Notre ami Christophe Gatineau va bientôt sortir le deuxième livre de sa trilogie entamée l’année dernière avec « Aux sources de l’agriculture, la permaculture » voici comment il le présente :

Encore un livre sur la permaculture… – En effet, la littérature sur le sujet est nombreuse parce que le marché est porteur… Hormis quelques rares, tous racontent à peu prés la même chose !

Et le vôtre sera différent ! – J’ai attendu plus de 30 ans avant de publier sur le sujet parce que l’horloge de la Terre et de la Nature ne tourne pas à la même vitesse que la nôtre. Elle est très lente et pour nous les êtres humains, c’est difficile d’avoir du recul. Donc il faut pendre son temps parce que comme pour un bon vin, le temps affine et mature…

C’est un problème de manquer de recul ?Le recul permet d’avoir une vision globale :  c’est le seul bénéfice de l’âge ! De la même manière, quand vous êtes à vélo, il est conseillé de regarder autour de vous plutôt que de rouler la tête dans le guidon…

Brièvement, quel était l’objet du premier ? – L’objet du premier volume était de débroussailler le terrain et de contextualiser la permaculture par rapport aux sources de l’agriculture.

Aux sources de l’agriculture ! – La raison est simple : la permaculture est à sa naissance «  un système d’agriculture pérenne » dixit Bill Mollison ; même si aujourd’hui, elle a évolué. Et avec ce nouvel ouvrage (la permaculture de 1978 à nos jours), je m’étends de la naissance du mot à ces deux courants qui font la permaculture actuelle : l’historique appuyé sur la permanence de l’agriculture et le moderne basé la conception.

Est-ce important pour vous de publier sur ce sujet ? – Oui car c’est avant tout, la publication de mes travaux de recherche sur la permaculture et l’agriculture, mais également sur les savoirs anciens et indigènes. Mon intérêt pour cette discipline et les vieux savoirs remontent à la fin des années 70 quand j’étais encore au lycée agricole…

Quelle est l’erreur la plus courante en permaculture ? – Comme pour l’agriculture, s »imaginer que c’est facile. Qu’il suffit de prendre un livre de recettes pour reproduire… Sur le papier ça paraît très simple, c’est après que ça se complique, sur le terrain.

Quelle est votre plus grande joie ? – Des retours positifs et encourageants comme il y a quelques jours : recevoir un mail de Terre et Humanisme où l’un des auteurs du manuel des jardins agroécologiques m’écrit son enthousiasme et me dit qu’il n’a jamais autant ri à la lecture d’un livre sur le jardinage,

ou apprendre que mon livre a été cité comme une référence dans un lycée agricole, ou encore lorsqu’un lecteur m’écrit parce que j’ai bouleversé ses appris… Tout cela m’a encouragé à écrire ce second volume.

Edit du 4/05/2015 :

Le livre est désormais sorti, je l’ai mis sur la page des ouvrages auquel j’ai contribué. vous pouvez également visiter le blog de Christophe : lejardinvivant.fr.

3 Responses to La permaculture de 1978 à nos jours, le prochain livre de Christophe Gatineau

  1. Marc (132 comments) dit :

    Merci Gilles de ces infos !

  2. Marc (132 comments) dit :

    Pendant ce temps la FNSEA et FDSEA tentent de faire dégager les zadistes du Tarn … Ils veulent absolument leur barrage !!!
    Ainsi va le monde …

  3. Marc (132 comments) dit :

    C’est comme pour le Salon de l’agriculture où les pires s’exhibent avec tous les politiques : ça en devient grotesque !
    Pourquoi pas comme pour le Salon de l’automobile 1 an sur 2 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.