J’ai régulièrement la question, particulièrement en cette saison : Comment implanter mes cultures à travers un mulch, parfois épais de plus de 10 voire 20 cm avec les pratiques que je propose ? En effet, cela nécessite un peu d’adaptation technique. Adaptation qui est très différente suivant qu’on veuille implanter une culture à partir de plants, de bulbes, de turbercule, de grosses graines ou de petites graines.

Je vous propose de faire le point de manière interractive sur ces techniques d’implantation à travers une innovation dans l’histoire de ce blog : à partir de cette semaine, je vais vous proposer des conférences en ligne en direct (probablement mensuelles).

Le replay de cette video de 17 mai est disponible ici même :

Les liens que je présente dans la vidéo sont ici :
Document sur les utilisations agricoles de l’urine : http://www.ecosanres.org/pdf_files/EcoRanRes_Urine_Guide_FRENCH_111026.pdf*
Lien vers le stage que j’animerai fin juin en Sologne : https://www.lebouchot.com/sol-vivant

16 Responses to Première conférence en ligne : « implanter une culture à travers un mulch »

  1. Emmanuel (3 comments) dit :

    Bonjour Gilles,

    Super pour cette conférence, malheureusement, ce jour, cela tombe mal pour moi car je déménage ce jour là et j’aurai voulu participer .. Je participerai les prochaines fois, c est une tres bonne initiative .

  2. michelle CLAUDE (1 comments) dit :

    Je suis très intéressée par votre conférence car nous sommes dans la meuse et nous travaillons nos cultures sur sols vivants avec comme mulch de la paille ou foin compostage à froid. Le plus dur c est les petites graines genre carottes nous sommes obligés d enlever le paillage pour ce type de semi donc peut être allons nous apprendre des solutions merci

  3. Mireille (5 comments) dit :

    Bonsoir,
    Bonne idée cette conférence, et sujet intéressant. Pour ma part, je ne rencontre pas trop de soucis avec plants et tubercules/bulbes; ils poussent bien sous mulch. Mais les résultats de semis sont plus aléatoires… Rendez-vous noté!

  4. Marc (131 comments) dit :

    Bonsoir Gilles,

    Excellente idée !!!
    Tu vas avoir du monde au fur et à mesure des conférences.

    Bien à toi !

    Marc.

  5. couperot (1 comments) dit :

    Bonsoir,

    sujet super intéressant qui va être abordé, afin de retenir certaines initiatives :)
    merci à tous !!
    à bientôt !!

  6. Fred (3 comments) dit :

    Super idée cette conférence !
    Super thème aussi ! Y a de quoi dire et/ou apprendre …
    ‘tain, par contre j’ai peur de pas être disponible pour visionner tout ça … serait-il possible d’avoir un replay ou au moins un résumé de ce qui s’est dit ??
    Merci Gilles.
    A +

  7. Jérôme BOISNEAU (5 comments) dit :

    Salut Gilles,
    et belle initiative. je serais là Jeudi. Ce sera interactif (on peut participer) ou pas ?
    A bientôt,
    Jérôme

  8. aygues31 (5 comments) dit :

    Bonne idée …

    S’il est possible d’inclure « Comment implanter mes cultures à travers … du BRF …(couche de 3 à 5 cm) » , je serai d’autant plus intéressè.
    Je ne vois pas, toutefois, les Pb que l’on pourrait rencontrer ?, à part la notion d’essences qui auraient des facultés anti-germinatives, dans le cas de semis de graines.
    C’est un sujet déjà abordé dans tes colonnes mais pour lequel la « pauvreté » des références sur le sujet a été reconnu.

  9. Jérôme (5 comments) dit :

    Super idée, et thème passionnant.
    Mais absent jeudi…
    J’espère qu’il y aura une possibilité de la revoir en différé…
    A bientôt,
    Jérôme.

  10. raymond (23 comments) dit :

    bien que ce soit plus interessant pour le maraichage que pour le particulier,meme si souvent on rencontre le meme probleme,,bien que souvent je seme en godets pour repiquer ensuite a travers le paillage mes problèmes sont que mon sol paille depuis 3 ans ,reste argileux et compact malgre un foisonnement de vie dessous ce foin,de plus avec ce temps pluvieux ,nos légumes font le regal des limaces ,loches escargots,et meme le ferramol si moins nocif,je suis pas fan.c’est une tres bonne idee de faire cette conference en ligne

  11. Sylvaine Alnot (6 comments) dit :

    Bonjour et merci Gilles. Je rejoins tout le monde. C’est une très bonne idée cette conférence. C’est une question qui revient souvent chez les visiteurs de notre jardin que cela laisse perplexe alors que c’est finalement assez simple en pratique. Je m’inscris, même si je ne pourrai pas la voir en direct, en espérant un replay… ; – )
    A bientôt,
    Sylvaine

  12. Emmanuel (3 comments) dit :

    Conférence très très intéressante.
    Serait il possible d’avoir le lien vers le document ?
    La fin de la conférence a amené la fermeture de la fenêtre avant d’avoir pu l’enregistrer.

    Merci

  13. Marc (131 comments) dit :

    Bien d’accord avec Emmanuel. On en redemande. ça se voit que tu as l’habitude de faire des conférences, car pour une première sur le web tu étais très à l’aise.
    Et merci pour la gratuité du webinaire, crois-moi, c’est rare … !!!
    Personnellement j’ai hâte que tu viennes sur place chez moi m’aider à améliorer mon potager. Car il y a des ratés ce qui est normal. Tu regarderas tout ça pour que je fasse quelque chose de vraiment bien.
    Et puis c’est ton métier. Tu ne vis pas de l’air et du temps.
    Et il faut rappeler que tu conseilles les jardiniers comme moi, mais bien sûr aussi les paysans qui souhaitent se convertir à une agriculture saine, sol vivant comme tu dis, et que tu suis au fur et à mesure !!! Idem pour les jardiniers !
    A bientôt.
    Marc.

  14. Marie-Sylvaine LABESSE (1 comments) dit :

    Comme je fais des confitures de baies d’églantier, je coupe les hautes branches pour recueillir les fruits, et je les découpe en petits morceaux de 20 cm, au sécateur, ce qui me procure de la matière pour protéger mes salades. Malheureusement j’ai tendance à oublier que les épines ne se décomposent pas si vite, et si je remue le mulch à mains nues quelques mois plus tard, ouille !

  15. Murielle (9 comments) dit :

    Bonjour Gilles, c’est super de te voir en conférence ! Merci pour le replay.
    Effectivement, concernant le mulch, j’ai eu cet hiver des problèmes de rongeurs en grande quantité. J’ai des couleuvres mais elles ne travaillent pas en hiver 😉 J’ai semé sans succès 2 fois des fèves, 90% des graines se sont faites mangées avec des gros trous sous chaque poquets. J’ai dû les semer ailleurs en petite quantité dans un carré hors sol.
    Excellente ! L’astuce de prégermer les carottes dans du terreau humide. Je vais tester et en profiter pour faire en même temps un faux-semis au jardin sur la zone où je mettrai ensuite les carottes prégermées.

    Petite question, à la minute 39, si j’ai bien compris tu dis que c’est difficile de mulcher en permanence le jardin car c’est difficile d’obtenir de la biomasse en abondance et que le mulch que l’on a en quantité au printemps se décompose assez vite ? Donc j’en conclus que tu mulches beaucoup au printemps et ensuite tu rajoutes pendant le cycle végétal si tu as de la matière ou sinon tu laisses ta zone de maraichage avec moins de mulch car de toute façon les plantes sont devenus grandes. Exact ?

    Encore merci pour cette initiative de conférence, c’est vraiment sympa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.