Voici un nouvel article de Jacques Subra sur les semis en godet, sujet d’actualité s’il en est !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une pratique que je tends à généraliser : les semis en godets sous tunnel d’un maximum de graines avant plantation en pleine terre. Plusieurs avantages à cela :

1e : la précocité, en effet cela permet de gagner plusieurs jours surtout en cas de printemps froid et humide comme c’est le cas cette année 2018. Mon jardin étant situé sur un plateau à 380m d’altitude et un terrain en légère pente orienté nord-ouest la végétation à 15 jours de retard par rapport à la plaine .

2e : la maîtrise des semis et le taux de réussite. En pleine terre, pour les haricots, le maïs, les petits pois…etc il faut attendre que le sol soit suffisamment réchauffé et ressuyé au risque de voir pourrir les gaines, ce qui est particulièrement le cas cette année avec un printemps froid et pluvieux. Pour exemple l’ail qui germe et pourrit par excès d’humidité.

3e: Avec les plants en godets la reprise est rapide, pas de stress donc moins attaqués par les prédateurs ( escargots, limaces, pucerons , merles, mulots…) J’en fait toujours en plus au cas ou il faudrait en remplacer ( mauvaise reprise ou mangé par les limaces).

4em : Pour les adeptes de la couverture du sol permanent, il est plus facile d’implanter des plants que des graines.Il suffit d’écarter le mulch à l’emplacement souhaité.

 

 

Plant prêt à être repiqué.

Plant prêt à être repiqué.

Repiquages de plants de fleurs sous un mulch de paille.

Repiquages de plants de fleurs sous un mulch de foin.

Ici les plants ont été repiqués sur une ligne centrale et paillés avec des orties.

Ici les plants ont été repiqués sur une ligne centrale et paillés avec des orties.

Je voudrais revenir sur un sujet que j’avais abordé en 2014 : les escargots et limaces ; je précise, car on parle toujours des limaces mais les escargots sont aussi gourmands sinon plus que les limaces. C’est la préoccupation première de la majorité des jardiniers, du moins ceux qui pratiquent un jardinage respectueux de la vie. J’ai appris au fil des ans à faire avec car il est impossible d’éviter les dégâts et les gastéropodes ont leur utilité dans la chaîne de la vie. Ils se nourrissent de plantes mais aussi de cadavres d’animaux , leurs déjections et leur mucus enrichissent le sol.

J’ai trois cannes coureur indiens que je lâche dans le jardin le matin quand le temps est humide,( en ce moment c’est tous les jours!) mais il faut les surveiller car elles aiment aussi les tendres plants de salades oignons et autres ! Il y a aussi tous les prédateurs naturels ( hérissons,carabes,oiseaux,crapauds…) mais cela ne suffit pas toujours, donc il m’arrive d’utiliser le ferramol pour les plants les plus exposés.

Le travail de la terre n’est pas une science exacte car soumis à de multiples aléas, et après 40ans de pratiques j’apprends encore chaque jours.

Tagged with →  

20 Responses to Les semis en godet par Jacques Subra

  1. GUY (15 comments) dit :

    Bonjour Jacques,

    Concernant l’emploi des canards pour limiter les gastéropodes, plutôt que de prendre des courriers indiens je vous recommande les Kaki Campbell. Pourquoi ? Ce croisement, issu du coureur indien, ne s’intéresse qu’aux limaces et ne touchent pas les végétaux. En plus, mon expérience (j’en ai 4 depuis 2014) me montre qu’ils sont très adroits dans les planches de cultures et précautionneux = ils ne causent pas de dégâts de piétinement ou autre. Donc je recommande. Et enfin, dernier avantage et non des moindres (les permaculteurs s’en réjouiront) : le Kaki Campbell est un excellent pondeur d’oeufs (jusqu’à 220 par an) qui sont d’une qualité extra et plus riches en vitamines et autres que l’oeuf de poule !!! Et l’oeuf de ce canard s’emploie de la m ême manière que celui de la poule (omelette, à la coque et en pâtisserie, etc… Donc que du bonheur !!!! Allez ciao et bonnes plantations !!! Guy

    • raymond (31 comments) dit :

      Guy voudrais tu me dire ou trouver ces canards qui pondent des œufs car jusqu’alors je pensais que seules les canes pondaient ,la aussi y aurait t’il du transgenique,

    • Benedict (3 comments) dit :

      Bonjour
      Pour les Limasses et escargots ,j’ai la chance d’avoir des cosses de ble noir ,ces charmants gastéropodes ont horreur de ça .En plus cela fait un tres bon paillage .Par contre je n’est d’œuf
      on peut pas tout avoir !!!
      Merci pour les commentaires c’est très intéressant
      Pascal

  2. Despagne Elisabeth (1 comments) dit :

    Je suis gourmande de conseils pour réussir un potager sur sol vivant, depuis que je suis en retraite (4ans) j’espérais mettre en place la permaculture, sans trop de succès, mon problème c’est le paillage….je n’en trouve jamais assez et en acheter est un coût pas négligeable. J’ai une terre argileuse à la moindre pluie la terre se trouve damée et dure et m’oblige à bêcher ce que je ne voudrais plus être obligée de faire. Merci pour vos conseils

    • schmidt (1 comments) dit :

      je suis dans votre cas. j’ai acheté un petit broyeur et cela me permets de tout couvrir. Je récupère aussi beaucoup de cartons, pas très jolis, mais font une bonne couverture hivernale ou un anti herbe dans les allées puis un excellent compost (enlever le scotch) récupérer les déchets végétaux et feuilles mortes sur les places publiques, les voisins… je vous souhaite la même réussite

    • Marie-Sylvaine LABESSE (3 comments) dit :

      Bonjour,
      Je suis à 5 km de la déchèterie et je récupère, suivant la saison : tontes, « mauvaises herbes », feuilles, broyats… parfois de la paille, du foin, du crottin, du fumier pailleux… des piquets ou des tailles pour en faire… du bois de chauffe…c’est ma caverne d’Ali Baba ! Le dimanche matin il n’y a qu’un seul préposé et il ne peut pas être à la fois aux bennes et aux déchets verts, j’en profite; si on m’en empêche j’attendrai les jardiniers du ouiquende pour leur demander ce qu’ils ont et transborder directement de leur voiture dans la mienne. Par ailleurs je mets aussi un panneau « tontes, déchets verts sauf taille : déposer ici » devant chez moi. Et comme j’ai une belle pente, avec quelques bax_box de chantier, je n’ai pas de peine à amener ces matériaux un peu lourds.

  3. raymond (31 comments) dit :

    bonjour Jacques ,c’est vrai que pourquoi,plants tomates,celeris raves,salades,ne se limiter qu’a carottes,h’aricots vert,artichauts,poivrons,aubergines,poivrons paprika,ou si quelqu’un a une astuce pour trouver des graines paprika non f1,en godets pourquoi pas,bettes,betteraves rouges,ainsi qu’un grand nombre de fleurs qu’on va aussi repiquer,je crois que les possibilites sont infinies,et des plants repiques sont moins bouffes qu’en semis direct

    • Marie-Sylvaine LABESSE (3 comments) dit :

      Jacques, vous faites les semis de carottes en godets, si je lis bien ?

      • Jacques Subra (2 comments) dit :

        Bonjour Marie-Sylvaine
        Non Je n’ai pas encore testé les semis de carottes en godets, mais j’en ai vu en jardinerie . Pour les semis directs, quand je peux je fais un « faux semis » je prépare le sol comme si j’allais semer et quand les herbes indésirables germent je griffe pour les détruire et ensuite je fais mon semis. Cela réduit le travail de désherbage manuel.

  4. may (1 comments) dit :

    bonjour,contre les petites bêtes dévoreuse j’ai coupé de l’herbe de pampa mis autour des salades et autres plans cela fais un barrage aux limaces et autres

  5. raymond (31 comments) dit :

    Salut Jacques,les godets c’est tres bien ,mais mobilise de la place et une bonne quantite de terreau,aussi pour voir,j’ai essaye les mottes,apres un cafouillage,mottes qui ne tenaient pas,trop mouilles,trop seches,alors apres avoir trouve le bon terreau mottes,c’est vraiment pas mal,tomates,aubergines poivrons,choux,salades,carottes ,j’ai voulu pousser avec des panais,et cette annee j’ai essaye les scorsoneres,et ca marche .Autre chose je ne sais pas si tu mets des quantites importantes de brf dans ton potager,chez moi repete sur plusieurs annees ,le sol devient un terreau qui a une facheuse tendance a s’assecher rapidement,sol de la foret c’est gentil mais rares sont les poireaux en foret

    • Jacques Subra (2 comments) dit :

      Salut Raymond
      Il y a longtemps que je pense à faire des mottes et puis le temps passe….Tu a trouvé un presse-motte? Quelle dimension? Pour le BRF, j’en emploie très peu, seulement celui que je fais, j’ai eu de mauvaises surprises et depuis je me méfie. C’est vrai que mettre trop de terreau allège le sol mais il a tendance à s’assécher plus rapidement. Il faut veiller à maintenir un taux d’argile suffisant pour la structure du sol et sa capacité à retenir l’eau.

      • raymond (31 comments) dit :

        salut Jacques,figures toi que sur un vide grenier j’aperçois un truc bizarre qui ressemblait a un presse mottes vu sur le catalogue scatair,le gars qui vendait ne savait pas a quoi ca servait,je l’ai paye 10 euros j’ai vu la prix apres180 euros,du bol,attention les mottes 4cms sechent assez vite.autre chose j’ai remarque qu’avoir mis annee apres anneedu brf j’ai un sol ,du terreau,qui helas seche tres vite,je pense qu’il ne faut pas trop utiliser cesysteme ,1 fois ou 2 pour regenerer le sol et stop

  6. raymond (31 comments) dit :

    ensuite foin,tontes de gazon,paille , » »mauvaises herbes » » ainsi le sol reste toujours plus qu’humide,je prepare aussi haricots ,pois,en godets que je repique apres ,le dommage que j’ai remarque,c’est sur les racines beaucoup moins de nodosités que semes en direct,pourquoi?.je ne fais pas de buttes,je ne laboure pas ,j’ai une terre tres caillouteuse et tres collante et lentement ca s’ameliore cent fois sur le metier remets toi et ca ira,aujourdui j’ai un jardin superbede plus je suis un fada de plantes et j’en fous partout ,j’ai bientôt un parc ,et je suis toujours aussi emerveille par le monde des plantes

    • Roland (4 comments) dit :

      Bonjour.
      Une idée à propos des nodosités moins nombreuses sur les racines des godets : Terreaux riche, qui dispense la plante, au départ, de fixer l’azote atmosphérique. Je crois savoir que c’est plutôt normal chez le haricot, cette économie de moyens. En tous cas moi, je ferais pareil…

      • raymond (31 comments) dit :

        Roland,salut je pense avoir resolu ce probleme en parti j’avais remarque que si on repique le plant de haricots deja tres fourni il met assez longtemps a s’installer,desormais je l’installe des que des racines apparaissent sous le godet,et ma foi il s’installe plus vite mais malgré tout j’observe moins de nodosités par rapport a la plante semee sur place,mais de toutes faconsl’azote ne se libere qu’a la mort de la plante entiere,bonne soiree a toi

        • Roland (4 comments) dit :

          Par pure curiosité, ou pour profiter plus surement si besoin des apports azotés des anciens nodules, tu pourrais essayer un lot témoin semé dans un truc vraiment pauvre, genre fibre de coco. ça pourrait faire avancer la science. D’un infinitésimal saut de puce, mais quand même, ça fait avancer…

          • Roland (4 comments) dit :

            Et à la réflexion, si le substrat pauvre ne change rien, la deuxième hypothèse serait le manque de partenaires (mycorhizes, bactéries…) dans un terreau trop propre (stérile). Je sers la science et c’est ma joie (Basile, le disciple de Léonard le génie)

Répondre à may Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.