Un nouvel article de Jacques Subra qui vous parle cette fois-ci de plantes à avoir dans tous jardin en raison des services qu’elles peuvent rendre !

Je viens vous parler aujourd’hui de trois plantes compagnes qui sont pour moi indispensables dans le jardin

L’Ortie

Plante aux mille vertus, en cuisine, en extrait fermenté, ( purins ) en paillage,à la ferme autrefois on la hachait menu pour nourrir canetons et oisons mélangée à du son et des pommes de terre cuites écrasées. C’est une plante rudérale, elle aime la proximité des humains et colonise les ruines et les friches. Hélas pour elle, son handicap, elle est piquante et l’homme n’a de cesse de la détruire. S’il savait, l’ignorant, que sous ses dehors agressifs elle cache des trésors infinis!

Je l’ai installée dans mon jardin depuis de nombreuses années, et certains visiteurs doutent de ma santé mentale quand je leur en fait part !

Une coccinelle sur des feuilles d'orties.

Une coccinelle sur des feuilles d’orties.

La Consoude

Produit une végétation abondante que l’on peut faucher plusieurs fois par an. Sa racine puissante peut descendre à plus d’un mètre pour puiser les éléments minéraux profonds. Je l’utilise beaucoup en couverture du sol. Les premières années, je la hachais, maintenant je pose les tiges entières sur le sol entre les rangs de légume, elle se décompose rapidement et enrichit le sol. Sa teneur en potasse est importante.

L’extrait fermenté s’utilise comme l’ortie, souvent je mélange les deux en arrosage.

En cuisine j’en met dans les soupes, avec des blettes et de l’arroche rouge elle remplace avantageusement les épinards. Il faut veiller à ne pas en consommer trop souvent et en trop grande quantité car elle contient un alcaloïde qui peut être toxique à haute dose pour le foie.

Les bourdons adorent ses fleurs. Certains, qui ne peuvent atteindre le nectar car leur trompe est trop courte, percent un trou sur le coté de la fleur pour pouvoir butiner.

Planche de consoude en pleine floraison (fleurs violette)

Planche de consoude en pleine floraison (fleurs violette)

La Bourrache

Elle illumine le jardin avec ses fleurs bleues en étoile, les abeilles l’adorent, au printemps c’est une véritable ruche qui envahit le jardin. Pour moi elle sert d’engrais vert spontané, il y en a partout. Quand elle gêne, il suffit de la couper au raz du sol et la laisser sur place en couverture. Elle est envahissante mais facile à maîtriser. Sa tige creuse gorgée d’eau produit une masse importante de matière organique et en se décomposant sa racine attire de nombreux vers de terre.

Certains consomment les fleurs, j’utilise les jeunes feuilles dans la soupe ou en mélange avec les épinards.

J’espère que se petit résumé vous donnera envie d’en savoir plus et d’accueillir ces nouvelles amie dans votre jardin.

?

Bourrache en fleurs

Tagged with →  

32 Responses to Les trois incontournables au jardin sol vivant par Jacques Subra

  1. serge (9 comments) dit :

    Merci beaucoup !
    Ces rappels sont très utiles.
    Serge

  2. Kim (4 comments) dit :

    Où trouver des semences de ces 3 plantes ?

    • Kim (4 comments) dit :

      Où trouver des graines de ces 3 plantes peu répandues en Provence ( sauf peut être la bourrache ?

    • DANISNOP (5 comments) dit :

      Facilement dans la nature pour l’ortie , la bourrache et la consoude courante , mais plus difficile pour la consoude BOCKING 14 ( la meilleure et la moins envahissante ) qui ne se reproduit que par plantation de fragments de racines , les graines étant stériles . Je peux en fournir moyennant le rbt. des frais de port .

      • anthime gisèle (1 comments) dit :

        bonjour, je suis intéressée par un envoi de consoude avec rembt des frais d’envoi .
        Dites moi combien je vous envoie un chèque et mon adresse.
        si c »est possible merci d’avance.
        Gisèle

  3. chantal (20 comments) dit :

    pour avoir ces plantes , il faut quand même un grand jardin……..elles sont plutôt envahissantes, non? moi je me contente d’en cueillir en pleine nature.

  4. moatti (1 comments) dit :

    le cake à l’ortie est un véritable régal; à déguster sans restriction

  5. carlier (112 comments) dit :

    bonsoir,

    les graines d’ortie c’est amusant à faire lever, il faut au moins être agronome pour cela … Il y a bien plus simple et pour implanter et pour maitriser…

    La Bourrache se vend en conserve en verre, dans les pays pas acculturés :

    http://recettes.de/bourrache

    Même si je connait ceci :

    http://lesjardinsdulaveu.blogspot.fr/2012/04/filets-de-consoude-sole-vegetale.html

    le gros de la production c’est pour mes poules d’une part et d’autre part, pour, en certains lieux, permettre un certain fonctionnement du sol …

    amicalement
    Bertrand

  6. Cachat (1 comments) dit :

    Enfin quelqu’un qui fait ce qu’il dit.
    laissons de côté l’ortie, facile à trouver et dont je fais du purin.
    J’ai lu de nombreuses fois que la consoude serait très utile dans mon verger.
    J’ai cherché des graines ou des plants. Rien. Personne ne connait !
    Alors la seule question qui vaille, en tout cas pour moi, est :
    — ces plantes sont-elles ou peuvent-elles s’adapter au climat méditerranéen, en Provence ?
    — corollaire : peuvent-elles vivre sans être arrosées régulièrement, mieux, en se satisfaisant de l’eau du ciel ?
    ex : mes orties font grise mine dès le milieu du printemps ; je les arrose de temps en temps l’été ; elles repartent en fin d’hiver.
    et … dernière question : qui en vend : graines ou plants ?
    Dans l’attente de réponse.
    Cordialement.
    Elisabeth

    • franck 06 (1 comments) dit :

      J’ai planté de la consoude dans l’arrière pays niçois,a l’ombre,et je la coupe deux ou trois fois de mars à octobre,sans entretient.Je peux vous envoyer gratuitement des racines de BK14, non envahissante.(2m²suffisent pour un jardin de 500m²).
      Si intéressé me contacter par mail (jardiborg@gmail.com).

      • Jacqueline 33 (3 comments) dit :

        Franck 06
        J’ai de la consoude officinale assez envahissante. La BK 14 est-ce la consoude de Russie ? Merci pour la réponse.

    • Jacqueline 33 (3 comments) dit :

      J’avais trouvé de la consoude officinale à Jardiland, en pot. Quant à la bourrache je l’ai eu vu en graine. Mes premières graines faisaient parti d’un mélange qui attire les abeilles et elles se resème spontanément. Dans quel département êtes-vous ?

    • Subra Jacques (132 comments) dit :

      Voir réponse à Kim

  7. Jacqueline 33 (3 comments) dit :

    Il n’est pas obligatoire d’avoir un très grand jardin, le mien fait 500 m dont 30 m² de potager. Personnellement je les ai plantées en périphérie du potager. La bourrache se resème toute seule et la consoude officinale aussi, en plus elles attirent les abeilles et l’on peut en consommer les jeunes feuilles.
    J’ai aussi des orties, très bonne plante qui fait merveille contre les allergies. Pour en avoir il faut prendre un morceau de racine et le planter dans un endroit plutôt ombragé.

  8. tony (2 comments) dit :

    Bonsoir,

    J’ai personnellement ces trois plantes dans mon potager. La consoude cependant depuis peu. Ce n’est pas le cas de l’ortie, puisque depuis 3 ans, je le gagne sur elles et il s’avère qu’elles sont plutôt difficile à limiter. Mais oui,il faut les garder notamment également pour la diversité en faune qui s’en nourrisse.

  9. Mirentxu (1 comments) dit :

    Mais oui, ces trois plantes sont une bénédiction dans le jardin, elles poussent toutes seules et son faciles à gérer (un petit bémol pour l’ortie qui a tendance à se dissimuler et piquer les jambes quand on veut jardiner en short…) Moi aussi je lui ai fait un coin dans le jardin, c’est un régal en risotto au printemps, je ne la laisse pas grandir et j’ajoute ses branches au potager, comme les branches de consoude. La bourrache se ressème partout, c’est un émerveillement, j’en ai jeté quelques graines sur une plate bande il y a seize ans et maintenant elle illumine tout le jardin de ses fleurs bleues et roses. Bonne idée de la couper à ras plutôt que d’arracher la racine, très profonde, ce qui bouleverse l’équilibre des plantes tout autour. c’est une nouvelle habitude à prendre, laisser les racines se décomposer.
    Je n’ose pas consommer la consoude, mais elle est parfaite en purin mélangée à l’ortie. Les jeunes feuilles de bourrache sont délicieuses comme les épinards, il suffit de les ébouillanter pour ôter les poils piquants.
    Et non, point n’est besoin d’un grand jardin pour avoir un petit coin de sauvagerie! Les insectes qui en sont friands vous récompensent au centuple de ne pas trop faire le ménage!

  10. solange (4 comments) dit :

    Bonjour,
    Je vous conseille d’aller sur le site du jardin de Jenny, elle est super sympa, donne de bons conseils, son mari cultive la consoude et elle permet gratuitement de charger le p.d.f sur la consoude.
    J’ai acheté de la consoude que je consomme en petite quantité dans mes jus et je l’utilise en paillage, je vais lui commander une autre variété de consoude dont se régalent les poules et les oies.
    Je vis sur un hectare de terrain avec un grand jardin, des serres, des oies, bientôt des poules je me forme pour être le plus possible en permaculture mais c’est un peu difficile pour moi que d’entretenir seule un hectare.
    Bon courage, ces trois plantes sont vraiment une merveille, le pissenlit aussi mais ça dure moins longtemps.
    Solange

  11. Fred N. (2 comments) dit :

    Merci Jacques pour ce rappel !

  12. élisabeth (6 comments) dit :

    merci beaucoup pour les bonnes idees concernant la bourrache qui m’envahit un peu ms que je ne vais plus voir de la meme maniere
    élisabeth

  13. Raffa (1 comments) dit :

    Bonjour, grand merci pour ce rappel.

    Quelques précisions et nuances cependant : j’ai installé la grande consoude de Russie dans un petit jardin de ville. Effectivement c’est une plante très facile, très grande, qui produit beaucoup et qui fleurissait 2 fois l’an. Idéale pour le mulch. Cependant j’ai décidé de l’éliminer (compter 2 ans min.) pour la remplacer par la consoude officinale. Plusieurs raisons : la consoude officinale est plus comestible (toxicité potentielle de la grande consoude), la consoude officinale nourrit beaucoup plus d’espèces locales (ceci étant les fleurs de la grande consoude attirent de nombreux insectes) et…

    Cette grande consoude qui devait être stérile a fait des graines fertiles en un peu moins d’une dizaine d’années (d’abord 1 plant de plus, puis 4 cette année). Par ailleurs elle est tellement grande et massive qu’elle prenait beaucoup trop de place. Je pense qu’elle est idéale au pied des arbres et pour des exploitations importantes à condition qu’elle soit coupée avant la formation des graines, mais je pense aussi que notre consoude est tout aussi intéressante à tout point de vue.

    Et c’est en général ce que je constate. Pourquoi vouloir aller chercher très loin des plantes « recommandées » par ci par là (j’ai installé la consoude de Russie parce qu’elle était recommandée en permaculture…), alors que les plantes locales ont souvent tout autant si pas plus à offrir ? Il y a toujours des plantes intéressantes autour de soi.

    Voilà un tout petit bémol :) (et merci encore).

  14. Christophe G (51 comments) dit :

    Bonjour,

    Je me demande si cette année,
    d’avoir un puits ou une source dans son jardin,
    n’est pas incontournable ?

    • Marc (131 comments) dit :

      Je crois qu’avec le changement climatique ça va être de plus en plus important de de bien faire attention à sa dépense d’eau et à sa récupération.
      A suivre ….

  15. Marc (131 comments) dit :

    Excellent article de Jacques Subra. Des orties j’en ai plein le verger ! Par contre la bourrache et la consoude je n’en ai pas. Je ne sais pas où on en trouve ? Probablement dans les jardineries.

  16. renouf (1 comments) dit :

    la SAUGE à la place de la consoude ou de la bourrage (pourquoi c’est deux là l’une ou l’autre à la rigueur plus la consoude en cas de sol en jachère ) est incontournable parmis les trois ACTIVATRICE de vie dans le sol fourmis noire

  17. cottet pierre (153 comments) dit :

    a ces plantes je rajouterai la tanaisie , l’absinthe et le topinambour pour les fleurs et la soupe

  18. batouran325 (3 comments) dit :

    bonjour
    ayant beaucoup de consoude je la coupe et je la fais secher pour la mettre au jardin le prochain printemps
    je recherche des avis sur cette facon de faire et d emploi
    est ce une bonne solution benefique ou pas pour les plantes jeunes ou semis
    merci de vos reponses

    • Gilles Domenech (851 comments) dit :

      La réutiliser au jardin est bien sûr une bonne idée, mais pourquoi la faire sécher pour la réutiliser l’année suivante. J’aurais tendance à l’utiliser immédiatement pour mulcher au pied des légumes.

      • batouran325 (3 comments) dit :

        bonjour
        je la cueille je la coupe en morceaux de 3/4 cm et le la met en plein soleil dans des plateaux avec au fond du papier et quand cela est bien sec je la mets dans un grand sac
        j en suis a ma 4 eme coupe de 3/4 brouette chaque fois

      • batouran325 (3 comments) dit :

        bonjour
        je la cueille je la coupe en morceaux de 3/4 cm et le la met en plein soleil dans des plateaux avec au fond du papier et quand cela est bien sec je la mets dans un grand sac
        j en suis a ma 4 eme coupe de 3/4 brouette chaque fois
        en utilisant en mucher il faut faire très attention un simple départ de tige a peine marron mis dans de la terre et il y a un pied je fais des boutures comme cela sans toucher a autre chose ou racine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.