La réponse est simplement oui dans la plupart des climats de France et des pays limitrophe (ce n’est peut être pas le cas au Québec par contre). En plus cette fin octobre semble présager d’un climat plus doux que les semaines précédentes qui pourrait être tr_s favorable à ces semis tardifs.

En effet, les sols sont encore chauds et permettent sans soucis la levée des graines. En plus, attendre fin octobre voire novembre permet de laisser se finir tranquillement les cultures d’été à cycle long comme la tomate ou les courges d’automne et refaire un semis avant l’hiver. Bien sûr un couvert semé aussi tard couvrira peu le sol pendant l’hiver mais il se développera tranquillement en souterrain pour “exploser” dès la fin de l’hiver.

En plus, pour ceux d’entre vous qui êtes en climat doux (c’est à dire une grosse moitié de la France), le semis tardifs de plantes moyennement résistantes au gel comme la phacélie, les moutardes, le lupin ou encore le fénugrec ont de grandes chances de passer l’hiver et de se dévélopper au printemps beaucoup plus précocément et intensément que si vous les aviez semés en sortie d’hiver.

Il est donc encore temps ! En plus l’actualité va sans doute vous donner le temps de passer du temps au jardin pour effectuer ces semis s’ils ne sont pas encore déjà fait.

J’en profite pour vous donner des nouvelles de la boutique :

Tout d’abord, j’ai pu constater que vous avez été nombreux à me commander de grosses quantités de certaines graines, j’ai donc choisi de proposer à la vente des contenant de 1 kg (pour le moment, car je monterai jusqu’à 3 kg en début d’année prochaine) pour certaines espèces : avoine, seigle, pois, vesce, féverole et lupin.

J’ai aussi déjà quelques nouveautés, en effet j’avais envie de tester quelques crucifères et j’ai donc acheté des sac de 10 kg de navette fourragèrecolza fourrager et moutarde d’Abyssinie. Et comme je n’en ai pas besoin d’autant, j’ai rajouté à ma boutique ces espèces en 250 g (et quelques sachets de 500 g).

Et puis aussi une info que j’espère provisoire : pendant le confinement, je vais arrêter de proposer des livraisons en point relay, par contre, afin de proposer une alternative plus économique que la poste, dont les tarifs dépassent souvent le prix de vis semences, je vous propose des livraisons à domiciles par UPS.

Voilà, profitez-en tant que les semis sont encore possible !

 

 

Tagged with →  

4 Responses to Peut-on encore semer des couverts en novembre ?

  1. jeanjean dit :

    bonjour gilles
    Nimes ; je viens de semer fenugrec, pois fourrager, seigle fourrager et trefle incarnat dans une terre “grelinée” de mon terrain (jamais semé auparavant).
    Faut il recouvrir de paille le semis ?
    Merci de votre réponse !

  2. Cub dit :

    Salut Gilles, je confirme que ça lève en novembre. Perso je fais des mélanges seigle, avoine, pois fourrager, vesce, feverole, fenugrec, phacélie, radis chinois et ça lève tranquillement. Merci pour les semences de radis chinois, j’aurais pas pu en trouver ailleurs (enfin pas autrement qu’en sac de 25 kg…). En revanche, petite remarque sur le packaging en carton. C’était louable, mais les graines partent n’importe où (surtout les crucifères), y compris en dehors du colis, pas que des boîtes individuelles.

    • Même chez moi en Haute Loire à plus de 800m, les semis effectués dans es premiers jours de novembre lèvent sans soucis 😉 !
      Pour l’emballage des petites graines, depuis mi-octobre j’ensache dans des sachets scellés, c’est un peu plus cher mais beaucoup plus sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *