Voici un nouvel article de notre ami Jacques, cette fois sur le thème des taupes qui concerne de nombreux jardinier :

taupe au travail

En ce moment,une taupe se promène dans la serre en bousculant mes semis de mâche et de salades.

Cela me donne l’occasion de faire une intervention sur le blog pour parler de ce petit animal discret et chassé depuis la nuit des temps par les paysans et les jardiniers. Que lui reproche-t-on ? De détruire nos semis et de décorer nos belles pelouses de petits tumulus disgracieux ? Un simple coup de râteau et le tour est joué. On peut récupérer la terre ainsi soulevée, elle est parfaite pour les plantes en pots ou pour les semis. En creusant des galeries à la recherche des vers et divers insectes du sol dont elle se nourrit , il lui arrive de sectionner quelques racines. Il y a quelques années je les piégeais quand elles s’approchaient trop près de mes cultures, maintenant je mes contente d’étaler la terre qu’elles soulèvent. Il faut dire que je n’en ai pas beaucoup, peut-être que le sous-sol caillouteux de mon jardin les découragent ?

Les taupes ont leur utilité dans l’écosystème, elles aèrent et drainent les sols. Si elles se nourrissent à 90% de lombrics, elles mangent aussi les taupins, les vers blancs et même des limaces.

Je me souviens d’une époque pas très lointaine, les taupes étant classées nuisibles, les agriculteurs faisaient une demande en mairie pour obtenir une autorisation d’achat de strychnine et préparer des appâts pour les détruire. Heureusement tout cela est maintenant interdit.

Si vraiment vous avez beaucoup de taupes et que cela devient un problème, la seule solution efficace est le piégeage. Cela demande une connaissance des mœurs de l’animal et une certaine technique. Il faut choisir le bon modèle de piège et le poser au bon endroit. Mieux vaut s’adresser a un piégeur confirmé, il doit bien y en avoir dans votre entourage.

Une croyance largement répandue dit que la taupe est hémophile : faux ! Inutile de mettre dans les galeries des tessons de bouteilles, lames de rasoir ou fil barbelés, cela ne servira à rien, au pire à blesser l’animal sans le tuer. Elle n’est pas non plus aveugle, mais ses yeux sont très petits et dissimulés sous une épaisse fourrure pour les protéger de la terre, par contre son odorat est très développé, elle peut détecter ses proies sous plusieurs centimètres de terre.

Autres astuces que j’ai testées sans grands succès : la grande euphorbe, des bouteilles plastiques posées sur des bâtons fichés en terre, des boules de naphtaline dans les galeries… elles on vite fait de contourner ces obstacles et continuer leur route.

Il existe dans le commerce des pièges à cartouche, je vous les déconseille vivement car il y a déjà eu des accident. Il y a également les gaz, mais seul les piégeurs professionnels sont habilités pour les utiliser.

Peut-être certains d’entre-vous on-t-il d’autres astuces pour éloigner les taupes ?

Note de Gilles : sur le même thème, je vous invite aussi à faire un petit tour sur cet article de Christian du blog conseil-coaching-jardinage.fr :  http://www.conseils-coaching-jardinage.fr/2011/11/eliminer-les-taupes-du-jardin/.

Un vrai réseau de galeries souterraines

Un vrai réseau de galeries souterraines

Tagged with →  

64 Responses to Comment gérer les taupes au jardin par Jacques Subra

  1. DUBREUIL (2 comments) dit :

    personnellement je récupère la terre des taupinières et merci mesdames
    pour mes semis.mais je ne suis pas infesté par contre bonjour les sangliers su le gazon autour de la piscine
    jpaul

    • Amélie Bellule (1 comments) dit :

      Bonjour
      j’habite une petite ville et jardine donc une « tranche » de terrain…avantage: pas de champs pesticidé à des kilomètres à la ronde!
      d’ailleurs, hérissons, serpents, etc…le savent bien!
      Et les taupes également…
      Je les ai fait fuir en bourrant chaque trou de paquets de poils de chien (quand je le brosse) et de cheveux (j’ai des filles !!!). odeurs de chien +odeurs d’humains : pouah elles ont détesté et ne sont plus jamais revenues.

      • vanderbregt (1 comments) dit :

        bonjour
        moi je les fais cela n’a pas marché,j’essaye les piéges mais elle tape toujours ailleurs que dans le piége je galére

        • lakoi (9 comments) dit :

          bonjour,
          Comme je l’ai déjà signalé il suffit d’ouvrir plusieurs taupinières de chaque côté du piège.La taupe n’aimant pas les courants d’air voudra reboucher les trous et passera par le piège pour vouloir boucher les derniers.
          bonne chance .
          jb

    • lechleider (1 comments) dit :

      Avez vous penser au Chat ?
      il chasse les taupes et régularise l’invasion naturellement.

  2. raymond (23 comments) dit :

    le probleme que je rencontre avec les taupes,pour qui j’ai une grandre admiration pour leur courage,elle passe sous les rosiers et au debut je ne faisais pas gaffe ,et j’ai perdu quelques rosiers ainsi,,maintenant quand j’arrose ,je tasse la terre au pied,au,potager le probleme,les galaries des taupes sont utilisees par les mulots,c’est moins sympa,mais dans l’ensemble il faut laisser une part a la nature ca fait partie de la biodiversite apres tout

  3. Yannick (23 comments) dit :

    Bonjour Jacques,

    Effectivement, de nombreux jardiniers ne les voient pas d’un bon oeil !!!
    Pourtant, ce petit animal apporte beaucoup, j’ai justement découvert, en écrivant dernièrement un article pour aider l’une de mes lectrices, qu’il était très efficace dans la lutte contre les larves de Hannetons (ver blanc comme tu le dis)

    Comme quoi, il peut être bon de laisser quelques galeries et dégâts se faire au potager, tant que cela ne dépasse pas notre seuil de tolérance :) bien entendu.

    Merci pour ces astuces.
    A très bientôt
    Yannick Hirel

  4. Marc (131 comments) dit :

    Merci pour l’article, toujours intéressant !

    Pour l’instant je n’ai pas ce pb de taupes, je croise les doigts …

    A++

  5. sabine (25 comments) dit :

    pour l’instant, les taupes ce sont mes coupines, elles me font des tas de terre que je récupère pour faire quelques buttes et aussi pour mes nouvelles parcelles, j’étale cette terre dans mon futur potager, j’ai paillé par dessus pour laisser faire les tites bêtes et donc je remercie les taupes de me faciliter la tâche !
    lorsque je n’en aurai plus besoin je leur demanderai d’aller s’épanouir ailleurs, je vous dirai si elles sont coopératives

  6. François Traisnel (4 comments) dit :

    personnellement, j’utilise une plante grasse qui marche fort bien sur les 200m2 du potager, malheureusement je ne connais pas son nom…. si un botaniste éclairé voulait bien m’aider

  7. Françoise (23 comments) dit :

    Bonjour,

    Habitant en pleine campagne, nous avons des taupes.
    J’ai remarqué qu’elles évitent les endroits plantés de narcisses.
    Pour le reste, il me semble qu’un équilibre s’intalle lorsque les faucons et les buses sont présents et les chassent. Il en reste bien sur, et j’utilise la terre qu’elles me fournissent pour les trous de plantations des plantes que je veux mettre à des endroits tels que le long de la facade ou la terre est un ramassis de gravats et de briques cassées avec du sable.

  8. François Traisnel (4 comments) dit :

    oui Gilles, c’est une euphorbe mais pour moi ce n’est pas la grande euphorbe, je ferai une photo à la belle saison, là je n’ai que des pousses repiquées qui attendent le printemps au chaud à la maison, le reste est sous la neige

  9. roger (5 comments) dit :

    Bonjour, tout d’abord soyons rassurés les taupes sont rarement présentes dans les terres polluées !
    Il semblerait que le tourteau de ricin soit un répulsif efficace contre les rats , souris, taupes , mulots et campagnols mais je n’ai pas d’expérience personnelle à ce sujet n’ayant pas ce problème . Attention toutefois , le tourteau de ricin est un produit naturel mais toxique malgré tout ,donc attention avec les animaux domestiques .
    Il est également utilisé incorporé à la terre au moment des semis et plantations, contre les taupins et autres parasites du sol indésirables , à renouveler tous les ans ;efficacité non garantie dès la première Année .
    Ce sont des conseils obtenus auprès d’un jardinier-conférencier avisé et expérimenté .
    IL semblerait également qu’une variété d’euphorbe soit efficace comme répulsif mais à condition d’en faire un extrait mais je ne sais pas exactement lequel (infusion? décoction? macération?….) , il ne suffirait pas de se contenter de laisser pousser la plante dans le jardin .

  10. xavier (22 comments) dit :

    Merci Jacques,
    les chats chassent-ils les taupes ?

  11. francis (4 comments) dit :

    Il y avait toujours au moins un pied de ricin dans le potager de mon père pour luter contre les taupes.
    Est-ce que cela était efficace?
    Je n’en sait rien car mon père piégeait aussi les taupes des voisins…et peut-être les siennes.
    Le pied de ricin était vraiment très beau dans le jardin;
    ça coûte pas cher d’essayer.

  12. cottet pierre (153 comments) dit :

    il y a quelques années j’ai attrapé une taupe avec mon piège . je l’ai trouvé si belle que je l’ai relâchée car elle était retenue par la patte arrière . depuis je les laisse tranquil
    es . c’est la tondeuse et la motofaucheuse qui m’aiment pas les taupinières. quand l’herbe est haute on ne voit pas les taupinières . les lames et les dents de ces machines a couper l’herbe n’apprécient pas beaucoup surtout quand il y a des cailloux avec la terre

    • SUBRA Jacques (132 comments) dit :

      Dans mon enfance, quand nous fauchions le foin à la faucheuse tractée par les vaches, souvent la lame ‘bourrait » et les dents ce cassaient quand on rencontrait une « taupinière ». Je vois encore mon Père pester contre ses « sales bêtes!!!!! »

  13. cottet pierre (153 comments) dit :

    @ jacques . je recherche le grillage en mailles soudées que tu utilises pour tes silos (vu sur ton album photo ). as-tu une adresse a me donner

    • SUBRA Jacques (132 comments) dit :

      Je m’étais procuré ce grillage quand j’étais en activité. C’est du galvanisé maille 47&47mm fil de 4mm soudé.Il est rigide, pour lui donner la forme il faut une rouleuse.
      Tu dois en trouver chez un fournisseur de fer en gros. Chez nous ( 65-64) ce sont les établissements Pagès

  14. Agnès (11 comments) dit :

    Bonjour,
    il y a quelques années j’avais posé la question dans un forum de jardinage des avantages/inconvénients d’avoir une taupe dans son sol …
    Les réponses étaient à peine polies.
    Quelle idiote cette fille, c évident, non !
    Une taupe c forcément nuisible, non ?
    Et pis ça fait des galeries qui s’effondrent …
    Bon courage !
    Voilà pour les réponses gentilles.

    A l’occasion de mes recherches j’avais appris qu’une taupe est un animal « individualiste » (merci de confirmer/infirmer/compléter cette info que j’avais trouvée il y a plus de 5 ans sur internet), elle chasse ses petits à un certain âge et vit seule donc à priori la population ne pullule pas, et pis moi j’aime la plupart des animo.

    Elles agrandissent leur territoire quand les conditions font qu’il faut qu’elles trouvent plus à manger : chez moi, quand il a fait très chaud (je ne sais pas si elles boivent) il y a eu une recrudescence de taupinières ou de « ratières ».

    En effet je me suis rendu compte que c’est plutôt des « rats » végétariens(ne mangent ni les oeufs ni les poussins) que j’ai dans mon sol, de mémoire chez les « rats » il y a 400 espèces dont le campagnol, je penche donc pour un animal de ce type.

    Eux pullulent.

    Ils ne me gênent pas mais les voisins ont sûrement des à priori issus des mauvaises réputations liées à certaines bestioles : chauve souris, loups, rats, …

    Les rats étant proches de l’homme (yen a d’autres : cochons, …) , ils peuvent lui communiquer des maladies, mais l’être le plus contagieux pour l’humain n’est-il pas l’humain lui même ?

    Et pis s’ils ne vivent pas au contact de microbes, pourquoi seraient ils porteurs de maladies ? Il n’y a pas d’épidémie en France en ce moment : la peste du moyen âge a été rapportée de l’orient, ensuite les véhicules étaient surtout les humains.

    Je cherche donc un truc pour qu’ils ne pullulent pas sachant que
    –> j’ai une petite centaine de gallinacées, canards, oies,
    –> et que ces gens là ont à manger à volonté
    –> et que les oies et les canards aiment bien manger le soir et la nuit
    –> et que j’ai des handicapés qui ont besoin d’avoir une bouillie à leur disposition.
    On m’a dit que les rats n’aiment pas les cochons d’Inde.

    Savez vous si c’est vrai pour tous les types de rats ? Y compris les campagnols ? Je compte récupérer des cobayes abandonnés lors des grandes vacances et les laisser vivre en liberté dans les parcs de mes poules (si si ça peut vivre dehors toute l’année).

    Connaissez vous d’autres méthodes ?

    NB : nous piégeons les petites bêtes dans des cages et les relâchons dans la forêt, elles ont leur chance …
    Donc tant que les conditions d’assassinat ne sont pas remplies (épidémie, attaque de mes BB, population en surnombre), j’aimerais savoir si vous connaissez des méthodes « répulsives » contre ces animo.

    Merci d’avoir abordé ce sujet, je me sens moins seule.

    • SUBRA Jacques (132 comments) dit :

      Heureusement les mentalités évoluent, pas assez vite à mon sens, il faut être patient. J’ai connu moi aussi ce genre de réponses pas très agréables, mais quand on est persuadé d’être dans le vrai il faut passer outre.
      La taupe est effectivement solitaire ( il doit être difficile des se croiser dans les galeries!!!!) La rencontre avec le mâle se fait pour l’accouplement, puis il repart de son coté ( l’ingrat!) La femelle élève seule ses petits qu’elle chasse une fois sevrés. Les plus gros dégâts sont fait quand une taupe colonise un nouveau territoire. Elle creuse un réseau de galeries et remue beaucoup de terre. Quand les galeries sont faite elle ne fait que les entretenir pour chasser et se fait plus discrète. Elles n’ont pas besoin de boire, les vers contiennent suffisamment d’eau. Leur regain d’activité correspond au nourrissage des petits
      Il est normal que tu sois envahie de rongeurs ( sûrement des mulots ou des campagnols) ils colonisent les galeries creusées par les taupes et profitent de l’abondance de nourriture destinée à la volaille. Les mulots et campagnols sont végétariens et granivores, par contre les rats gris, les rats noirs ou surmulots mangent occasionnellement des oeufs et des poussins. Je ne sais pas si les rats n’aiment pas les cochons d’inde, il faudrait faire l’expérience. J’ai quelques mulots avec les poules, mais il ne sont pas très nombreux, les chats du voisin régulent la population!
      PS: Recette de purin de sureau relevé dans le livre de Bernard Bertran, « sous la protection du sureau », aux édition du Terran. Faire macérer un kg de feuilles fraîches dans 10l d’eau une semaine, filtrer mettre dans les galeries de mulots ou de taupe sans diluer. Renouveler toute les 48h.
      Toutes ces méthodes « douces » ne font qu’éloigner provisoirement les indésirables, il faut apprendre à cohabiter.

    • Carmen (3 comments) dit :

      Bonsoir Agnès , j’habite à la campagne et mon père avait des poules et connaissait le même problème, pour les chasser il mettait une cuillère à soupe de souffre en poudre dans les trous des galeries , mais devait recommencer dans les nouvelles que les rats creusaient..un peu plus loin!!

      • Agnès (11 comments) dit :

        Ah super Carmen, je savais que le souffre éloignait les renards, j’en ai donc acheté pour ça et pour mettre sur les arbres comme antifongique.

        Dans les galeries j’ai déjà essayé les mégots et les excréments humains (TLB) sans résultat : ils nettoient ça à vitesse grand V !

        Les poils je ne sais pas mais je vais essayer. Je peux essayer aussi le purin de sureau (merci Jacques) et le poivre, ainsi que les cochons d’Inde.

  15. Françoise ETIENNE (4 comments) dit :

    « taupechef »c’est ainsi que la marionnette proposait ce soir, dans l’émission TV des Guignols, son plat du jour…en cette période de confusion sur les viandes…
    Nous avons essayé les euphorbes, les narcisses( retrouvées racines en l’air), le piégeur(onéreux, depuis qu’on ne fait plus des manteaux avec les peaux!)
    Pour nous consoler du bosselage du terrain, nous récupérons les taupinières. Ce n’est pas raisonnable quand l’invasion se renouvelle chaque année et que les galeries sont « exploitées » par des rongeurs variés, aussi beaux les uns que les autres….ça fait cahoter la brouette, pour promener les petits enfants!
    Avec le voisinage d’hectares de maïs et de plusieurs noyers, nous nous adaptons..

  16. yvonne (5 comments) dit :

    J’ai des taupes qui ne me dérangent pas trop…. mais depuis leur passage, j’ai des rats taupiers, campagnols, mulots…. qui viennent coloniser leurs galeries. L’an passé, ils ont mangé tous mes céleris raves, tous mes radis… et surtout les racine d’un pommier qui portait déjà bien. Le tronc sous terre était entièrement taillé… presque comme un crayon…. Je n’ai évidement pas eu de carottes n’ont plus… ils m’ont quand même laissé une ligne de pommes de terre….
    Je crois que j’ai une colonie entière… et je suis désespérée. J’ai entendu dire que anciennement on plantait du buis autour des potagers car les rats taupiers, taupes… n’aimaient pas son odeur. Quelqu’un sait-il si c’est vrai????

    • Carmen (3 comments) dit :

      bonjour Yvonne
      Je découvre le site et n’ai pas encore eu le temps de tout lire mais je vais le faire, car je possède un jardin et souhaite passer de la culture traditionnelle à la culture du sol vivant .
      J’ai moi aussi des petits ennuis avec les rat taupiers et j’ai découvert récemment une solution idéale et écologique qui fonctionne à merveille qui à déloger les rats et taupes à 10m de mon jardin [ taupinières nouvelles 10m plus loin ] . trouvé sur le net je vous donne le lien..
      http://www.conseils-coaching-jardinage.fr/2011/11/eliminer-les-taupes-du-jardin/
      J’espère que cela vous apportera la solution à votre souci.
      Amicalement
      Carmen

    • barbara (6 comments) dit :

      de la naphtaline dans les taupinières….les sangliers eux mêmes ont horreur de l’odeur, et même les oiseaux dans mon figuier….si si ils ont un odorat……

  17. pphilippe13 (4 comments) dit :

    Bonjour
    Mon jardin est un grand vignoble où les taupes ne pullulent pas. Elles semblent comme contrôlées .
    Ne serait-ce pas ces rapaces que je vois guetter toute la journée perchés sur les arbres ? Je le pense, comme je me dis que, dans les coins où les taupinières envahissent tout, que ces oiseaux diurnes ou nocturnes doivent manquer.

  18. Marie-Christine JAMES (1 comments) dit :

    Bonjour,
    Comme Yvonne (commentaire 15) j’ai des campagnols. Les dégâts sont importants sur le potager et les plantations d’arbustes et d’arbres. Mon potager est petit, entouré d’un grillage pour le protéger d’un jeune chien. Il y a des trous aussi dans le jardin et je pense qu’ils ont aussi colonisé le compost (bac en bois)
    Comment faire pour s’en débarrasser? sinon pas de potager possible cette année.

  19. James (1 comments) dit :

    Bonjour,
    Mon commentaire vient d’être refusé, soit disant doublons. C’est une erreur.
    C’était sur la présence de campagnols dans un petit potager entouré d’un grillage pour le protéger d’un jeune chien.
    Les dégâts sont tels que je ne peux imaginer faire mon potager cette année.
    Quelqu’un peut-il me donner des conseils?

  20. Isa d'Ecolo-bio-nature (11 comments) dit :

    Bonjour,

    Il m’arrive d’avoir des taupes de temps en temps, mais elles ne restent pas longtemps car le chat leur fait peur. Heureusement, comme il aime jouer avec ses proies, elles arrivent à s’enterrer et disparaître en creusant des galeries avant qu’il ne comprenne qu’elles ne vont pas ressortir de leur cachette.

    Amicalement,
    Isa d’Ecolo-bio-nature

  21. Pernin Philippe (1 comments) dit :

    Bonjour,
    pour tout savoir sur la taupe, achetez La Hulotte, le n° sur la taupe est le 68-69.
    La plus grande rigueur scientifique sous des abords humoristiques:

    La Hulotte | Le journal le plus lu dans les terriers
    http://www.lahulotte.fr/

    pour faire bref, la taupe, faut vivre avec…

  22. franck (29 comments) dit :

    la taupe n’est effectivement pas très envahissante et mise à part les taupinières qui font du mal à la tondeuse, on ne peut rien lui reprocher.
    Ce qui est plus inquiétant ce sont les campagnols et autres mulots ou souris qui ont l’air de proliférer sous le mulch et qui ,je le crains,ne vont faire qu’une bouchée de tout ce que je risque de planter au printemps.J’espère que ma première année de jardinage sols vivants ne va pas se transformer en guerre de tranchée entre ces petites bestioles et moi même.Déjà qu’elles ont élu domicile dans mon abri de jardin dans ma réserve de blé pour les poules.J’ai beau mettre des tapettes ,elles préfèrent le blé au morceau de fromage!!

  23. Sonia (1 comments) dit :

    Les poils de chien dans les galeries?
    Je me souviens avoir lu quelque part que leur odeur éloignait les taupes… Ce qui peut s’entendre, vu qu’elles ont l’odorat fin et que les chiens chassent la taupe (en tout cas le mien, ouvrant des cratères que je ne suis pas sure de préférer aux taupinières…).
    Mais, comment savoir comment réagit la taupe alarmée par l’odeur canine? A sa place, j’irais vite fait disparaître ailleurs… en ne repassant surtout pas sur mes pas, devenus dangereux… c’est-à-dire en creusant d’autres galeries!
    Mais pour ne peut-être plus revenir du tout? Ce qui pose la question : les taupes ont-elles une mémoire meilleure que leur vue?
    Pour ma part, je laisse faire et je sème, je plante trop, à foison, je fais un jardin qui déborde : si une ligne de carottes disparaît, que ce soit sous la dent des limaces, d’un chevreuil, ou par le fait d’une taupe, ce n’est plus rien de grave! Je prévois un jardin qui me nourrisse et moi et tous les vivants qui me font le plaisir (plus ou moins grand) de passer par là.
    C’est normal : ces petites et grosses bêtes bossent pour mon jardin, elles ont bien le droit de prélever : les oiseaux mangent les limaces et les choux. Certaines bêtes n’ont pas bossé mais mangent quand même? Je ne rentre pas dans ces comptes-là : je me nourris de cet écosystème = je nourris cet écosystème.
    Ceci dit, j’ai peut-être la chance de jardiner dans un écosystème équilibré.

    Mais un autre cercle vertueux :
    Plus nous serons nombreux à préserver l’équilibre de notre jardin, plus l’équilibre global se rétablira, plus nous jouirons d’équilibre pour notre propre jardin!

  24. sandrine (13 comments) dit :

    Bonjour Gilles, bonjour a tous. Il n’y a pas de taupes aux Acores mais je vous lis avec toujours autant de plaisir et d’interet et me suis regalee avec grand enthousiasme a suivre cette journée « maraîchage sur sol vivant » du 4 décembre. Je tenais a tous vous remercier, des organisateurs aux participants. Ici, on appelle les petits animaux et insectes « os bichos »… tous les Bichous de mon sol vous salut bien bas! Ils n’ont jamais ete aussi heureux que depuis qu’ils vous connaissent!

  25. roger (5 comments) dit :

    Les cheveux humains contre les animaux sauvages :
    la technique ancestrale et bien connue(en tous cas dans ma région) qui consiste à déposer des cheveux humains(récupérés dans un salon de coiffure par exemple) pour éloigner les animaux sauvages du genre lapins, lièvres et même gros gibiers comme cerfs , biches et chevreuils grâce à l’odeur qu’ils dégagent et à condition d’en déposer suffisamment sur tous les lieux de passage et d’en rajouter régulièrement à mesure que leur efficacité diminue , fonctionne aussi pour les taupes et un peu moins pour les rats car ce sont des animaux très malins et très intelligents . Essayez , ça ne coûte rien , c’est sans danger et c’est naturel .

  26. THENON (3 comments) dit :

    Bonjour,
    Et bien ici j’ ai une super taupe qui m’aide au jardin et sans elle, vu la pénibilité de cette terre argileuse chargée de cailloux, il me serait encore bien plus difficile de jardiner, alors à toutes les taupes : Merci pour ces milliers de coups de pattes qui aèrent, ameublissent et drainent nos sols et pour toute cette terre finement travaillée que perso’ je récupère pour mes plantations (ce qui m’a terriblement aidée avec tout ce qu’il me fallait planter cet automne), n’omettant pas à chaque fois (la politesse c’est un minimum tout de même) de dire merci à ma copine Taupinette à chaque récolte de « sa » terre. Super ma Taupinette, qui soit dit en passant travaille elle, chaque jour et mieux que moi… au passage j’ai aussi constaté qu’il est vrai qu’elle contourne soigneusement mon massif de bulbes ?!… (narcisses, jonquilles, iris bleus, crocus, jacinthes etc…), et pour en avoir ramassée une perdue au milieu d’une petite route, je peux dire que j’ai adoré cette fragile et légère petite boule de poils. N’arrivant plus à avancer sur le goudron elle allait finir sous les roues d’un quelconque véhicule, j’ai eu la chance de la remettre au bout d’un pré un peu à couvert, j’espère que depuis elle à creusé plein de galeries et croqué des tas de grosses larves de toutes les couleurs. NB: à aucun moment elle ne m’a sauté à la gorge pour me dévorer, donc aucune angoisse à avoir pour les plus craintifs, c’est très doux et gentil une taupe. Prenons-les comme associées, pas comme ennemies, en plus pour elles pas de déclaration à l’ URSSAF, donc pas de charges sociales, de chèque emploi-service etc… c’est tout bénéf’ !!!
    Signé : une vieille taupe ! héhéhé !!!

  27. […] à l’article de Jacques sur les taupes, de nombreuses personnes m’ont questionné au sujet des rongeurs, bien plus problématiques […]

  28. lakoi (9 comments) dit :

    bonjour,
    pour piéger les taupes .il existe un piège peu cher et très efficace:le piège « putanges ». Il est cuivré. Il se vend en jardinerie ou à certains camions d’outillage.Achetés par 2 avec une clé en galva,la dépense ne devrait pas dépasser 10€.
    Pour les utiliser,il faut les attacher avec de la ficelle synthétique :prendre des brins fins pour relier les tentes au piège,et une ficelle plus grosse attachée à un piège ,qui passe dans la boucle de l’autre et se termine par un bout de plastique ou tout autre objet qui rendra bien visible l’endroit du piégeage.
    Il faut raser la taupinière et rechercher la galerie qui doit avoir 2 directions(ne pas piéger si c’est un carrefour). Agrandir suffisamment le trou,nettoyer les galeries,placer les pièges dos à dos,les griffes vers le haut,recouvrir et étancher très bien le trou en veillant à ne pas mettre de matières sur les pièges.Puis ouvrir 1 taupinière avant le trou et 1 autre après:la taupe n’aimant pas les courants d’air elle ira boucher le premier trou puis passera par les pièges pour aller fermer le second.
    Pour les mulots et autres rongeurs;prenez une bouteille plastique à gros goulot bien sèche ,mettez du raticide dedans et placez-la près des galeries de rongeurs.Le raticide sera à l’abri des animaux domestiques et de la pluie .

    • barbara (6 comments) dit :

      et le chien qui mange un animal empoisonné meurt dans d’atroces souffrances ….çà vous plairait de voir votre chien la langue crochetée sur les dents faire des bonds à renverser les meubles, pupille dilatée ? je sais de quoi je parle , mon chien de 40kgs en a réchappé de justesse car son coeur a tenu….exceptionnellement…..

  29. Thenon (3 comments) dit :

    Piéger la taupe… si au moins c’est pour relâcher cette petite taupe trop souvent mal aimée et incomprise dans un lieu approprié ou elle vivra en paix… pas de problème. Avec un peu de lecture sur les forums on trouve des astuces, plus ou moins bonnes certes, (merci au passage aux pacifistes) ils laissent une chance à cet animal « utile » ayant, lui au moins, le mérite de ne pas détruire ou polluer l’environnement, si ce n’est d’un rendu visuel de nos très chers territoires devenus privés sans que l’on s’acquitte d’un droit de passage à la gente animale présente bien avant nous, soit dit en passant. En maître du monde que nous pensons être, nous voilà rendu à polémiquer sur nos petites amies les taupes alors qu’en parallèle nous polluons absolument tout…et elles rien ! Comme lu dans des commentaires, laisser des espaces de compost et d’amas de feuillages dans des secteurs du jardin que nous voudrons bien lui céder gracieusement, on effectivement pour effet de l’attirer et nous offre de belles récoltes de terreau en plus de son coup de patte salvateur. Je l’ai testé et approuvé, cela ne veut pas dire qu’elle n’ira pas ailleurs de temps en temps mais ça la canalise bien… Maître Taupinette, avocate es Taupes. 😉

  30. vincent (4 comments) dit :

    Les chats restent je pense les meilleurs répulsif naturels contre les taupes, ils permettent à la fois de les effrayer , sans pour autant causer du tord à l’écosystème 😉

  31. TAUPIER (1 comments) dit :

    Bonjour,
    En cas de forte infestation de taupinières, vous pouvez faire appel a un piégeur de taupes professionnel, « le taupier »

    Un site intéressant avec des vidéos pour apprendre a piéger les taupes

    http://www.taupegreen.com

    Bonne chasse

    jerome Dormion
    Taupier officiel du chateau de Versailles

  32. Annie (1 comments) dit :

    Perso, je pense qu’il ne faut pas s’en faire si Dame Taupe prend ses quartiers chez vous, et pour relativiser la chose, il vous suffit de confectionner des petits drapeaux que vous plantez sur chaque monticule. Bon d’accord ça ne résoudra pas votre problème (mais en est-ce vraiment un ?) mais ça fera tellement joli dans votre pelouse et vos petits enfant adoreront la déco. Et c’est tellement beau une taupe… moi je préfère admirer les prouesses de la nature. Qui sait si un jour Dame Taupe ne fera pas partie des espèces en voie de disparition.

    • THENON (3 comments) dit :

      Merci Annie !
      La fédération des Taupinettes en grand danger vous en est reconnaissante. Tous comme nos précieux alliés : les vers de terre car j’en profite pour relancer l’information au cas où elle vous aurait échappé : L’invasion des plathelminthes terrestres.
      Pour ce qui est de la disparition des taupes elle est donc déjà programmée via les plathelminthes terrestres qui ont commencé leur envahissement depuis plusieurs années, provenance estimée :
      La Nouvelle-Zélande.
      Résultat de ce schéma, la destruction de nos vers de terre si précieux, une ressource alimentaire de nos amies les taupes et autres créatures de notre écosystème déjà lourdement menacées par nos activités, que dire des hérissons…
      Conséquence avérées de cet envahisseur dans certains secteurs en Grande-Bretagne, vers de terre en berne, la taupe devenue rare, au risque d’en ravir certains, mais qu’ils n’oublient pas que c’est un résultat apparemment imputable à la disparition de nos alliés vers de terre. Nos sols en souffriront donc gravement, tout comme nos cultures déjà malmenées par nombres d’excès, et en conséquence : nous autres humains, mais c’est encore un autre débat pour quelque uns.
      Toute disparition crée une faille. Les Plathelminthes terrestres s’y faufileront bien plus aisément.
      Prenez-le temps de consulter toutes les informations du professeur Jean-Lou Justine’s.
      En passionnés de jardin que vous êtes, tout comme moi, et même si nos avis divergent sur certains points, je veux croire que vous aussi serez interpellés et désireux de mieux comprendre les enjeux via cet arrivant indésirable. Soyons tous attentifs et solidaires pour lutter harmonieusement contre cette créature, si c’est possible. Respectons les consignes de sécurité afin de protéger les êtres qui nous entourent en raison de la toxicité du mucus recouvrant avantageusement ces « bestioles » tout en permettant au professeur Justine’s d’obtenir le maximum d’informations sur ce sujet.

      Un site à découvrir :
      – Le plathelminthe terrestre – le site du ver de terre ou lombric commun
      – Plathelminthe terrestre invasif – Jean-Lou Justine’s Home Page
      https://sites.google.com/site/jljjustine/plathelminthe-terrestre-invasif‎
      Plathelminthes terrestres invasifs en France – page créée par Jean-Lou Justine.
      le lien court:
      http://bit.ly/Plathelminthe

      Infos complémentaires sur les plathelminthes mais aussi d’autres visiteurs :
      http://www.scoop.it/t/entomonews
      (http://www.scoop.it/t/entomonews/?tag=esp%C3%A8ce+introduite)

      A vos claviers, nombre de sites relatent les infos sur les « Plathelminthes ».

      Il ne sert à rien de se voiler la face, un jour ou l’autre il faudra trouver des solutions.
      N’attendons pas que les autres prennent nos responsabilités, que les situations deviennent intolérables, pensons à l’avenir de nos descendants, sinon pourquoi leur avoir donné le jour ?
      Cassi83

      • Gilles Domenech (840 comments) dit :

        Cette problématique est en effet très préoccupante, merci pour ton commentaire très bien documenté ! Je ne connaissais pas le site de Jean Loup Justine, je vais le mettre parmi mes liens.

  33. JOLY (2 comments) dit :

    Pour chasser taupes et mulots j’incorpore un peu de tourteau de ricin à la terre que je veux préserver de leur visite.
    ça marche très très bien . L’essayer c’est l’adopter .

  34. Mende (1 comments) dit :

    J’en ai tuée hier, coup de bêche alors qu’elle faisait une taupinière. les pièges putange n’avaient pas fonctionner.

    • barbara (6 comments) dit :

      eh bien moi je serais dégoûtée de tuer une taupe de quelque façon que ce soit, je préfère encore qu’elle me bousille un coin de jardin….ma vie ne dépend pas de quelques légumes…et la beauté d’une taupe , son pelage, ses petites « mains » griffues, tout çà vous laisse froid? je vous laisse admirer vos carottes et vos poireaux…..Vous me faites penser à ceux qui tuent les loutres pour protéger leurs carpes !

  35. Thierry (5 comments) dit :

    hello à tous
    j’ai deux chattes, dont une qui attrape bcp de rongeurs et qqs oiseaux, ce matin elle a ramené la taupe qui faisait bcp de dégats dans le jardin. Elle ne l’a pas mangée…donc bilan pas terrible pour la taupe…
    Donc je confirme que les chats chassent les taupes, ce qui m’arrange car je voulais éviter les pièges ou produits chimiques qui n’entrent pas ds mon jardin.

  36. Piège à taupe (1 comments) dit :

    Sinon je crois qu’il existe des fumigènes à placer dans les trous si on ne veut pas les tuer. C’est clair que les massacrer à coup de bèche est plutot barbare :(

  37. Valérie-Anne Hugé (1 comments) dit :

    Mes voisins, après des années de lutte inefficace, viennent de trouver la SOLUTION RADICALE : la tondeuse-tortue, celle qui tond tout le temps et toute seule. Il semble que les taupes détestent être ainsi dérangées tout le temps. Mais ils y ont perdu beaucoup plus qu’il n’y ont gagné : les galeries vides ont été rapidement colonisés par des rats et campagnols, qui ont mangé les racines de leur potager et tué plusieurs arbustes en seulement 3 mois. Comme quoi, la taupe c’était pas si mal…

  38. pascal (2 comments) dit :

    Bonjour
    J’ai un piège tres efficace pour les taupes .C’est le piege de Cauet on le trouve sur internet tres simplement (il est redoutable) A utiliser avec MODERATION
    J’ai commence a faire une parcelle de jardin sur sol vivant(en creation ) et les taupes sont arrivées dans cette parcelle en faisant des montagne (ça recouvre par endroit le mulch )
    Je pense que c’est tres bien bien pour labourer a ma place !! Auriez vous des infos a ce sujet ??? Pour l’instant je les laisse faire ça me parrait interressant .Des commentaires a ce sujet n’hésitez pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.