de la plantation un arrosage dilué au purin de consoude.
    Je conseille fortement d’utiliser la fourche bêche écolo. C’est efficace, sans bruit, rapide, pas fatigant pour le dos ( même dans ma terre argilo-calcaire ) et les vers de terre apprécient.

  12. raymond taffein (5 comments) dit :

    Bonjour Gilles ,j’ai un jardin de 3600m2 ou j’accumule des plantes ,je reside dans le bergeracois,il y a 14 ans quand je suis arrive, roches et cailloux avec la barre a mine pour planter des poireaux,au bout de 14 ans a raison de600 kgs de compost par an,brf,paillage et depuis 2ans plus de travail du sol ,juste la grelinettej’ai un jardin magnifique ou tout pousse allegrement sans avoir vu aucun intrant chimique,que les moyens cites plus haut .Je deplore ce que font beaucoup de gens,bruler les dechets de jardin ,de cuisine,alors que c’est de l’or qu’ils ont sans debourser,aujourd’hui maitre composteur j’essaie de montrer aux gens les tresors qu’ils jettent et les aide a transformer la matiere.

  13. raymond taffein (5 comments) dit :

    re bonjour Gilles moi je pars d’un principe ,c’est que dans les jardins,nous devons toujours rester tres humbles car ce qui marche chez l’un ,ne marche pas chez l’autre.Mais l’ensemble,compost,vermicompost,brf,paillages en general finit par donner de bons resultats.Maintenant avec une petite asso nous essayons de mettre en place des composteursdans les cantines scolaires et envisageons meme un petit potager en faisant participer les enfants.J’ai une devise :dechets recycles,dechets valorises ,jardins magnifies.

  14. Xavier Dubreucq (3 comments) dit :

    Bonsoir,
    je viens de découvrir ce site qui, je l’espère, me permettera de me poser les bonnes questions, pour prendre les meilleurs décisions. Je vais agrandir mon potager (actuellement 2 buttes de 10m, retenues par des planches).

    Faut-il butter (culture en ados), ou non ?
    Ce matin au levée du soleil, équipé d’un thermomètre sonde (aiguille de 10cm), et d’un manteau bien chaud (première gelée blanche de l’automne), j’ai recueillit des températures de sol dans différents endroits de mon jardin, et les observations semblent instructives:
    Sol de ma pelouse 5.9°C
    Sol bêché depuis 8 jours 7.2°C
    Sol butté (hauteur 20cm) et non paillé 6°C
    Sol butté et paillé de 10cm de foin 7°C
    Sol non butté, mulché de 3cm de laine de coco 8.2°C
    Sol non butté, mulché de 6cm de laine de coco 9.2°C
    Sol non butté, mulché de 12cm de laine de coco 10,4°C

    Comment interprêter ces relevés de température ?
    La butte n’est pas plus chaude que le sol à plat.
    Le paillage de foin sur la butte fait gagner 1°C.
    Le mulchage fait gagner beaucoup de chaleur, d’autant plus qu’il est épais. En tout cas en fin d’automne…

    Le soir même de cette journée fraiche mais très ensoleillée, toujours très motivé, je retourne au jardin pour voir comment ont évoluée les températures.

    sol de pelouse 7.0,
    sol butté non paillé 7.0
    sol butté et paillé 7.4.
    sol bêché de puis 8 jours 7.5°C
    sol mulch 12cm 10,4°C

    Interprétations des changement par rapport au matin:
    le sol de la pelouse et de la butte non paillée ont chauffée de 1°C, pas d’avantage dans la butte.
    La zone buttée et paillée de foin a pris 0.4°C, moins de gain qu’en non paillé mais ça reste plus chaud qu’en non paillé.
    La terre bèchée depuis 7 jours est à peine plus chaude que le matin. Le fait qu’elle soit plus sèche l’empêche de stocker la chaleur ?
    Enfin la terre sous le mulch de 12cm est toujours à 10.4°C. L’épaisseur du mulch n’a pas permis à la terre de se réchauffer, mais c’est la modalité qui reste la plus chaude à cette saison.

    Alors que faut-il en déduire ?
    D’abord je pense qu’un chaud plus chaud est plutot favorable à la pousse des légumes, à la croissance des racines. Et probablement aussi favorable à la vie du sol (vers de terre etc…).
    Sur le plan purement thermique, la butte n’est pas plus chaude que le sol à plat.La couverture du sol a, en revanche, un impact très intéressant. Et le travail du sol semble permettre au sol de se réchauffer plus rapidement.

    Pour ma part, je crois que je vais butter l’agrandissement de mon potager, pour des raison d’excès d’humidité fréquent dans la zone potagère de mon jardin. J’ai remarqué aussi qu’il y a davantage de vers de terre dans mes buttes que dans la zone à plat.
    Et vais-je travailler la terre sur les buttes ? oui, mais de façon très localisée à l’endroit ou je plante et sème très précocement au printemps (pomme de terre, tomate, courgette, haricots). Et j’attendrais que les plantes soient bien démarrer pour repailler à leurs pieds.
    Et en automne, je paillerais très épais pour garder le sol chaud le plus longtemps possible.

  15. Alain17 (22 comments) dit :

    Bonjour et Tous mes Voeux pour 2012.
    Avant de passer le cap de la nouvelle année,voici mon constat :
    J’ai remarqué après avoir vidé mes composteurs que la quantité de matière répandue est en augmentation d’année en année…. Comment expliquer que dans mon univers clos sans apport extérieur, la matière organique augmente ?.
    Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme…ou est mon erreur de jugement ?. Merci d’avance .

  16. Alain17 (22 comments) dit :

    PS: erreur de jugement, mon changement de mode de culture a provoqué une augmentation de rendement et l’apport des feuilles a eu un effet positif . C’est la 1ère année que je suis autosuffisant en légumes verts et tout cela avec 126m2 et moins de 50 € de semences .

  17. Xavier (22 comments) dit :

    Bonsoir Gilles,
    je viens de passé du temps sur la biblio autour du biochar,
    vous êtes vous documenté sur ce sujet ? Avez-vous un avis ou un retour d’expérience ?
    ++

  18. Anne (17 comments) dit :

    pourrait-on me donner à nouveau les coordonnées de la conférence qui se déroulera à AUCH le IO-02-2012;
    merci,Anne.

  19. Anne (17 comments) dit :

    Bonjour Gilles,
    Demeurant à Auch sur les remblais de la cathédrale, je tente depuis quelques années de faire mon potager mais la terre n’est pas très fertile.
    J’essaie de mettre en application tes conseils, notamment couvert végétal, non travail du sol dont je suis convaincue de l’efficacité depuis longtemps mais cette année, j’aurais souhaité faire le jardin en lasagne. Par contre, l’idée de mettre du carton ou du journal ne me plait pas du tout d’un point de vue écologique.
    Quel est le risque de ne rien mettre, qu’il y ait des mauvaises herbes? Car de toute façon, le carton au bout d’un an doit être réduit en bouillie, et que je sache les graines de mauvaises herbes peuvent rester en terre plusieurs années avant de pointer le bout de l’épi?
    ou bien y a-t-il une autre raison de mettre du carton?
    Merci pour ta réponse.
    Anne

  20. nicolas (8 comments) dit :

    bonjour a tous suis a mon mail de hier j ais frais de bac un cote avce du brf et de l autre duterreau le brf et frais enfin kelle joure sous la pluit et le saolseil je cote plante des tomate et dans l autre aussi et je verais bien le kelle des deux fais progere les plant les plus vite et aussi celle ki change le goux kar je chrechre un bon goux et mon la rentabilite des legumes je vais travaille avce des veille varite de tonate des deux cote tous sela bio bien sur je vais frais une ece aussi avce les harico vert et blanc un cote sens travaille la terre et l aussi et avce un melange de radit cra ces deux legume on besoin d eau aussi vous en pense koi de sa merci de repondre

  21. Loulie (5 comments) dit :

    bonjour
    j’ai utilisé une photo de votre site pour mon blog à l’article http://www.c-est-bio-la-vie.net/2012/04/purins-dortie-consoude-en-route-pour-le-printemps/
    si cela vous dérange je la retire sur simple demande (copyright alain canet, l’enfant et les orties). elle est de toute façon dirigée sur son lieu de publication (ici) mais je vous informe quand même.
    bien à vous,
    ortillez vous bien :) !

  22. Loulie (5 comments) dit :

    pour Anne
    bonsoir
    le carton à aussi la propriété de garder au chaud le sol jusqu’au printemps et abritent les vers de terre. ce que vous aurez en dessous c’est du terreau prêt à l’emploi. les grands cartons sans impression ne sont pas nocifs écologiquement.
    mais,… si vous avez des plantes non désirées vous pouvez aussi avoir des légumes normalement.

  23. Loulie (5 comments) dit :

    ce site est plein de super infos… je le mets dans mes favoris merci.

  24. LEKIEN (5 comments) dit :

    Bonjour Gilles
    partage de réflexion, dès fois que tu aurais un point de vue là-dessus au vu de tes multiples lectures et pratiques. Nous avons déroncé le terrain où nous nous installons (ancienne orangeraie portugal), 4 m de hauteur de ronces qui s’accrochaient aux orangers.
    après déronçage nous avons passé la débroussailleuse pour broyer puis mis ce paillage de côté, pioché, enlevé les racines de ronces et pour finir fait des platebandes avec ce paillage de ronces (environ 25 cm), laissé en place hiver et automne.
    cela me semblait être une bonne imitation de BRF-mulch. On y voit un beau développement de mycorhises, une couche noirâtre qui semble être de l’humus en formation au contact du sol.
    Mais après avoir lu « collaborer avec les B et microorg », je me demande si en fin de compte on favorise surtout les populations de champignons au lieu des bactéries propices aux légumes. on n’a pas vraiment la possibilité de le mélanger aux premiers cm du sol car c’est bc trop grossier comme découpe.
    Ave ce paillage, nous avons eu de superbes résultats avec les légumineuses (feves, pois gourmands) mais pour les autres légumes de cette saison, je suis en train de tout enlever pour remplacer par un paillage de foin.
    Merci de ton avis là-dessus.
    Bonne continuation pour ce beau site.

  25. rataux alexis (1 comments) dit :

    Bonjour Gilles,
    lors de notre dernière rencontre en alsace (formation BRF) nous avions rapidement évoqué la possible mise en place d’essais d’activateurs biologiques des sols.
    J’ai en effet un adhérent de mon groupement d’agriculteurs ardennais qui désirerait améliorer la ferilité de certaines de ses parcelles et a accepté une expérimentation sur site (j’ai naturellement porposé le BRF).

    J’ai pensé qu’un soutien de ta part ne serait pas de trop pour définir un protocole expériementale…qu’en penses tu?

  26. laurent (16 comments) dit :

    Slt Gilles
    Une petite vidéo sympa

    http://www.youtube.com/watch?v=0EampUcFIP0

    En espérant que cela fonctionne

    Laurent

  27. Bruno (9 comments) dit :

    Salut Gilles,

    Que mettrais tu comme engrais vert avant la plantation d’arbres fruitier?

    A bientôt

    Bruno

  28. PIERRETTE (1 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    Après arrachage d’une vigne, nous avons plantés quelques 200 oliviers dans une terre pauvre argilo calcaire qui avait été énormément travaillée retournée au tracteur. Malgré un arrosage en été les plans ne poussent pas très vite et me paressent chétifs malgré les plantations de trèfles, sainfoin, lotier, vesce avoine pour couvrir le sol car les étés sont très chauds dans le sud est. En m’informant sur le net et en lisant J M PELT, j’apprends que l’on peut utiliser un champignon symbiotique du genre trichoderma ou glomus dont les spores ensemencent la rhizosphère stimulent le développement racinaire, renforce les défenses naturelles…Qu’en pensez vous? Merci par avance Pierrette

  29. cottet pierre (153 comments) dit :

    bonjour . je plante mes poireaux a la barre a mine et cela me réussis pour la seconde année . je pense que cela pourrait faire l’objet d’un article . pour échanger sur les méthodes de chacun de la conventionnelle a la plus bizarre

  30. patrick (11 comments) dit :

    Bonjour,
    Je prévois de planter un verger dans un an dans une terre argileuse et pauvre, plus cultivée depuis au moins 40ans. J’avais pensé mettre du BRF en couche mince un an avant pour préparer le sol et ensuite mélanger ce BRF à la terre avant plantation. Un vendeur de BRF contacté me conseille de ne mettre le BRF que une fois le verger planté et de préparer le sol avec un amendement organique. Qu’en pensez_vous?

  31. fractal (2 comments) dit :

    Salut M. Domènech ,

    Que penses-tu de Claude Bourguignon , entendre de son travail ??
    Nous , à priori tout du moins , on apprécie son labeur dans le domaine de la Vie des sols … cela coïncide avec tout ce que notre grand-père nous a enseigné & transmis sur comment faire vivre un sol : et ça marche sans problème !!

    Mais toi personnellement, qu’ en penses-tu ?

  32. fractal (2 comments) dit :

    Estimat Senyor Domènech :

    Per cert , si parles Català , si et plau fes-no saber-ho , aixi no tindrem de parlar gavatxo .
    Sinon, tant pis , ns communiquerons en fçais , nul n’ est parfait .

  33. Claude (53 comments) dit :

    Bonsoir Gilles,

    le forum de la Gazette des jardins s’est emparé de la question des amendements et de leur calendrier. Je me permets de te le signaler d’autant plus que plusieurs ont évoqué tes préconisations …… Cordialement.

    Claude

  34. Donatien (44) (20 comments) dit :

    Bonjour Gilles
    J’aime beaucoup ton site et les échanges qui ont lieu à la suite de tes messages, mais j’en loupe une grosse part car je ne me connecte que de temps en temps (en général quand tu m’informes de la publication d’un nouveau billet).
    Or, sur certains sites, on peut être prévenu dès qu’il y a eu un nouveau message dans une discussion.
    Te serait-il possible d’aller dans ce sens-là ?
    NB : C’est juste une suggestion, rien de plus !
    Cordialement,

  35. bernard désamore (3 comments) dit :

    bonjour Gilles

    Grand débat autour de ce qui est du BRF ou ce qui est du mulch et il me semble qu’il a parfois confusion

    un de mes amis jardiniers a fait livrer un benne de BRf , réalisé a partir de branche de platanes, broyé cette semaine

    pour moi le brf doit être réalisé a partir de branches portant encore des feuilles ( comme on le voit sur ta démo sur You Tube) donc soit en Automne , quand il y a encore de la séve dans les branches, soit au printemps quand la séve revient;
    pour moi ce qui a été livré est du mulch et Christian Haîssa ‘ du San du Val maubuée pense la même chose ( sans toutefois l’avoir vu )car il a l’air tres pointu sur le BRF ( il a ton livre )

    qu’en penses -tu ?

    bien amicalement

    bernard

  36. Brus (1 comments) dit :

    Bonjour

    je viens de découvrir votre site…
    Je cultive traditionnellement depuis plus de 30 ans ceci sans engrais, sans pecticide. Chaque année je béchais et amendais la terre de fumier;j’ai apprécié l’utilisation de la grelinette.Je pensais faire ainsi la culture bio sans fatigue…
    Cette année j’ai planté les pommes de terre sous la paille, je fus déçu du résultat…belles, mais pas de rendement
    contrairement aux lectures de revues spécialisées…

    Pourquoi ?

    Je pense renouveler l’expérience avec vos conseils.

    merci.

  37. vedel patrick (1 comments) dit :

    Bonjour
    J’hesite à vous contacter car je suis simple neophyte en jardinnage.
    Ma question se limite à m’informer de quel engrais vert dois je implanter un simple potager en 71, sachant que la terre est argileuse, que je souhaite l’implanter fin septembre et m’absenter jusqu’au printemps suivant(je ne pourrais pas faucher les vegetations avant les fleurs et risque de propagation des graines en gazon) , et qu’au printemps suivant je ne dispose que d’une motobineuse electrique 1300W pour la destruction des intercultures
    Un melange semble preferable ,vesce d’hiver?phacelie?
    Cordialement Ing P Vedel

  38. Petit (6 comments) dit :

    Bonjour, je viens de découvrir votre blog, il est très intéressant et très agréable à lire. Merci

  39. legay (1 comments) dit :

    bonjour,
    je voudrais avoir des infos sur une solution naturelle pour arrêter un jardin et ne pas utiliser des herbicides pour lutter contre les mauvaises herbes pendant quelques années. Mon père qui a 80 ans ne peut plus cultiver son jardin pour cause de maladie et, aucun de ces enfants n’est à proximité pour s’en occuper. En discutant avec ma mère, on lui propose une bâche pour couvrir le sol. Je pensais éventuellement à du BRF déposée à la surface du sol. Ou à d’autres solutions alternatives, peu couteuse, et durable (sans intervention en terme de travaux). Je voudrais donc avoir des informations. On lui a proposé d’autres solutions comme la pause de pavé. Mais, je voudrais une solution facilement réversible qui permettrait de recultiver le jardin sans aucun problème dans 2, 3 ou plus années. Mes parents habitent la Sarthe (la Suze) au cas où vous auriez un contact intéressant pour eux. (car moi, je vis au Burkina Faso)
    D’avance merci pour votre réponse
    Cordialement

    • PRYBYS (4 comments) dit :

      Bonjour,

      Le BRF ou peut-être plus simple à trouver du broyat sur 5 cms arrêtera les adventices(‘mauvaises herbes’), couvrira le sol pour qu’il reste humide et tempéré et abritera tous les décomposeurs du sol: champignons, bactéries et arthropodes. Il sera facilement ‘réversible’.
      Contactez la communauté de commune du Mans, service Environnement ou traitement des déchets. Ils auront les gisements potentiels ou vous renverrons vers les spécialistes locaux. Des paysagistes disposent de broyat dont certains ne savent que faire.

  40. la_taupe (6 comments) dit :

    bonjour,

    je suis à la recherche de « gouttière » transparente, d’un diamètre d’environ 150mm. Où trouver un objet semblable???

    en fait, dans le nord nous avons des sols qui ne réchauffent pas très vite au printemps (limon battant pour ma part), cela fait 3 ans que je travail le moins possible le sol.
    en 2012, gros problème… il a fait froid jusqu’en juin.. obligé de travailler des bandes (genre strip-till) afin de réchauffer et ressuyer le sol. C’est pourquoi je suis à la recherche de gouttières transparentes pour mettre au dessus de mes semis afin de d’accélérer la levée. je souhaite un faible diamètre pour ne pas couvrir l’inter rangs et ainsi favorisé la semence mais aussi les adventices par la même occasion..

    voilà voilà, où trouver ce genre de tunnel/gouttière??
    il y a surement d’autres idées pour booster les levées de légumes sans booster les levées de MH, merci d’avance!

    la_taupe

  41. moniqueines (4 comments) dit :

    bonjour, je n’ai pas de triturateur et quand j’ai taillé mes deux althea, j’ai recoupé toutes les branches au sécateur en tronçons de 3 à 5 cm de longueur (diametre max 2 cm), est-ce que ça va, merci de la réponse.

    • PRYBYS (4 comments) dit :

      Bonjour,

      C’est déja très bien pour composter, mais plus petit aurait été mieux pour composter templier (‘à la Jean Pain’)..
      Quel beau courage de tailler au sécateur; comme il y a 500 ans! Bravo!

  42. serna (1 comments) dit :

    Bonjour Monsieur Domenech,
    Nous sommes avec mon mari une petite entreprise de vente de caméléons et amphibiens (Eure) issus de notre élevage et nés en captivité; notre leitmotiv…
    Nous avons aimé vos articles et surtout nous partageons votre éthique, nous aimerions pouvoir vous mettre dans notre rubrique liens indispensables afin que nos clients puissent continuer à enrichir leurs connaissance et ainsi diffuser les informations.
    Cordialement, SERNA Laetitia
    Tropic-all-Addictions.com

  43. guy (14 comments) dit :

    Bonjour ,
    que peux t on penser de cette info :
    http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/finistere/finistere-alerte-au-ver-plat-tueur-de-lombrics-17-04-2013-2074089.php
    « Finistère. Alerte au ver plat tueur de lombrics !
    17 avril 2013 à 20h15 – Réagir à cet article
    Un ver tueur de lombrics, originaire de l’hémisphère sud, a été repéré cet hiver dans le Finistère. Les naturalistes s’inquiètent pour les populations de vers de terre, indispensables à l’écosystème.
    Un Plathelminthe terrestre (ver plat), prédateur des lombrics, a été détecté cet hiver dans le Finistère, ainsi que dans les Alpes-Maritimes et la Corse. S’il devait s’y installer, les populations de lombrics, indispensables à la bonne santé de la terre et ressources alimentaires de bon nombre d’espèces (insectes, oiseaux, mammifères, amphibiens…), seraient menacées. L’inventaire national du patrimoine naturel (INPN) lance un appel à témoins »
    Merci.cordialement
    Guy
    ( ton blog : toujours très interessant ! )

  44. Muriel (3 comments) dit :

    bonsoir Gilles j’ai bien reçu les informations concernant la journée nationale maraichage sur sol vivant 26/11/13, et oui je suis intéressé par la même chose pour jardiniers amateurs pourquoi pas en Belgique, facile d’accès en train, & pour mon très petit budget. Je suis présidente d’une jeune association de potager en pied d’immeubles 20parcelles, très bon rendement cette saison sur compost vivant, j’ai même essayé directement les déchets verts mais les autres jardiniers n’y connaissent rien et j’ai eu beaucoup de réflexions mais j’ai persévéré.
    j’attend donc des nouvelles concernant cette future journée. Bien à toi, amitiés et merci pour tous vos conseils si précieux.

  45. dubois (3 comments) dit :

    si tu ajoute de l’huile et de la poudre de lait à ta préparation elle deviens très asphyxiante pour les insectes poudre de lait indispensable pour dilution maximale dans l’eau

  46. chichoi (1 comments) dit :

    Bonjour! Cela fait plus de 10ans que je m’intéresse aux mycorhizes, et pour le particulier,les professionnels ,refusent d’en vendre de même que tout les nouveau produit phytosanitaires à base d’ H.E. par exemple.
    Je voudrais savoir si on peut mycorhizer les agrumes, car je n’arrive pas à contrôler cette culture ,malgré suivre les conseils de »agrumes passion ». Il s’agit de culture en pot,avant de tenter le repiquage en terre « lorsqu’ils sont suffisamment costaux ». Les substrats préconisés, sont de vraies passoires, et créent sans cesse des déséquilibres. Donc si vous pouvez m’éclairer et le lien de « solvivant.fr » que vous donnez pour les mycorhizes ne fonctionne pas! pour moi.

  47. emery (1 comments) dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir en bêchant la terre argileuse de mon jardin des vers plats noirs.
    Je demeure vers Rennes et mon jardin semble en être evahi.
    Sont-ils nocifs pour mes cultures ? Ou s’attaquent-ils aux vers de terre qui travaillent durement tous les jours ma terre ?
    Si gênants, comment faire pour les éliminer sans détruire la vie sous-terraine ?
    Merci pour vos réponses

  48. Katy (1 comments) dit :

    Bonjour, du fait que je ne retourne plus la terre, mon jardin est infesté de galeries et bestioles qui mangent nos légumes et on ne peut pas avoir de chat. On a essayé des pièges de capture (pour pouvoir libérer l’animal) en essayant tant bien que mal de les mettre dans la galeries mais les bestioles ne se font pas prendre. Est-ce que vous avez de bons tuyaux pour s’en débarrasser?
    Merci d’avance

  49. peter (1 comments) dit :

    bonjour gilles
    je me suis cette année à la permaculture. cependant dans mon empressement de faire bien les choses on m’a donné des tailles de haies de thuyas en quantité non négligeables que j’ai bien évidemment transformer en brf et épandu sur mes sols à raison de 1 ou 2 cm d’épaisseur sans savoir qu’il faillait éviter les résineux…
    ma question est simple puis je le laisser en place et compléter par du brf autres avec plus d’épaisseur ou enlever le résineux avant de remettre d’autres feuillus ?
    j’attends votre réponse pour agir au plus tot, merci par avance
    à bientot

  50. David29 (1 comments) dit :

    Bonjour,
    un ami me propose un terrain en limite de zone humide pour y faire du maraîchage sans travail du sol. Je connais le maraîchage en situation « normale », mais sur ce terrain j’ai un peu de mal à me décider de la marche à suivre.
    Cette parcelle traversée par 3 fossés est surélevée d’environ 40 à 50 cm par rapport à la prairie humide et la végétation est constituée principalement de joncs communs, ou joncs épars, je ne sais pas trop les différencier, de quelques renoncules des bois, de pas mal de plantains lancéolés et enfin, beaucoup d’herbes divers et variées. Cette parcelle a servi de pâture à moutons pendant plusieurs années en alternance avec du foin, et pâture à génisses depuis 3 ans, toujours avec alternance foin. Je n’ai pas encore effectué d’étude d’horizon du sol mais le propriétaire me dit que la terre est très argileuse et peu profonde, ce qui m’étonne un peu vu la profondeur des fossés (20 cm aujourd’hui, creusés il y a environ 30 ans et jamais curés) J’ai quand même gratté à la main et il y a au moins 6 à 8 cm de racines (presque de la tourbe) avant de voir la terre.
    Je me demandais comment préparer cette parcelle pour y semer de l’engrais vert. Un coup de déchaumeuse ne serait pas trop violant? Si non, déchaumeuse à disques ou à dents? Si oui, comment puis-je m’y prendre?
    Je suis preneur de tout avis et/ou partage d’expériences sur terrain similaire.
    David

    • Jean (7 comments) dit :

      Je suis heureux de voir apparaître des énergies nouvelles pour le respect et l’amour de notre terre nourricière , en appliquant les conseils de Gilles ,nous en recevrons abondance richesse joie bien être et paix .
      Bravo à Gilles

  51. nicole (2 comments) dit :

    Bonjour ,
    Bravo et merci pour tous ces enseignements !
    J’ai une question : comment faire un potager malgré la présence de prêle .
    Je viens de commencer un potager sur un sol très tassé et enherbé .
    J’ai désherbé à l’aide de cartons posés sur le sol avec déchais végétaux .
    Mais l’endroit est envahis de prêles des marais qui transperce les cartons .
    J’ai désherbé méticuleusement une partie mais c’est pire !
    J’ai essayé de chauler la terre, il y en a encore !
    Maintenant j’incorpore du fumier de cheval , j’attend les résultats .
    J’ai remarqué qu’ à l’endroit ou j’avais cultivé des fèves et laissé les tiges au sol , le terrain a l’air propre et très fertile … j’ai de l’espoir !
    Avez-vous des conseils pour m’aider à la contrôler ?
    Merci d’avance pour les idées .

  52. Agnès Groix (2 comments) dit :

    Bonjour,
    je viens enfin de me décider à lire de près ton blog, aperçu parmi tant d’autres, et sans aucun doute je le nomme « Blog le plus utile et pertinent de tous » pour nous aider dans l’amélioration de notre potager collectif francilien!!!
    Tu vas me dire que je devrais acheter ton livre? Je pense le faire en effet.
    Bon, je vois qu’on peut te demander des conseils? et que tu y réponds parfois? J’aurais une question par minute environ, alors pour commencer je vais poser la dernière qui m’est passée par la tête :
    Nous paillons beaucoup avec tous les matériaux que nous pouvons trouver (herbes environnantes, déchets verts des voisins) y compris des cartons qui nous sont précieux pour défricher, mais nous n’en avons jamais assez! comme alternative l’an prochain je voudrais utiliser des couvre-sols annuels sous certaines cultures hautes : notamment tomates, concombres à condition de bien les ramer pour qu’ils ne couvrent pas le sol eux-mêmes.
    Je fais cela déjà en contre-plantant les poirées avec des tétragones. Mais je voudrais quelque chose de plus précoce car chez nous la tétragone a du mal à bien couvrir avant juillet au minimum, et je crains que la tomate ou le concombre soit trop développé à ce moment-là et fasse trop d’ombre.
    Cette idée te paraît-elle pertinente? Ou bien est-ce qu’il vaut mieux renoncer pour ne pas faire de concurrence à la culture principale? Y a-t-il par exemple une fabacée qui conviendrait? Il faut que ce soit une annuelle car nous pratiquons des rotations strictes.
    Allez encore une question : l’automne dernier nous avons brillamment réussi un semis de seigle+ féverole en engrais vert après les récoltes d’octobre, magnifique couvert hivernal et superbe développement printanier. Est-ce un coup de pot ou est-ce bien la procédure normale?
    Bon j’arrête là, c’est pas mal pour un début
    Agnès

  53. le rolland (2 comments) dit :

    bonjour gilles
    j ai aimé lire votre livre
    je débute ac un pti jardin de 45m2
    le sol est assez limon-sabloneux
    j envisage de semer à la volée des engrais verts (seigle et vesce) sur un sol à NU !
    dois je le laisser à nu?ou mettre un léger mulch (histoire que les graines poussent à travers quand meme)
    si oui, quel type de mulch?
    j envisage de mettre des bouts de cartons et papiers pour ajouter du carbone (ai-je raison?)
    j ai un énorme laurier également. comment puis je l ‘uitiliser?

    merci. goulven

  54. Le Goas (4 comments) dit :

    Bonsoir Gilles,
    Je viens de lire un excellent ouvrage que je recommande à tous, mais que tu connais peut-être déjà, qui s’appelle De Marcel B. Bouché et Patrick Lavelle. C’est très technique, mais aussi très instructif, et qui défend les mêmes objectifs que toi (nous) sur l’intérêt incompris de la faune souterraine, dont en particulier les différentes espèces de lombriciens.
    Amitiés et bonne lecture,
    Jean-Claude

    • Le Goas (4 comments) dit :

      Bonsoir Gilles,
      Mon mail précèdent n’a pas digéré le titre du livre !
      Je viens de lire un excellent ouvrage que je recommande à tous, mais que tu connais peut-être déjà, qui s’appelle « Des vers de terre et des hommes » De Marcel B. Bouché et Patrick Lavelle. C’est très technique, mais aussi très instructif, mais il défend les mêmes objectifs que toi (nous) sur l’intérêt incompris de la faune souterraine, dont en particulier les différentes espèces de lombriciens.
      Amitiés et bonne lecture,
      Jean-Claude

  55. brenet (2 comments) dit :

    bonjour à tous ,je fais appel à vos compétences pour trouver un moyen de combattre la tavelure qui terrasse un pommier depuis 3 saisons consécutives malgré de nombreux traitements tous inefficaces (bouillie bordelaise sur le feuillage et sur la couronne ,pulvérisations de purins divers…)j’envisage de le couper .

  56. gaétan (1 comments) dit :

    Salut Gille,
    merci pour la formation du 12 janvier aux compagnons de la terre.
    Si on peux rester en contact, nous serions ravi de pouvoir te poser des questions lors de nos heurts techniques. De plus je pense qu’on est deux ou trois à être intéresser pour commencer à former un petit réseau Drômois d’agrilcuteurs/jardiniers sur sol vivant autour de Valence/Crest/Chabeuil.
    Encore merci et à bientôt

  57. Beaucart (2 comments) dit :

    Bonjour,
    Nouvelle dans votre blog, je viens de lire votre article sur les crapauds. Et je suis très contente car les articles sur ces compagnons de jardin sont rares.
    Quand j’ai acheté ma maison il y a 15 ans, étaient présents toute une famille de crapauds sonneurs. Ils logent entre autres sous la maison et dans les talus autour.
    Quand je jardine et trouve un crapaud je le salue et replace les pierres avec prècaution. Au printemps, un vèritable concert commence, très doux. J’adore. Tous les ans, madame crapaude vient donner de ses nouvelles en s’installant pour la nuit dans mon sabot de jardin ou en rentrant de bonne heure certains soirs. Parfois je croise un de ses enfants, un petit de l’année minuscule. Les chats ne les chassent pas. Formellement interdit…. Je suis drolement contente de savoir qu’ils aiment les biotopes sains. Sain pour vous c’est quoi?
    Bien cordialement et un grand merci pour votre livre que je lis et relis .

  58. Angèle (1 comments) dit :

    Pour votre information, vous avez un Virus sur votre site !!! Namasté
    http://jardinonssolvivant.fr/WordPress/wp-content/plugins/google-analyticator/external-tracking.min.js?ver=6.4.9
    Status: Der Zugriff wurde verweigert.

  59. Philippe (12 comments) dit :

    Bonjour Gilles,
    Très enthousiasmé par la lecture de Jardiner sur sol vivant je veux me lancer dans l’aventure et continuer le potager traditionnel de mon ex-colocataire avec les techniques du jardinage sur sol vivant.
    J’habite sur les rives du fjord d’Oslo en Norvège et viens de dégager 10 brouettes de fientes de poules (2 mois de fientes de 13 poules). Quelle serait la meilleure utilisation de ce précieux matériel? Dois-je le composter ou puis-je l’utiliser ainsi, en épandage à la surface du sol par exemple?
    Merci mille fois pour tous ces précieux travaux, et si le temps manque pour répondre à cette question de détail, peut-être quelqu’un d’avisé pourra me répondre aussi.
    Bien à vous!
    Philippe

  60. elisabeth (6 comments) dit :

    Bonjour

    Je suis toute nouvelle et je trouve votre site très intéressant. J’aimerais vous faire part d’un problème que je rencontre dans mon potager. Je jardine depuis quelques années sur un lopin qui est cultivé depuis longtemps mais ces dernières années je suis envahie par les chardons il y en a de plus en plus chaque année, à tel point que je ne peux plus faire de semis sans que ceux-ci soient étouffés. J’ai essayé de les éliminer au fur et à mesure, de les arracher avec autant de racine que possible mais sans succès. Pour m’en débarrasser j’ai pensé semé de la luzerne et la laisser en place une année en la tondant pour enrichir le sol. J’aimerai avoir votre avis sur la question. Je m’intéresse depuis peu à la permaculture et au BRF, je commence à les mettre en place petit à petit.
    Merci pour vos réponses.
    Elisabeth

  61. durand (2 comments) dit :

    bonjour, je m’intéresse depuis peu au sol et aux plantes de mon jardin (en pensant « naturel » ) et je voudrais avoir si on peut trouver une utilisation au rumex obtusifolius (purin ou autre) pour le jardin ou comment diminuer sa population très envahissante (dans les près).
    merci de vos astuces

  62. Gonzalves (1 comments) dit :

    Bonjour, J’ai un nid de guêpes au dessus de ma porte d’entrée . Je voudrais le déplacer vers mes cultures mais je n’ai aucune technique pour réaliser cette opération.
    Pourriez vous me conseiller ? Merci
    Cordialement

  63. lefevre Morgane (1 comments) dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord je vous remercie grandement pour toutes ces informations précieuses et ces révisions d’idées préconçues!
    J’entends parler de permaculture depuis un moment maintenant et j’ai glané quelques informations ca et là, aujourd’hui je viens de me poser sur un terrain arigileux, très sec (en été!) et sur lequel sont passé des tracteurs pendant des années pour récolter le foin (je soupçonne donc un terrain bien tassé!) je souhaiterais vous demander conseil sur le démarrage de mon potager. Faut-il uniquement pour l’instant que j’y dépose de la matière organique? du brf? faut-il que je labour sur une couche superficielle avant pour préparer le sol?
    Je vous remercie pour vos conseils, en espérant que vous ayez la possibilité de me répondre, vous etes sans doute très solicités!
    Belle journée!!!

  64. POHER (1 comments) dit :

    Bonjour Gilles,
    Connais-tu s’il te plaît un livre adapté et imagé pour des jardiniers amateurs sur les mauvaises herbes, car j’aimerai connaître ce que je retire de ma terre du potager!
    Merci pour ton retour,

    • Gilles Domenech (805 comments) dit :

      Je peux te conseiller le blog « la cabane de Tellus » : http://cabanedetellus.free.fr/.
      c’est une très bonne ressource sur les « mauvaises herbes » ;-).
      Sinon, il y a bien sûr l’encyclopédie des plantes biodindicatrices de Ducerf, mais c’est cher et ça dépasse largement le cadre des plantes que tu rencontreras dans ton jardin 😉 !

  65. Christophe (29 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    Je viens de découvrir ton site et je pense trouver bon nombre de réponses à certaines de mes questions. Je jardine sans travail du sol et sous couverts depuis 2 ans dans un petit village du Gers que tu dois connaître (où habite un des précurseurs du TCS en France), avec l’aide des composts, BRF, purins, décoctions, infusions et homéopathie = on ré-apprend les méthodes de nos aïeux, abandonnées sous prétexte qu’avec l’évolution on pouvait faire mieux.
    ET SI FAIRE MIEUX S’ÉTAIT MAINTENIR???

  66. Maurice (11 comments) dit :

    Bonjour,
    Je suis un passionné de gazon anglais depuis près de 20 ans. La télévision belge est venue filmer mon jardin il y a quelques années et je donne des conseils à ceux qui ont des problèmes avec leur pelouse: mousse, problème d’engrais, type de gazon, maladie de certains gazon, etc..
    J’ai créé un site sur lequel on peut trouver des conseils en jardinage, mais aussi voir les dernières nouveautés en décoration de jardin (meubles de jardin, tonnelles,..), et en matériel de jardin.
    Vous trouverez un de mes articles sur la manière d’aménager et d’entretenir un gazon anglais sur http://www.jardin-et-decoration.be/amenagement-gazon-anglais.html
    Maurice

  67. Elisabeth (6 comments) dit :

    Bonjour Gilles,
    Votre site est très intéressant sur les fondamentaux, mais je ne sais si on peut se hasarder à du « réponse à tout ».
    Contexte général cf « jardin sol vivant », j’ai ouvert un jardin sur un talus de mon terrain (dans le Lot) et en suis à la troisième saison. Il est encore plutôt classique, à part le côté bio (purins et bicarbonate de soude, quelques associations), grelinette et compost (cuisine, produits de désherbage et fumier de vaches en bio) ; classique du fait que j’y pratique les rotations entre une vingtaine de planches-terrasses, car les maladies en terre argileuse (à chiendent), et aussi limoneuse, sont bien présentes (chaque année mildiou, anthracnose, rouille…, sur certaines espèces que je fais ailleurs l’année suivante). Petite productivité.
    1) Je m’aperçois que je rate trop les crucifères, et surtout à cause des punaises, en particulier une punaise jaune et noire qu’on voit de toutes les tailles, mais à vrai dire j’ai aussi les autres (vertes, rayées en long rouges, gendarmes…) et jusque sur les tomates qui doivent encore me donner qq paniers.
    Bref, pouvez-vous me donner un conseil contre ces punaises : mes choux verts n’ont guère poussé et mes radis noirs à venir sont déjà assez piteux…
    2) J’avais tellement de taupes que ce dernier hiver je n’ai pas laissé les planches sous une couche de compost recouvert de feuilles (j’avais un HLM à taupes l’hiver d’avant, et je ne sens pas que les vers de terre s’installent franchement), mais ce que je craignais s’est passé : plus guère de taupicules mais des galeries sous beaucoup d’alignements de plantes, bref, j’ai d’autres rongeurs à la place.
    Les limaces se plaisent aussi beaucoup : si j’ai le courage, comme en juin, de me promener avec un seau vers 22h-23h, ça luit de partout, et la récolte est bonne…
    Bon pour l’instant , je focaliserais sur les punaises (surtout les jaunes et noires que je n’arrête pas de « claquer »), car j’ai besoin de mes radis noirs, dont pour sirops quand on commence à tousser… Auriez-vous un conseil?
    Merci,
    Elisabeth

  68. Claude Joly (1 comments) dit :

    Bonjour sait on toujours trouver du tourteau de ricin? Car je suis envahi de rats taupier et de campagnols et et d’aucune façon je n’arrive en m’en faire quitte, elles(ils) m’ont détruits une grosse partie de ma pelouse ainsi que certain arbres, alors si c’est pour moi avoir un désert au prix de tout ce que j’ai plantée et réalisé et ce au nom de l’écologie ou de la nature ceci dit pour les remarques éventuelles que je pourrais essuyer he bien je dis non mon jardin avant cette désertification et massacre de mes arbres, Merci d’une éventuelle idée, à savoir que j’ai tout essayé sauf le tourteau !
    Cordialement

  69. LACOMBE PRIETO (1 comments) dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir le très intéressant article sur les guêpes. Il existe très peu d’informations objectives sur ces insectes, donc merci pour ces informations.
    Ma question est la suivante : Un essaim de guêpes s’est installé dans les combles de ma maison aveyronnaise. Elles sont rentrées par le système de ventilation au niveau du toit. Deux problèmes se posent à moi : mon fils et moi sommes allergiques aux piqûres de guêpes (et d’abeilles, aussi !) ; et le système de ventilation de cette maison n’étant pas conforme, je vais devoir le faire changer.
    Je souhaiterais savoir s’il existe des personnes intervenant dans ma région SANS détruire ce nid, qui est très important. Je ne souhaite pas tuer ces insectes qui sont eux aussi très utiles. Quelqu’un pourrait-il m’aider à résoudre ce problème ?
    Avec tous mes remerciements.
    Cordialement.

    Catherine

  70. joseph steffan (1 comments) dit :

    bonjour.J ai lu dans un article que l apport de BRF frais entrainait une faim d azote et qu il valait mieux mettre le BRF en paillage en automne pour diminuer ou éliminer cet inconvénient.est-ce exact?si oui peut-on alors préparer du BRF quand on a des branches coupées fraichement,comme au printemps après la taille des fruitiers et le laisser en tas un moment a l écart avant de le mettre en paillage au potager?si oui combien de temps peut-on le conserver en tas avant de le mettre en paillage?
    cordialement

  71. guillaume (2 comments) dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre site et il est trés intéressant et instructif. Ayant lu beaucoup de choses sur internet, je ne sais plus par où commencer mon potager. Je dispose d’un terrain dur et avec beaucoup d’herbes denses. j’ai disposé dessus une bâche noire pour faire disparaitre les herbes depuis 1 mois. Cela est-il une bonne idée ? Dois-je la maintenir jusqu’à l’automne ? et aprés que faire ?
    J’ai aussi lu que vous préconisiez de mettre les déchets de cuisine directement sur la terre comme paillage organique avec paille etc… ? ai-je bien lu ?
    merci par avance de votre retour
    Cordialement
    guillaume

  72. Jolly Roy (1 comments) dit :

    Dear Entrepreneur,

    Greetings and hope everything is fine at your end!

    I’m holding a special insight for your business website, where I’ll walk you through my ideas on “How to build a better income and create thousands of followers using Social Media accounts for your business”.

    • Is your Facebook, Twitter and LinkedIn accounts update daily basic?
    • How to get influencers to promote your business?
    • How to develop loyal/global fans?
    • How to generate more leads?
    • How to turn followers into paying clients?

    Social Media represent a huge opportunity for businesses to grab customer relationship management, market research, customer base expansion and customer retention, product marketing, cost control initiatives, public relations etc.

    If you are interested then let me know with your queries, so that I can send you the “Social Media Plan of Action” for your business by analyzing your current social media presence.

    I am looking forward to hearing from you.

    ——-
    Sincerely,
    Jolly Roy
    SMO Analyst
    Email: jolly.eroy@gmail.com
    SNB097/01

    P.S: – This is a onetime email, and if you are not interested, just reply with “NO”, and we’ll not contact you again.

  73. GabrielleA (1 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    Je viens de passer commande pour votre dernier livre. Nous étions en contact tout au début de mon activité de paysagiste en permaculture et géobiologie en 2009. J’ai expérimenté, testé BRF, paillage, buttes, etc à travers la création du Jardin école Les Méliades à 1000m d’altitude. Résultat… un jardin foisonnant, riche en biodiversité et rencontres ( c’est aussi ça la perma!) et une jardinière comblée! Meme chez nous en Chartreuse je peux nourrir ma famille de 5 enfants de façon autonome pendant 5 mois. Je travaille sur des solutions pour les 7 autres mois; serre semi enterrée, poulailler serre, couche chaude avec BRF et serpentin…Même mes collègues réticents s’y mettent! Bonne continuation Gilles, et peut-être nos chemins se croiseront un de ses jours.

  74. Poiron jp (1 comments) dit :

    Bonjour
    j’ai une haie de laurier , éléagnus et photina, peut-on les utiliser en BRF ?
    merci
    cordialement

  75. GRENIER (2 comments) dit :

    Bonjour Gilles, je vous écris pour vous dire que j’ai adoré votre livre Jardinons sur sol vivant, je le recommande, j’ai aimé le style d’écriture abordable pour n’importe quel jardinier, la belle alliance entre la théorie et la pratique, de même que les schémas et illustrations. J’ai enfin trouvé une réponse aux mille questions que je me posais sur le fonctionnement du potager. Je vous encourage à continuer de nous accompagner dans notre jardinage. Je suis inscrite à votre newsletter et j’attends impatiemment que vous passiez en Saône et Loire! Tous mes ami(es) sont passionnés de jardinage alors j’espère à bientôt. Anne-Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.