fermer la fenetre

Recevez la lettre d'informations de Jardinons Sol Vivant !

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Afin de choisir au mieux les plantes de couvertures que vous allez implanter, cette page vous propose un tableau comparatif de toutes les plantes proposées dans la boutique, un rappel des doses de semis en pur pour chaune d’elle et quelques indications si vous souhaitez réaliser des mélange.

Choisir les espèces en fonction de la saison et de leurs caractéristiques

Le premier critère pour choisir vos espèces est la saison. On peut définir six cycle principaux de couvert au potager : Les cycles de printemps, d’été, d’automne à cycle court, d’automne hiver à cycle long et d’hiver ainsi que les vivaces et bisannuelles qui occupent le terrain plus d’une année.

Les cycles de printemps

Ce sont des court allant de la sortie de l’hiver à l’implantation des cultures d’été en mai-juin. il peuvent comporter les espèces suivantes : moutarde blanche, moutarde d’Abyssinie, lupin, fénugrec, radis chinois, phacélie, pois fourrager, vesce commune de printemps.

Couverts d’été

Ce sont des couverts que l’on implante à partir d’avril et jusqu’au début de l’été pour produire de la biomasse et.ou des fleurs mellfères dans les zones non cultivées du jardin, les plantes qui sont susceptibles d’entrer dans la composition de ces couverts sont notament : fénugrec, moutarde blanche, moutarde d’Abyssinie, nyger, phacélie, sarrasin, sorgho, tournesol, radis chinois, trèfle de Perse, vesce commune de printemps.

Couvert d’automne à cycle court

L’idée ici est d’implanter des végétaux en fin d’été pour qu’ils soient détruits par le gel en hiver. Les plantes intéressantes ici sont : le fénugrec, le lupin, la moutarde blanche, la moutarde d’Abyssinie, la phacélie, le radis chinois, le sarrasin, le trèfle de Perse. Attention toutefois, plus votre climat est doux en hiver, plus le risque de voir ces espèces passer l’hiver est important !

Couvert d’automne hiver à cycle long

L’implantation a lieu également en fin d’été mais dans le but de conserver le couvert jusqu’au printemps suivant et le détruire après floraison (fin avril début mai). Les plantes à choisir ici sont parmi : avoine, colza, féverole, navette, orge, pois fourrager, seigle, trèfle incarnat, vesce commune d’hiver.

Couvert d’hiver

Les plantes sont ici installées suite aux dernières récoltes des cultures d’été en octobre voire novembre pour être conservées jusqu’à fin avril début mai comme précédemment. il peut s’agir de : avoine, féverole, orge, phacélie, pois fourrager, seigle, vesce commune d’hiver. En climat doux on pourra aussi y ajouter : fénugrec, moutarde blanche, moutarde d’Abyssinie, lupin notamment.

Les vivaces et bisannuelle

Ces plantes doivent rester en place plus d’une année pour donner leur plein potentiel, leur rôle est soit agronomique (décompaction) soit la production de biomasse à valoriser pour mulher les plantes cultivées. Dans ces registres on trouve dans la boutique : Chicorée fourragère, luzerne commune, sainfoin (en terrain calcaire !) et trèfle blanc nain. Ce dernier peut aussi être utilisé au potager comme couvre sol ou pour enherber les allées.

EspèceRésistance au gelArchitecture aérienneArchitecture racinaireDose de semis (g/10m²)
Avoine d’hiverBonneRamifiéeFasciculée100
Chicorée fourragèreBonneDresséePivotante profonde2
Colza FourragerBonneRamifiéePivotante12
FénugrecMoyenneRamifiéePivotante et fasciculée30
FéveroleBonneDresséePivotante140
LupinMoyenneDresséePivotante170
LuzerneTrès bonneRamifiéePivotante25
Moutarde blancheMoyenneDresséePivotante10
Moutarde d’AbyssinieMoyenneDresséePivotante12
Navette fourragèreTrès bonneRamifiée bassePivotante à facsciculée profonde10
NygerNulleDresséePivotante12
OrgeBonneDresséeFasciculée150
PhacélieMoyenneRamifiéeSuperficielle à fasciculée10
Pois fourragerBonnelianeFasciculé70 à 100
Radis chinoisMoyenneBassePivotante profonde8
SainfoinTrès bonneRamifiéePivotante150
SarrasinNulleDressée  75
Seigle fourragerTrès BonneDressée à ramifiéeFasciculée à fasciculée profonde90
sorgho fourragerNulleDresséeFasciculée profonde 25
TournesolNulleDresséePivotante profonde40
Trèfle blancTrès bonneRamifiée basse 5
Trèfle incarnatBonneDressée à ramifiée, parfois basse.Fasciculée à fasciculé profond15
Trèfle de PerseFaibleRamifiée 15
Vesce communeMoyenne à bonnelianeSuperficielle20 à 50
Tableau comparatif des propriétés des plantes de couvertures proposées dans la boutique.
En cliquant sur l’espèce vous aurez un descriptif plus détaillé de la plante, ce tableau a surtout vocation à faire un comparatif rapide.
Etabli d’après Thomas et Archambeaud et les données du fournisseur.

Parmi les espèces qui ont des exigences particulières en matière de sol, citon notamment le lupin qui ne supporte par les sols calcaires et à l’inverse le sainfoin qui exige des sol de pH>7,5. La luzerne préfère également les sol non acides mais peut être implantée dans de tels sols si elle est enrobée de carbonate de calcium et inoculée avec des bactéries fixatrices d’azote. Le fénugrec a aussi une préférence pour les sols calcaires ou tout au moins non acides.

Mélange d’espèces et implantation

Mélanger plusieurs espèces est fortement conseillé pour maximiser la biomasse des couverts mais aussi pour pour mettre toutes les chances de son côté : si une espèce prends mal, d’autres occuperons le terrain et il est souvent difficile de savoir à l’avace quelle seront les espèces qui se plaieront le mieux sur notre terrain !

Afin de réaliser de tels mélanges, il vous suffit de prendre la dose en pur et la multiplier par le ratio de cette plante que vous souhaitez avoir dans le semis.

Par exemple si vous souhiatez mélanger à part égale du pois fourrager Assas (100 g/10m² en pur), de la féverole (140 g/10m² en pur), de l’avoine (100 g/10m² en pur) et de la moutarde ((10 g/10m² en pur) :

  • La dose de semis du pois sera 100 x 1/4 = 25 g/10m²
  • La dose de semis de la féverole sera 140 x 1/4 = 35 g/10m²
  • La dose de semis de l’avoine sera de 25 g/10m² (identique au pois)
  • La dose de semis de la moutarde sera de 10 x 1/4 = 2,5 g/10m²

Bien sûr vous pouvez aussi favoriser une espèce par rapport à une autre en augmentant sa proportion. Si dans le mélange précédent, vous souhaitez avoir plus de féverole par exemple, vous pouvez choisir un mélange avec 40% de féverole et 20% de chacune des autres espèces. Le calcul de la dose se fera exactement de la même manière en remplaçant 1/4 par 0,4 pour la féverole et 0,2 pour les autres espèces.

Au moment du semis toutefois, il est préférable de ne pas mélanger toutes les espèces ensemble mais uniquement celles dont la profondeur de semis est la même. Dans l’exemple ci-dessus, le pois et l’avoine sont semé à 3 – 4 cm de pronfondeur. La féverole quant à elle donnera mieux si elle est enfouie entre 6 et 8 cm alors que la moutarde devra être enfouie très superficiellement.

On pourra par exemple semer la féverole à la volée et l’enfouir avec un croc à fumier, puis semer l’avoine et le pois et les enfouir au râteau le plus profondément possible ou avec des coups de croc plus superficiels qu’avec la féverole et enfin semer la moutarde en l’incorporant très légèrement au râteau.

Graines à enfouir très superficiellement (<1,5 cm)Chiorée, colza, luzerne, moutardes, navette, nyger, phacélie, radis, trèfles
Graine à enfouir modérément (3 – 4 cm)Avoine, fénugrec, lupin, orge, pois, sarrasin, seigle, sorgho, tournesol, vesce
Graines à enfouir profondément (6 à 8 cm)Féverole
Tableau résumant les profondeurs d’enfouissement des espèces proposées sur la boutique.