Les graines des légumes exigeants en chaleur ( tomates, poivrons, piments, aubergines…) ont besoin d’une température de 20 à 25° pour leur germination. Si l’on ne dispose pas d’une serre chauffée, il faut créer une zone chaude artificielle. Voici comment je procède pour monter une couche chaude :

Dans ma serre tunnel de 48m2 j’ai creusé une fosse de 1mx2m rehaussée par des planches pour obtenir une profondeur totale de 70cm.

préparation de la couche chaude : la fosse est comblée par un mélange

préparation de la couche chaude : la fosse est comblée par un mélange de déchets verts tassés.

Je remplis cette fosse de fumier de cheval pailleux mélangé à des déchets verts ( tontes + brf frais ) que je tasse pour provoquer une fermentation ensuite je termine par une épaisseur de 5cm du compost récupéré de la couche de l’année précédente.

ce mélange est ensuite recouvert par une couche de compost.

Ce mélange est ensuite recouvert par une couche de compost.

La température peut monter à 35-40°, quand elle se stabilise autour des 25° je pose mes godets de semis sur ce matelas chauffant, la température peut se maintenir plus d’un mois autour des 20°.

Lorsque que la température convient, on peut y installer les semis en godets !

Lorsque que la température convient, on peut y installer les semis en godets !

En cas de froid et la nuit une bâche plastique recouvre la couche pour protéger les semis.

Je monte la couche chaude vers la mi-mars, car chez moi, sur le plateau à 380m d ‘altitudes, on ne peut pas planter à l’extérieur sans risques avant le 15mai. Les plants sont repiqués une première fois dans la serre avant leur mise en place définitive en pleine terre.

Jacques Subra


Tagged with →  

14 Responses to Comment monter une couche chaude ? Par Jacques Subra

  1. Marc (131 comments) dit :

    Merci à Jacques Subra de nous faire partager ses connaissances et son savoir faire !
    Amicalement.
    Marc

    • GOMISRen (9 comments) dit :

      Merci à Jacques Subra de dévoiler son expérience: je fais tous mes semis:Cette année j’ai utilisé la serre d’un ami, lui causant quelques gènes: mais en fin d’année je pense élaborer ma couche chaude suivant les éléments conseillés ci joint.
      Cordialement,
      René

  2. Daniel (7 comments) dit :

    Merci pour ces conseils.
    Mais une fois que les tomates sont germées, les laissez-vous sur la couche chaude,
    ne risquent-elles pas de partir en fil ?
    Merci d’avance de préciser.
    Cordialement
    Daniel

    • SUBRA Jacques (130 comments) dit :

      Bonjour Daniel
      Je repique les plants en terre dans la serre quand il font environ 7 à 8cm et je les enterre au ras des premières feuilles. Cela leur permet de faire des racines sur la tige et d’être plus trapus. Pour ne pas  » filer  » les plants ont besoin de beaucoup de lumière, cela arrive quand on fait les semis à l’intérieur de la maison près d’une fenêtre par exemple. Une véranda bien exposée peut être une bonne solution.

  3. florence (13 comments) dit :

    Bonjour ,j’aimerais savoir au bout de combien de temps la temperature passe de 45° a la temperature ideale??? ceci afin de preparer cette couche au bon moment ,quelle ne soit n’y trop chaude ,n’y trop froide au moment de semer que nous impose notre chere lune !! Merci

    • SUBRA Jacques (130 comments) dit :

      Bonjour Florence
      Difficile de te répondre, il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte. Cela dépend du volume de la couche et des matériaux employés. Si tu met en majorité du « vert » , tontes et brf frais par exemple, la température montera très vite et descendra autour des 25° au bout de huit à dix jours. Par contre elle risque de ne pas se maintenir très longtemps car elle « brûlera » vite ses calories.Dans mon cas avec un châssis de 1m x 2m x 0,70m soit environ 1,4m3 je met deux tiers de fumier de cheval pailleux et un tiers de tontes et BRF frais. La température monte lentement ( une semaine ) à 30/35° puis redescend à 25 en 5/6 jours et se maintient environ un mois au dessus de 20°.
      Comme pour le jardinage, l’expérience est la meilleure école. Il faut essayer et si c’est possible demander conseil à un voisin jardinier.
      Amitiés jardinières
      Jacques

  4. s (1 comments) dit :

    Bonsoir Jacques,
    Merci pour cette technique que je vais pouvoir mettre en application.
    Est-ce que je peux mettre ton article sur mon blog pour informer mes ami(e)s ? lepartagedinfos.blogspot.fr

    • SUBRA Jacques (130 comments) dit :

      Bonsoir
      Mon but étant de faire partager gracieusement au plus grand nombre mon expérience je ne m’oppose pas à une diffusion élargie. Par contre il faut demander à Gilles son accord car il est gérant du blog. Je pense qu’il ne s’y opposera pas à condition de mentionner la source  » blog jardinons sol vivant »

  5. […] Comment monter une couche chaude ? Par Jacques Subra. Les graines des légumes exigeants en chaleur ( tomates, poivrons, piments, aubergines…) ont besoin d’une température de 20 à 25° pour leur germination. […]

  6. DANISNOP (5 comments) dit :

    Merci pour ces infos claires et précises . ça sent le professionnel ! Je me lance cette année , ça chauffe en ce moment , et dès que possible je vais tenter de produire des pousses de patates douces que je planterai vers le 15 mai .

  7. […] L'encyclopédie des arbustes pour les haies. Les boutures. Bien marier les légumes entre eux. Comment monter une couche chaude ? Par Jacques Subra. […]

  8. thierry (5 comments) dit :

    Bonjour .
    Et pourquoi ne pas semer directement dans la couche chaude ?
    et repiquer ensuite , ca me parais plus judicieux .

  9. […] la couche chaude pour les semis et les plants précoces qui y seront installés dès le début du mois de février. […]

  10. […] Et pour si vous voulez en savoir plus sur le jardinage bio ou bien débuter dans ce domaine, rendez-vous ici. Comment monter une couche chaude ? Par Jacques Subra. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.